Fin de la tournée en 4e région : Un conseil des ministres à Ségou.

0
L'acceuil du président IBK à Baraouéli lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou
L'acceuil du président IBK à Baraouéli lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou

La tournée régionale de Ségou a vécue. Le président de la République a regagné Bamako. Mais avant, c’est-à-dire ce même jour, il  a animé une conférence des cadres au cours de laquelle, il a dit ce qu’il savait désormais des réalités de cette région. Il a aussi parlé de ce qu’il ne savait pas ou qui a été caché jusqu’ici.

Un fait nouveau et inédit en République du Mali, IBK retournera à Ségou où, il compte présider pour la première fois de l’histoire du Mali un conseil de ministres délocalisé. Une délocalisation à l’effet sans doute de vérifier l’effectivité de tout ce qui a été dit et promis pour cette région, dans cette région. Le président de la République a fait la révélation samedi dernier, au cours de la conférence des cadres qu’il a animé au terme de sa tournée régionale en 4e région. Une occasion pour IBK de réaffirmer son attachement au développement de ce pays, commençant bien entendu par la région de Ségou qui est connue pour être le poumon économique du Mali. J’ai vu, j’ai entendu, j’ai compris et Ségou accueillera très bientôt un conseil  de ministres de vérifications sans doute des tâches assignées à chaque ministre au cours de la tournée régionale. Ce sera sans doute le conseil  de ministres de bilan d’une tournée. Confiant en ce qu’il a vu et entendu à Ségou, IBK a promis de s’investir afin que les choses aillent encore mieux dans cette région, cela à tout point vue.
C’est pourquoi, il  a dit aux cadres de cette région, qu’il a besoin d’eux pour y arriver. Pour IBK, rien ne sert de courir ou de se faire voir à ses côtés, car il connaît tous les cadres et sait qui est capable de quoi. Revenant sur la précarité de vie des populations de Mandiakui et de sa position de zone vivant dignement hors de la république du fait du comportement de l’administration publique, IBK a appelé le gouverneur Togo à plus d’engagement au profit de Mandiakui. Il dit vouloir voir Mandiakui au cœur de la République, Mandiakui au cœur des préoccupations de la région. A l’armée, il a réaffirmé son desir de la voir réarmer aux plans moral, technique et financier.
Réarmement technico- moral et financier nécessaire parce que mérité. Le Mali a intérêt à investir en 4e région, car tout ce qui se fera à Ségou, se verra, se sentira et apportera un plus au développement du pays Mali. C’est donc un IBK qui est rentré à Bamako le cœur gonflé à bloc, la tête remplie de ce qu’il a lui-même vu et entendu de la bouche de ses compatriotes qui vivent dans la précarité mais avec dignité. Ces populations, on a plus besoin de le lui dire, doivent revivre autrement, profitant des retombées des dividendes des mannes engrangées. IBK mal informé, IBK abusé, IBK un président à qui on a toujours menti, sait tout désormais. Alors attendons de voir très vite ce qu’il fera pour que rien ne retombe dans les oubliettes.

Sory de Motti

Source ; ORTM

PARTAGER