Appel à conscience

9

Les Maliens sont encore appelés aux urnes pour le dernier tour des élections législatives dans les mêmes conditions que le premier alors que le pays est touché par la pandémie du COVID-19 et que la situation sécuritaire se détériore de jours en jours. Le Président malien s’est armé d’une décision du ‘‘dialogue national’’ comme prétexte pour faire avancer son agenda. Cette décision lui semble plus importante que la vie ou la santé des maliens. Il ignore surement que ce sont les citoyens qui font une nation. Ce n’est pas non plus une démocratie abâtardie qui prospère une nation car nous savons tous que la santé de l’économie est tributaire de la santé des citoyens.

L’HEURE EST GRAVE. Pour autant malgré nos relances sur le danger d’une contamination massive de nos populations du COVID-19, nous n’entendons nullement restituer ici la vision de poursuivre cette élection, qui, si elle n’est pas faite avec toutes les protections qui s’imposent nous irons à la catastrophe à l’identique de la France. Pour rappel, la France a bien voulu tenir son scrutin du premier tour qui a bien eu lieu, mais en retour elle essuie de lourde perdre suite à cette poursuite. Le deuxième tour des élections françaises a été purement et simplement annulé par l’avis suprême de l’ordre Médicale Française. Ce langage des médecins est pris en compte avec force accrue lors des grands fléaux collectifs que sont les grandes épidémies. Donc nous faisons appel à l’Ordre Médical, à la Protection Civile, mais aussi aux personnes intelligentes et charitables qui vivent partout et sur tout le territoire malien et qui, par une espèce de vocation de la providence, sont appelés à aider de leurs conseils tout le peuple qui les environne. Que souhaiter d’autre, sinon que l’histoire qui soit à la fois celle des historiens et des médecins. Ils apparaît urgent qu’elle soit plus amputée du savoir et de la pratique médicale saisis par ceux qui les exercent et dont l’approche et la réflexion sont irremplaçable, pour faire l’histoire de la médecine une discipline en pleine possession de ses moyens, à la mesure de la culture de notre époque. Cette responsabilité, c’est vous, c’est nous, elle aura l’importance de ce que nous la donnerons.

Que Dieu accorde plus de sagesse à nos gouvernants, et qu’IL nous préserve de ce fléau qui détruit l’humanité et régresse l’économie de nos sociétés.

Cheick Boucadry Traore

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. POURQUOI PAS DE SECOND TOUR DES LEGISLATIVES S IL Y EN A EU UN PREMIER TOUR? LE PLUS VITE LE MIEUX C EST.

    CE TYPE EST VRAIMENT UN ECERVELLE, IL PENSE QUE DES GENS LE SUIVENT, N EST CE PAS? MAIS VRAIMENT, S IL POUVAIT S EXPRIMER EN SUGGERANT QUELQUE SOLUTION QUE CE SOIT, SES INTERVENTIONS SERAIENT ACCEPTABLES, MAIS HELAS…IL SORT AVEC DES CONNERIES…TOUTES LES FOIS…

    • Tu es entrain de faire des commentaires sur son article, n’est-ce pas ? Donc tu le suis. Qui est alors l’écervelé ? La solution est dans l’article ; mais encore, il faut savoir comprendre le contenu d’un texte. Idiotie quand tu nous prends.

      • Quelles solutions ici? Qui est elu, qui pas? Est ce la France le Mali ou v.s? Ce qui est bon pour les francais n est pas forcemet pour le Mali en ces temps ci!

        Kabako Bourama pourait ajouter son idiotie a la mienne, hahaha

    • Lamine Keita 14 Apr 2020 at 18:00 PM
      “Aucun président malien n’a jamais été aussi méprisant à l’égard de notre peuple.”

      Exact, 1000 fois exact!
      Mais……..LA FAUTE À QUI???

      Ce n’est pas NOUS-MEMES qui, en 2013, l’avons PLÉBISCITÉ â plus de 77% ???😎😎

      Ce n’est pas NOUS-MÊMES qui, une fois élu, l’avons passivement laissé “sur le trône – après le scandale Tomi,
      – après le faux-marché de défense kagnassy,
      – après le Boeing,
      – après son accord pour la visite débile de Mara à Kidal,
      – après le palais “perso” de Son Altesse à Sebenikoro entièrement financé sur les caisses de l’état,
      – Après la nomination de son fiston loueur de voitures a la tête du comité defense et sécurité,
      – après l’idée imbécile d’encourager et d’armer les milices dogons,
      – après, alors que nous étions EN GUERRE, avoir nommé le regretté nullissime Sada Samake à la Sécurité, puis ensuite, le nullissime Salif-le-dormeur,
      – Après le scandale des Tucano,
      – après le scandale des hélicos,
      – après le vol et le détournement de SEPT CENT QUARANTE MILLIARDS destinés aux armées, Etc etc etc etc etc etc etc

      Dans n’importe quel autre pays, LA RUE AURAIT BALAYÉ UN PAREIL BOUFFON !!!!

      Nous, nous l’avons laissé faire et jusqu’à aujourd’hui, il est assis sur son trône !!!

      Donc: À QUI LA FAUTE???😎😎😎
      Etc etc etc etc

      • Et la liste n’est pas exhaustive !
        Mais quand un peuple est acculé à chercher au jour le jour sa pitance, il ne pense pas à faire la révolution.
        Il faut ajouter à cela L’illettrisme terrible de la jeunesse, un bouclier protecteur pour cette clique d’incapable corrompue au sommet de l’Etat.

  2. C’est que IBK est fondamentalement inapte intellectuellement, moralement, tempéramentalement et psychologiquement à être Président du Mali.

  3. 😯😯😯😯😯😯😯😯😯
    EST-CE QUE QUELQU’UN POURRAIT SOIT M’EXPLIQUER SOIT ME TRADUIRE :

    – “Ce n’est pas non plus une démocratie abâtardie qui prospère une nation” (???😯😯)

    – “aux personnes intelligentes et charitables qui vivent partout et sur tout le territoire malien et qui, par une espèce de vocation de la providence”(???😯😯)

    – “Ils apparaît urgent qu’elle soit plus amputée du savoir et de la pratique médicale” (???😯😯)

    – “pour faire l’histoire de la médecine une discipline en pleine possession de ses moyens, à la mesure de la culture de notre époque” (???😯😯)

    – “Cette responsabilité, c’est vous, c’est nous, elle aura l’importance de ce que nous la donnerons” (???😯😯)

    • Je suis un peu surpris de ce salmigondis venant de Monsieur Traoré.
      Il nous avait habitué à beaucoup plus de clarté.
      Si vous trouvez un traducteur ou un ” explicateur”, j’aimerais bien savoir le sens de ce qui suit:
      ” Que souhaiter d’autre, sinon que l’histoire qui soit à la fois celle des historiens et des médecins.”

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here