L’Algérie et l’Egypte pour “une coordination au sein de l’UA pour des solutions pacifiques aux crises”

0

L’Algérie et l’Egypte ont insisté, dimanche, sur « l’importance de hisser la cadence de coordination entre les délégations des deux pays au sein de l’Union africaine (UA) pour soutenir les solutions pacifiques aux crises ».

C’est qu’a indiqué un communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères, rendu public à l’issue de la visite du chef de la diplomatie du pays, Ramtane Lamamra en Egypte où il s’est entretenu avec son homologue, Sameh Choukri.

Selon la même source, les deux ministres ont également affiché « leur détermination à œuvrer de concert pour faire réussir le prochain Sommet arabe en Algérie », prévu en mars prochain à Alger.

« Dans le cadre des développements de la situation sécuritaire et politique sur la scène continentale, les deux parties ont insisté sur l’importance de hisser la cadence de coopération entre les délégations des deux pays à l’intérieur de l’organisation continentale et dans ses différentes structures afin de soutenir les solutions pacifiques aux crises, conformément à une approche consacrant le principe des solutions africaines aux problèmes du continent, loin de tout diktat qui entamerait la souveraineté des pays et compliquerait les défis soulevés », a précisé le communiqué.

Le ministre algérien, a ajouté le même document, a passé en revue « les efforts inlassables de l’Algérie au niveau du Conseil de paix et de sécurité africain pour permettre à la République du Mali et à la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) de surmonter la crise actuelle de manière à préserver les acquis et les perspectives du processus de paix et de réconciliation nationale mené par l’Algérie dans ce pays frère ».

Alger et le Caire ont examiné également, selon la même source, « les derniers développements de la crise libyenne et les perspectives d’activer la solution politique pour mettre un terme aux interventions étrangères dans ce pays frère ».

La Libye devait organiser, rappelons-le, sa première élection présidentielle post-Kadhafi le 24 décembre 2021. Mais l’échéance a été renvoyée sine die, pour diverses raisons.

Les deux ministres ont convenu aussi de « poursuivre l’action et la coordination sur toutes les questions d’intérêt commun au double plan bilatérale et multilatéral, à même de concrétiser l’attachement des directions des deux pays au développement de la coopération bilatérale et à leur double rôle arabo-africain ».

Au plan bilatéral, Ramtane Lamamra et Sameh Choukri se sont félicités «des relations fraternelles et de coopération liant les deux pays et peuples frères ».

« Les deux ministres ont également examiné les différents domaines et mécanismes de la coopération bilatérale dans le cadre de la concrétisation des orientations stratégiques et les étapes opérationnelles mises en place par les présidents des deux pays », a conclu le communiqué.

Source: https://www.aa.com.tr/fr/

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here