Bah N’Daw à Paris : L’économie malienne asphyxiée

6

Bien que la pandémie de covid-19 ait relativement épargné le Mali, son économie est dans le rouge. Le produit intérieur brut (PIB) réel se serait contracté de 2% en 2020, selon la Banque mondiale, reflétant les difficultés d’approvisionnement et les restrictions domestiques. 

Le président de la transition politique malienne est dans la capitale française depuis lundi où il a pris part hier mardi au « Sommet sur le financement des économies africaines » tenu au Grand Palais Ephémère. Ce déplacement à Paris est le second de Bah N’Daw  depuis son arrivée au pouvoir. Au cours de son séjour, il a eu des entrevues avec son homologue français, des responsables de la finance internationale.

L’idée de ce sommet a germé  en 2020, quand le Fonds monétaire international (FMI) a calculé que le continent risquait de se heurter à un déficit de financement de 290 milliards de dollars d’ici 2023. Certes la croissance du continent qui a connu sa première récession en un demi-siècle l’an passé à cause de la pandémie, devrait rebondir de 3,74% en 2021 et de 4% en 2022. Et un moratoire mis en place dès avril 2020 a permis de donner un peu d’air aux pays africains les plus endettés. Mais cela ne suffirait pas. Les dettes publiques explosent sur le continent, comme la pauvreté en 2021.

Une tribune publiée le 15 avril 2020 et signée de 18 dirigeants africains et européens, appelait à une mobilisation de la communauté internationale en vue de répondre aux conséquences de la crise sanitaire et économique causée par la maladie à coronavirus.

39 millions d’africains pourraient tomber dans la pauvreté en 2021 si rien n’est fait. Une trentaine de dirigeants africains et européens se sont réunis hier à Paris avec les grandes organisations économiques internationales pour tenter de sauver l’Afrique de l’asphyxie financière qui la menace

« Moratoire immédiat »

L’Afrique relativement épargnée avec seulement 130. 000 morts du covid-19 sur un total de près de 3,4 millions de morts en sort financièrement exsangue.

La réunion qui s’est tenue sous la houlette du président français Emmanuel Macron a été scindée en deux sessions, l’une consacrée au « financement et le traitement de la dette », l’autre sur « le secteur privé africain »

Dirigeants africains et européens ont réclamé « un moratoire immédiat » sur le service de toutes les dettes extérieures jusqu’à la fin de la pandémie et une sanctuarisation de l’aide au développement.  Ils ont en outre exhorté le FMI à attribuer des droits de tirage spéciaux (DTS) aux pays africains  pour leur fournir « les liquidés indispensables à l’achat de produit de base et de matériel médical essentiel »

 Aggravation de la pauvreté

Ces DTS peuvent être convertis en devises par les pays qui en ont besoin  sans créer de dette supplémentaire.  Le principe d’une émission globale  de 650 milliards de dollars est acquis, les Etats-Uniss’y étaient déclarés favorables fin mars.

Reste à savoir ce qui sera alloué aux pays africains.  En effet, ces fameux DTS sont répartis en fonction des quotes-parts de chaque pays au FMI: le plus gros va aux pays les plus riches.  Sur le papier, l’Afrique ne bénéficierait que de  34 milliards de dollars.

La pandémie et la crise sociopolitique suite au coup d’Etat ont plongé le Mali dans une récession économique.  Le produit intérieur brut (PIB) réel se serait contracté de 2% en 2020, selon la Banque mondiale, reflétant les difficultés d’approvisionnement et les restrictions domestiques.  S’y ajoutent la chute de la production cotonnière et la faible performance de la filière agricole, facteurs d’aggravation de la pauvreté, surtout en milieu rural.

Fani

 

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Finissez vite cette comédie pour que je puisse circuler tranquillement dans mon quartier. Rien ne va en sortir de toute façon

  2. Corruption committed by do not care enough government officials suffocated Malian economy. With international community being wary of massive amount of corruption with immunity going on in Mali international community have decided to treat deceitful Malian Transitional Government to hardcore reality of it’s financial condition. Transitional Government chose intermingling of massive corruption with performances of few meaningful good acts. To some degree imitation of IBK greedy plus corrupt governing methods. It is likely Europe is using hardcore economic method to have puppet president of it’s choice in Mali. It is corruption under Islam that have destroyed Mali. In fact in Mali Islam plus technologically advance methods are unable to harmonize or/ plus peacefully coexist. Sad plus true.
    Stupid is what stupid do.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. LE PEULH a bien touche l’absurdite de ce systeme economique malsain que nous voyons comme reel et naturel. Le grand controle et vol legal de nos ressources ont commence par l’introduction de la monnaie europeene, et l’introduction massive des cauris provenant de Sri Lanka actuel sur le continent. La valeur des cauris est tombee tandisque la monnaie provenant de l’exterieur la remplace. Genial pour l’Europe mais tres bete pour l’Afrique.
    Particulierement au Mali, qui imprime le FCFA, les cartes NiNA, les passeport? La France! Orange Mali c’est qui? La France! EDM c’est qui? Le meme bordel de France!!!
    Tant que nous n’agirons point pour liberer nos trachees arteres pincee par ces gens, ca sera l’asphyxie totale et la mort d’une nation.

  4. LES UNS VONT IMPRIMER DU PAPIER SANS AUCUNE VALEUR ET LE PRETER AUX IDIOTS QUI LE REPAIERONT AVEC LEUR OR< DIAMANT< PRODUITS AGRICOLES< TERRES ET LE TRAVAIL ESCLAVAGISE' , LEURS VIES!

    L EURO N A AUCUNE VALEUR DE PRET!

    CESSONS DE COLABORER FINANCIAIREMENT AVEC LA FRANCE! L EUROPE N EST PAS NOTRE BON PARTENAIRE ECONOMIQUE ET FINANCIER!

    frhnh

  5. Nikina
    Les SOUNDIATA et autres ne sont pas des maliens,mais des africains.
    ON NE PEUT RIEN ESPÉRER TANT QU’ON ACCEPTE D’ÊTRE MALIEN.
    Il n’existe qu’une seule NATION celle AFRICAINE.
    La nation malienne n’a jamais existé,ni celle sénégalaise,ivoirienne….
    C’EST DE L’ILLUSION QU’ON NOURRIE QUAND ON PENSE QUE NOUS AVONS UN PAYS.
    Ce qu’on appelle pays a été créé par la France.
    C’est,en réalité,des NEO-COLONIES.
    La france avait des colonies regroupées en une seule nation dont la capitale était DAKAR pour l’Afrique de l’Ouest,BRAZZAVILLE pour L’Afrique centrale.
    Elle devrait RAISONNABLEMENT donner l’indépendance à ces deux nations.
    Mais la France ne voulait pas l’indépendance de ses colonies,si ce n’est la pression internationale.
    C’est ainsi qu’elle a décidé,afin de pouvoir les maîtriser,de morceler sa colonie en prenant soin d’associer les peuples qui se détestent,un moyen de pression sur les tenants du pouvoir.
    L’indépendance formelle est une réalité,mais celle réelle n’a jamais existé.
    On a remplacé les gouverneurs blancs par les noirs qu’on appelle hypocritement PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE.
    Ceux qui essaient de se revolter sont écartés du pouvoir au mieux,assassinés au pire.
    Donc cette fierté malienne est ridicule car la nation malienne n’existe pas.
    Accepter d’être malien,sénégalais,ivoirien…,c’est se soumettre à la colonisation française.
    PRÔNER L’UNIFICATION DE L’AFRIQUE,C’EST REJETER LA COLONISATION FRANÇAISE ET LA DOMINATION DES AUTRES PUISSANCES ÉCONOMIQUES.
    On doit être fier d’être africain,pas d’être malien qui est une propriété de la France.
    Être malien,c’est accepter sa condition d’esclave.
    Il en est ainsi de tous ceux qui disent être fiers d’être ivoirien,sénégalais….
    Actuellement au Mali des partis politiques sont entrain de s’organiser pour suivre le candidat adoubé par la France.
    IL VA ÊTRE INSTALLÉ DANS LA PLUS GRANDE LÉGITIMITÉ CAR C’EST LA FRANCE QUI A DÉCIDÉ AINSI.
    Les esclaves(les dirigeants des grands partis politiques) vont faire en sorte que le maitre soit satisfait.
    BA NDAW est invité,malgré sa situation de président de la république désigné par les pushistes,du fait de son allégeance au maitre.
    C’est un vrai malien c’est à dire un vrai esclave.
    Les nobles sont des africains.
    Ils luttent pour la réalisation de l’unité africaine seule manière de chasser le colon français.
    C’est dans L’UNITÉ AFRICAINE qu’on peut décider du sort des africains en toute souveraineté.
    C’est dans L’UNITÉ AFRICAINE que la RICHESSE des africains est utilisée pour les africains.
    C’est dans L’UNITÉ AFRICAINE qu’une monnaie africaine est possible.
    C’est dans L’UNITÉ AFRICAINE que l’Afrique est sécurisée par les africains.
    C’est dans L’UNITÉ AFRICAINE que les africains sont aidés par les africains.
    Cette réunion en France n’aurait jamais existé,si l’Afrique était un pays.
    Mieux vaux être fier d’être africain que fier d’être malien.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  6. Plus de 60 ans après les independances, un bilan rapide permet de constater que le Mali en 2021 n’a pas atteint la souverainété alimentaire, sanitaire, politique, financière, économique et sécuritaire.
    Maliennes, Maliens quand est ce que nous comprendrons qu’aucune nation n’a pu s’epanouir sous tutelle d’une autre. Comment est ce possible avec toute les informations disponibles aujourd´hui que les gouvernants du pays ignorent ou s’efforcent d’ignorer que la dette exterieure de la France a dépassé celle de l’italie, donc plus de 116% de son PIB? Ainsi comment la France qui elle même est confrontée à des problèmes structurelles critiques, pourrait aider l’Afrique (sachant qu’elle contrôle déjà la Monnaie de 14 pays africains) ? Tout esprit attentif et vigilant comprendra que toute cette mascarade est de la pure relation publique pour la France. Il y aura que des promesses et quelques miettes tirées des interêts generés par les 50, 65% des avoirs africains déposés auprès de la banque de france à titre de garantie du FCFA. Aucune nation ne peut batir sa strategie de developpement sur la mendicité et les “partenaires au developpement”. Cela n’a jamais marché et ne marchera jamais. Malgré cette lucide logique, les élités maliennes insistent, s’ entêtent sur la même voie qui produit toujours pourtant le même résultat: l’effondrement moral et ethique généralisé des gouvernants et politiques, l’appauvrement chronique de la population, la vassalisation presque irreversible.
    Résultat: Notre pays est aujourd´hui devenu une nation en voie d’instinction.
    Que nos ancêtres, jadis batisseurs d’empires et souvérains authentiques; Soundiata Keita, Kankou Moussa, Babemba Traoré, Biton Coulibaly, Modibo Keita et autres nous pardonnent.Nous avons fauté. Maliens, Maliennes, l’echèc actuel est collectif. Chacun devra prendre sa responsabilité et s’assumer: Notre nation avec toute la splendeur et la beauté de sa culture, de ses moeurs, de ses traditions est en voie d´extinction.
    Chers compatriotes, je vous prie de méditer cet constat implacable d’un general chinois du 7ième siècle.

    “Connais ton ennemi et connais-toi toi-même; eussiez-vous cent guerres à soutenir, cent fois vous serez victorieux. Si tu ignores ton ennemi et que tu te connais toi-même, tes chances de perdre et de gagner seront égales. Si tu ignores à la fois ton ennemi et toi-même, tu ne compteras tes combats que par tes défaites”. – General Sun Tzu, l’Art de la Guerre

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here