Honorable Bafotigui Diallo au Président de la Transition : «Votre gouvernement a échoué»

3

Dans sa contribution à la réussite de la Transition, Honorable Bafotigui Diallo demande au Président de la Transition, Colonel Assimi Goïta, de profiter de sa popularité pour changer les choses parce que son gouvernement a échoué.

Excellence Monsieur le Président de la Transition, à la suite de l’interpellation du gouvernement devant le CNT le 21 avril 2021, je voudrais me permettre avec tout le respect que je dois à votre notoriété, de vous envoyer ma réflexion sur la vie de la nation. Je me le permets à deux titres : en tant qu’ancien député élu à Sikasso en 1997 et réélu en Commune VI du district de Bamako en 2014 et en tant que citoyen convaincu.

Pour être plus précis, je suis né le 22 septembre 1961 à Niéna dans le cercle de Sikasso. À ce titre, je suis condamné à me sacrifier pour le Mali. C’est donc un devoir pour moi de contribuer à la réussite de la Transition à travers des propositions.

Pour cela je prends deux points ce jour :

1er point : après la séance d’interpellation du gouvernement le 21 avril au CNT, le conseiller Nouhoun Sarr a été la cible de toutes les attaques alors qu’il était dans son rôle conformément à l’article 65 de la Constitution et 16 de la Charte de la Transition.

À titre de reddition, le Premier ministre dans la déclaration de présentation du PAG, a programmé des évaluations périodiques.

Il a fallu que le jeune s’exprime en français très facile 3/10 qui équivaut à 30% des réalisations du PAG. Je m’attendais à une réaction du gouvernement pour rappeler que le jeune était dans son rôle.

Je propose qu’on mette fin à de tels agissements qui ne font que créer des crises sociales, affaiblir les institutions de la République et même la Transition.

Je propose aussi au Président du CNT de faire respecter et protéger l’institution à travers une résolution à soumettre au gouvernement.

Mon 2ème point se rapporte à la pauvreté que vit le peuple malien.

Monsieur le Président de la Transition, la pauvreté a beaucoup de sens :

– la pauvreté est la faim

– la pauvreté, c’est être malade et ne pas pouvoir se soigner.

– la pauvreté, c’est s’inquiéter de l’avenir et vivre au jour le jour.

– la pauvreté, c’est la situation à laquelle tout le monde veut échapper.

Alors Monsieur le Président de la Transition, la somme de cette pauvreté que vit le peuple malien vous appelle à l’action pour changer les choses afin que les Maliens aient à manger. Elle vous interpelle à la recherche de solutions aux problèmes dans les collectivités.

En français facile, je vous demande de profiter de votre popularité pour changer les choses parce que votre gouvernement a échoué.

Vous êtes la seule chance pour le Mali.

Nous avons entendu beaucoup de déclarations qui n’ont rien apporté dans nos assiettes.

Je rappelle que vous êtes le président le plus populaire et vous êtes une chance pour nous.

Mais je dis qu’une crise issue de la pauvreté est plus difficile à gérer.

Pour ce deuxième point je propose la cessation de la gestion de l’Etat dans la rue et sur les réseaux sociaux.

Il est grand temps que le Président de la Transition prenne le taureau par les cornes et enclenche le tournant social.

Voici, Monsieur le Président de la Transition quelques propositions en guise de contribution à la réussite de la Transition.

Honorable Bafotigui Diallo Paysan

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Kinguiranké Malankolonden. impoliden. Fassodendiougouden. tu est indigne d’être Malien. honte à toi. vraiment trop ce trop. tu passe toute la journée à insulté les honnête citoyens néko eyémouden nasougouyé b a t a r d !

  2. Si une institution prend n importe qui, des non intellectuels des aigris, des apatrides, des manipulés, des gens facile à appâter par l argent, c est normal de s attendre à de telles réactions et comportement de certains membres. C est malheureux que le rôle du législatif, du CNT vis à vis de l exécutif et du peuple ne soit pas compris par la plupart de ses membres. Ceux qui agissent en apatrides et exposent l exécutif aux ennemis intérieur et extérieur du pays doivent être démis du CNT.

  3. Diallo ke i MALANKOLON DEN ani FASO MANDJUGU DEN ou etais-tu quand Boua le ventru IBK etait president? arretes tes aneries stp!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here