Conservatoire Balla Fasséké Kouyaté : la mission à court terme, contribuer au rayonnement culturel et artistique du Mali

0

«Il nous incombe de faire du Conservatoire un véritable outil pour le développement des industries culturelles à tous les niveaux de la chaine» a déclaré la ministre de la culture. Avant de mentionner que cette session doit permettre de redoubler d’imagination pour doter le Mali d’une pépinière de professionnels des métiers de la culture qui soient capables de valoriser et de mettre sur la marché des produits conçus et réalisés à partir de nos matières premières. Pour Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, notre pays a beaucoup à gagner en entretenant des synergies fécondes avec les acteurs et entrepreneurs qui interviennent au quotidien dans la mise en valeur d’un potentiel culturel inestimable.

Notons que le budget de l’institut a été initialement arrêté en recettes et en dépenses à la somme 970 140 100 F Cfa, contre une dotation révisée de 838 777 536 F Cfa, soit une diminution de 131 362 564 F Cfa qui représente un taux global de 14,30% (y compris le Budget Spécial d’investissement « B.S.I. » et les ressources propres au titre de 2015). Cette hausse du budget de cette année par rapport à celui de la précédente année augure d’un programme ambitieux afin que le Conservatoire Balla Fasseké puisse contribuer au rayonnement culturel et artistique du Mali.

Seydou Karamoko KONÉ

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER