Insécurité dans les régions de Mopti et Ségou : L’ANACMA dénonce les terroristes qui se font passer pour des Donsos !

0

Texte intégral du communiqué de presse qu’elle a rendu public jeudi 22 juillet 2019.

Créée officiellement sous le récépissé N°0924/MAT du 03/09/1991, l’Association Nationale des Chasseurs agrées du Mali (ANACMA), est une confrérie nationale de chasseurs, ayant pour objectif, entre autres de :

➢Représenter les intérêts corporatifs des chasseurs et coordonner leurs efforts en vue de contribuer à l’amélioration de la gestion de la faune et de son habitat dans l’intérêt général :

➢Contribuer à la mise en valeur du patrimoine culturel et naturel du Mali ;

➢Contribuer à la protection des personnes et leurs biens ;

➢Contribuer  à la protection de l’environnement en luttant contre le braconnage et la prolifération des armes légères ;

➢Respecter les règles essentielles de la chasse traditionnelle et des dispositions régissant L’ANACMA dispose d’un code moral très strict, mais ne fait usage d’aucun critère ethnique ou social d’affiliation. Ses membres œuvrent à la préservation et à la promotion des aspects positifs et sécuritaires du savoir communautaire, du savoir être et du savoir – faire de la société.

L’apprentissage de la faune et de la flore, en particulier des plantes médicinales, de la cosmogonie, de la hiérarchie de la confrérie, de l’art lié au monde des chasseurs. Nombreux sont les concitoyens qui recueillent nos enseignements très simples, mais aussi très profonds, fondés sur une transmission continue de la morale du chasseur, la défense de la veuve et de l’orphelin, ce à quoi s’engagent tous les enfants de « Sanin ani Kontron ». Notre confrérie depuis sa reconnaissance officielle, il y a 28 ans joue pleinement ce rôle au sein de la société malienne.

Nos bureaux de la région de Mopti et de Ségou nous ont transmis des informations que nous avons jugé nécessaire de partager avec l’opinion nationale et internationale.

Ces informations ayant été confirmées par plusieurs sources concordantes font état de la présence de plusieurs groupes de bandits armés d’armes de guerre déguisés en tenue de chasseurs traditionnels, opérant dans certaines parties de Mopti et de Ségou. Ils se font passer pour des chasseurs Donso, tuent et pillent sur leur passage.

L’ANACMA, en appui aux efforts de nos autorités et de l’ensemble des partenaires engagés dans le processus de normalisation engagé au Mali, et conformément aux principes fondateurs de notre confrérie, tient à jouer pleinement son rôle dans la sensibilisation et dans la prévention des conflits.

A cet effet, elle recommande aux autorités compétentes en la matière de prendre les dispositions qui s’imposent dans ces cas de figure. Nous voulons que ces bandits armés soient démasqués, arrêtés et mises à la disposition de la Loi. Ils termissent l’image de notre confrérie et représentent une sérieuse menace pour la stabilité de ces régions.

Au sein de notre confrérie, l’ordre et la discipline sont de rigueur.

Association Nationale des Chasseurs du Mali (ANACMA) Récépissé N°0924/MAT du 03/09/1991.

Le respect de nos us et coutumes y sont obligatoires. Nos membres sont reconnaissables par leur tenue de chasse, et leur carte de membres et de mandat au nom duquel ils sont autorisés à officier au nom de l’ANACMA en tant que Donso.

Des individus mal intentionnés, aminés d’un esprit mal saint, et ignorant les valeurs de Kotron et Sanin, se font passer pour des Donsos afin de s’attaquer à des civiles et à nos forces de défenses et de sécurité. Provoquant ainsi un amalgame sans précédent entre les communautés qui jadis vivaient ensemble dans la paix et dans l’harmonie.

Ces individus utilisent des armes de guerres, ce sont des armes sophistiquées qu’un Donso ne peut utiliser et ne doit en aucun cas avoir en sa possession.

L’insécurité qui résulte de cette situation, à une forte incidence sur les conditions de vie de nos concitoyens. Les bétails sont enlevés, les champs sont brûlés et les propriétaires sont abattus. L’Association Nationale des Chasseurs agréées du Mali, condamne ces actes barbares commis par les ennemis de la paix et du Mali.

A cet effet, elle informe l’opinion nationale et internationale qu’elle n’est impliquée ni de près ni loin dans ces actions vivant à déstabiliser le pays. Et invite nos autorités compétentes à prendre leurs responsabilités afin d’appréhender ces artificiers du feu et du sang.

L’ANACMA a toujours soutenu et continuera de soutenir les initiatives en faveur de la paix et de la réconciliation nationale. Cela à travers de nombreuses opérations de soutien aux victimes de la crise, des campagnes de sensibilisation organisées à l’intérieur du pays etc.

La paix et  la sécurité est l’aspiration profonde de nous les maliens soucieux du développement et du progrès de leur pays plongé dans une crise multidimensionnelle depuis le début de l’an 2012.

L’existence d’un dialogue franc et sincère demeure une obligation pour la construction d’une paix durable.

Réglons nos différends, revendiquons nos droits, défendons nos idées par la voix du dialogue et non par les armes.

Fait à Bamako, le jeudi 22 juillet 2019

Le Secrétaire Général

Karamoko Diawoye TRAORE

Grand Officier de l’Ordre National du Mali

Siège Social : Lafiabougou, Commune IV, district de Bamako

Rue : 284 ; Porte 216 ; Face Ecole C, Contacts : 76 49 51 94 / 63 77 90 47

Email : [email protected] BP.E 851

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here