Coopération Mali/Royaume des Pays-Bas : 426 millions de FCFA pour l’assainissement de la commune urbaine de Mopti

2
Coopération Mali/Royaume des Pays-Bas

La salle de conférence du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a servi de cadre, vendredi dernier, pour la signature de convention de don entre la commune urbaine de Mopti et le Royaume des Pays-Bas relative au «Projet d’assainissement de la commune urbaine de Mopti». La cérémonie était présidée par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tièna Coulibaly, assurant l’intérim de sa collègue des Affaires étrangères, en présence de l’ambassadeur des Pays-Bas au Mali, Jolke Oppewal, et du maire de la commune de Mopti, Issa Kansaye. Par la signature de cette convention de don, le Royaume des Pays-Bas met à la disposition de la commune urbaine de Mopti une enveloppe d’un montant de 650.000 euros, soit un peu plus de 426 millions de FCFA. Dans son allocution, l’ambassadeur des Pays-Bas au Mali a indiqué que ce programme montre d’abord l’importance que le gouvernement du Mali et les bailleurs de fonds ont pour les investissements nécessaires dans les régions du centre du pays. Ces régions, selon Jolke Oppewal, sont aussi celles sur lesquelles les interventions des Pays-Bas sont focalisées. Et le diplomate néerlandais de préciser que ce projet contribuera non seulement à améliorer les conditions de vie des populations, à booster le développement économique de la ville, mais aussi à entretenir les infrastructures et à créer de l’emploi pour les jeunes.

Pour sa part, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux a souligné qu’à travers ce geste, le gouvernement du Royaume des Pays-Bas démontre qu’en plus de sa contribution au rétablissement au Mali de la paix, il s’intéresse également aux actions de développement pour le bien-être des populations maliennes en général et celles de la commune urbaine de Mopti en particulier, matérialisant l’identité de vue des deux pays sur le binôme paix et développement.

«Cette convention de don vise à renforcer les infrastructures municipales, et en particulier à développer un système complet et durable pour l’assainissement des eaux usées et la gestion des déchets solides de la commune urbaine de Mopti. Les études préparatoires, financées par le programme prendront en compte l’ensemble des infrastructures à réaliser à l’horizon 2030, ainsi que les besoins en renforcement des capacités techniques et en matériels des équipes municipales et des autres acteurs impliqués dans la collecte et le traitement des eaux usées et des déchets», a expliqué Tièna Coulibaly, avant d’ajouter que ces études analyseront les opportunités de renforcer ou de développer les infrastructures municipales qui pourraient contribuer de manière significative au développement économique de la ville, en privilégiant les interventions génératrices d’emploi et de revenus. Pour terminer, le ministre Coulibaly a réaffirmé la très haute appréciation que le peuple et le gouvernement du Mali ont de la coopération qu’entretiennent notre pays et le Royaume des Pays -Bas.

Alou Badra DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Encore toujours prêt a recevoir l’AMI (l’Argent de Mendicité Internationale). A Mopti s’il n y a pas que des hommes mortifiés au cerveau par la corruption, des maires et des gouverneurs incompétents jusqu’aux os, pourquoi la question de nettoyage de ses propres fesses (assainissement) demande encore l’AMI? Avec toutes ses ressources humaines et ressources naturelles (l’eau douce, zones inondées, poissons, élevage, production de riz, secteur de tourisme etc..) les maires de MOPTI n’ont toujours pas la tête EUX-MÊMES de mobiliser les fonds nécessaires a assainir et moderniser leur centre administratif (la commune urbaine de Mopti)???? Ils n’ont pas honte!?

    Cependant, le plus grand probleme c’est l’État malien lui-même, l’archi -mendiant, qui encourage l’AMI a travers le pays. La preuve en est ici que ce sont nos ministres mêmes qui signent cet AMI avec fierté. Je ne dis pas qu’on n’a pas besoin des aides dans ce pays, mais on n’en a pas besoin dans certains contextes si l’on se mettait au travail avec le maximum du serieux. Je serais tout heureux si ces 426 million partaient aux communes rurales de Mopti, au lieu de venir financer le trou de la faillite des maires et des gouverneurs médiocres de Mopti. Jusqu’à la fin du monde le Mali ne s’en sortira pas tant que nos maires et gouverneurs refuseront de se mettre au travail pour développer leurs régions de leurs propres ressources. L’AMI est une malédiction sauf dans l’humanitaire.

    KAMALÉN NKORO DAFALÉN, BANA TILA FOY TILA, IKI BAN SÈBÈ MA FÔ KA KÈ SARAKA MINÈ YÉ, NI Ô TÉ DANGA YÉ Ô BÈ KÈ MOUN WERE YÉ?????

  2. Mendidicté, dons …comme politique de gestion d’une nation …
    Nos dirigeants francofous sont des esclaves en cravates qui continuent à protituer leur peuple …

    La franceafrique est une malédiction pour l’afrique francofolle !!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here