Hommage à mon grand maitre coranique, Thierno Yahya Amadou Aliou Tall!

3

Innaa lillahi wainnaa ileyhi raajiouna! ‘’A Dieu nous sommes, et c’est à lui que nous retournons’’ !Gloire à Dieu , Maitre des vies et des choses qui nous dit dans le saint Coran, sourate 62, verset 8 : ‘’Que la mort que vous fuyez va certes vous rencontrer , ensuite vous serez ramenés à celui qui connait parfaitement le monde visible et le monde invisible et qui vous informera alors de ce que vous faisiez ‘’. Le chapitre 21 , verset 35 , nous dit : ‘’Toute âme goutera la mort. Nous vous éprouvons par le mal et par le bien, à titre de tentation, et c’est à nous que vous serez ramenés ‘’ALLAHOU AKBAR ! SOBHANA LAH!

La mort a frappé fort dans les rangs de la communauté musulmane en ce jour du 20 septembre 2021, avec la disparition de notre Cheikh, notre Khalif, notre imam, notre parent, El hadj Thierno yahya Amadou Aliou TALL.

Il est difficile de parler de ce grand Homme, ce grand érudit, cette mine de savoir ! D’autres voix plus autorisées que la mienne parleront un jour de lui. CHEIKH, fut mon maitre coranique pour qui je voue une admiration, une considération, une estime sans commune mesure. Un grand Baobab, un monument s’en est allé ! L’Homme était très respecté, jouissait d’une grande audience et d’une grande popularité non seulement auprès des fidèles musulmans au Mali, au Sénégal, en Mauritanie, en Gambie, en Côte d’ivoire, en guinée, au Gabon, au Congo Brazza en Lybie, mais aussi en France et aux Etats unies, un peu partout dans le monde ou résident ses nombreux disciples ‘’ALMOUBBE’’

Fondateur de la première Médersa à koniakary dans les années 65, 66 et 67 en compagnie des cheikhs feus : Saidou BANE, Ama djindè DIAH, Mamma Bey KANE, Alpha SOW de Melga, et maitre de plusieurs ’’FOYERS‘’  ‘’DOUDè’’, Cheikh  a formé de nombreux disciples dissimulés de nos jours à travers le monde entier  et très réputés pour leur savoir, leur connaissance, leur expérience et leur expertise en matière d’Enseignement coranique et même  ‘’maraboutique’’. Thierno Yahya détient actuellement une médersa à koniakary.

Homme charismatique, l’engagement d’El hadj Thierno Yahya envers la ZIHARA de Cheikh Oumaroul Foutiyou est resté constant et intact durant plus de deux décennies que cette ZIHARA est célébrée à koniakary. Son ombre planera toujours sur cette ZIHARA

Le jeudi 23 septembre 2021, OUSTAZ fut inhumé à koniakary son village natal (Commune urbaine), en présence de plusieurs hautes personnalités religieuses, politiques, administratives, de ses disciples, parents, amis, proches, coreligionnaires, venus de Bamako, d’autres régions du pays, des villages environnants de koniakary particulièrement du JOMBUKU, de l’extérieur notamment du Sénégal, de la Mauritanie, de la Guinée Conakry, du Gabon, du Congo Brazza, du Burkina Faso …

Le  Tata (forteresse) d’EL HADJ OUMAR TALL a servi de cadre pour rendre un hommage mérité à l’illustre disparu.

Cheikh constitue pour nous UN EXEMPLE, UN SYMBOLEET, UNE REFERENCE !

La mort du grand IMAM, Homme de foi, constitue une grande perte non seulement pour les kuniakaarinaabe (kouniakarois), mais aussi et surtout pour tous ceux qui l’ont connu, côtoyé travaillé avec lui.

DORS EN PAIX CHEIKH ! CHER MAITRE !

MOUSSA SORO SY  JOURNALISTE –COMMUNICATEUR,

CONSEILLER CULTUREL  AMBASSADE DU MALI A CUBA

CHEVALIER DE L’ORDRE NATIONAL DU MALI

 

 

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. A la famille durement éplorée et tout Koniakary, alliés et proches, nous adressons nos condoléances les plus émues. Puisse ALLAH miséricorde t’accueille dans son paradis, cher père Thierno Yaya.

  2. Bjr,
    Je voudrai m’associer aux propos de mon frère Moussa Soro Sy suite au décès de notre père et maître Thierno Yaya qui constitue et restera durant toute l’éternité un socle de reconnaissance pour le bienfait de ses œuvres surtout religieuses mais aussi sur le plan social et culturel à Koniakary et environnants et même dans la sous région (Afrique de l’ouest surtout). Fervent défenseur de la religion islamique notamment à travers des cérémonies de ZIHARRA, de prêches et son rang d’imam à la grande mosquée de KONIAKARY, bref, ont fait de lui un HOMME humble, pragmatique, sociable, respecté et valeureux aux vertus de la tradition musulmane. Ses touches dans les cérémonies religieuses comme la Ziharra ou maouloud, etc resteront gravées dans nos mémoires, tant l’apport était de qualité mais aussi très bénéfique pour la communauté.
    Merci pour les œuvres accomplies cher père, et que tout Koniakary et villages environnnants, la sous région, puissent en être fiers et marquer leur reconnaissance pour toujours.
    DORS EN PAIX, cher père et que la terre te soit légère. Merci pour tout ce que tu as fait pour le village de KONIAKARY. Que ton âme repose en paix, Amen.

    Oumar Mountaga TALL
    Depuis Bamako

  3. No matter which direction we turn it seem we have allowed too many of our government, military plus religious leaders to become leaders as result of them kissing foreigners asses plus leading us astray from what is in our best security plus modern living interest. We need to clean up this mess that clearly show us as everybody whore as long as they do not call us whore but when they do call us whore we cry then later return to being their whore.
    To escape foregoing we must obligate every Negroid of Mali, Sahel nations plus Africa to obtain useful modern knowledge plus skills. Thereof comes rejection of conditions that exploit Negroids. Thereto Julu religion again will again become dominant religion of African Negroid people. Too good to be true unless we fulfill goal .
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here