Une justice à deux vitesses ?

1

Alors qu’un suspect a été interpellé à peine quelques heures après l’assassinat de Sidi Brahim OuldSiddati, preuve de la réactivité des forces de sécurité maliennes, comment expliquer le statu quo qui persiste dans l’affaire d’Aguelhok ? En effet, comment se fait-il que deux semaines après l’attaque ayant coûté la vie à quatre casques bleus tchadiens au nord du Mali, l’enquête demandée par l’ONU semble toujours au point mort ? Comment expliquer que, malgré les preuves qui confirment la participation de membres de la CMA dans l’attaque d’Aguelhok, aucune investigation sérieuse ne soit en cours? Serait-on face à une justice à deux vitesses dans laquelle certaines personnes ou certains groupes (signataires !) impliqués restent protégés ? Peut-on tolérer qu’il y ait deux poids deux mesures dans un pays ou la paix est sans cesse remise en question ?

 

Ibrahim Keita

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Do Europe most notable France influence lack of investigation on Aguelnok murderous attack by terrorists including members of CMA plus MNLA?
    Betrayal flourish where nation is weak. As nation grow stronger betrayal of it cease especially by those members of that nation . Traitors should be dealt with in accordance with severe punishment that heighten with severity of betrayal.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here