Force Takuba : Une délégation malienne à Bruxelles pour clarifier la position entre le Mali et l’UE

2

Une  délégation malienne conduite par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, prend part à la 7ème Réunion Ministérielle du G5-Sahel  et l’Union Européenne à Bruxelles. De sources crédibles, cette rencontre sera mise à profit par la partie malienne pour clarifier sa position avec l’UE par rapport au déploiement de la Force Takuba.

Bamako a récemment  critiqué  le  déploiement  à Ménaka d’une centaine de forces spéciales danoises  sans son consentement et sans considération du protocole additionnel applicable aux partenaires d’opération européenne devant intervenir au Mali dans le cadre de la force Takuba qui prévoit la conclusion d’un accord bilatéral entre la République du Mali et les pays partenaires. Regrettant  ce déploiement, le gouvernement de la transition a  invité, dans un communiqué, la partie danoise à retirer immédiatement ledit contingent du territoire de la République du Mali.

Le Danemark conteste la version de Bamako et apporte son justificatif à travers un communiqué. Selon lequel l’ambassadeur Danois  à Bamako a rencontré, le 8 avril 2021,  le ministre de la défense, Sadio Camara, pour lui annoncer sa contribution à la Force Takuba, sous réserve de l’approbation du Parlement. Le communiqué indique que le ministre de la défense du Mali a exprimé sa gratitude à la partie danoise en précisant qu’il considérait la coopération entre les forces maliennes et Takuba comme l’axe principal dans la lutte contre le terrorisme. Le ministère des affaires étrangères danois affirme que  la contribution de leurs forces spéciales a été à la fois approuvée par le gouvernement précédent et par le gouvernement de la transition actuelle.

Ce voyage du ministre des Affaires étrangères à Bruxelles serait certainement l’occasion pour les autorités maliennes de la transition et son partenaire de l’Union Européenne de raccorder leurs violons par rapport au dossier Takuba.

 Siaka DIAMOUTENE.Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Si un document officiel signé au nom du Mali, engageant le Mali, n’a pas d’exemplaire à la disposition des Autorités Maliennes. Rien ne nous prouve que ce document soit authentique. Et dans ce cas il doit être considéré comme un document faux, nul et de nul effet.

  2. Je propose aux autorités maliennes de passer à la vitesse supérieure à l’occasion de ces 2 sanctions contre notre peuple en demandant à l’ONU de mettre fin à son mission dans notre Pays qui ne fait que coûter très cher à notre Pays avec des résultats nuls !!
    La somme que notre Pays mette à la disposition de Minusma pourrait non seulement remplir une grande partie vide de cette sanction, mais aussi cette sanction pourrait être un motif tangible pour mettre fin à cette organisation dans notre Pays qui ne fait que coûter cher au gouvernement.

    Je propose aussi aux autorités maliennes de profiter de cette sanction qui est un motif valable pour mettre fin à plusieurs accords militaires précédemment conclus avec certains de nos partenaires qui ne produisent pas des résultats positifs en faveur de notre Pays.
    C’est un moment très important où les autorités maliennes doivent totalement reprendre le contrôle de la gestion des affaires de l’ensemble du territoire national, choisir de qui nous voulons comme partenaires.

    Il faudra que le gouvernement que le gouvernement de notre accélèrent ces processus avant la levée de ces sanctions car ceux-ci ne vont pas tarder.

    Je propose aux autorités maliennes d’être plus proches à la population durant la période de cette sanction, surtout de bien veiller le prix de denrée alimentaire aux marchés car il y a des gens qui profitent ces sanctions pour se faire d’argent alors que ce n’est pas le moment.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here