Mali : Choguel Maïga accuse les officiers français d’entraîner les groupes armés terroristes à Kidal

31

Visiblement le Premier ministre de la transition, Dr Choguel Kokalla Maîga, n’a pas fini  de régler ses comptes avec  l’armée française déployée dans le nord du Mali depuis près d’une décennie.  Dans un article publié par l’agence presse Russe ‘’Sputnik’’,  il a déclaré avoir des preuves que des officiers de l’armée française entraînent des groupes armés terroristes.

-maliweb.net-  Alors que les tensions diplomatiques entre Paris et Bamako  ont  atteint leurs comble avec souvent des invectives  proférées par le Président Emmanuel Macron,  le premier ministre de la transition  n’est pas prêt à fléchir dans ses reproches.  Choguel Kokalla Maïga a accusé  ouvertement la France d’avoir participé à la déstabilisation du pays et à la montée en puissance du terrorisme dans le Sahel. En accordant cet entretien à Sputnik , il  n’a pas été tendre avec  l’ex-puissance coloniale et ses alliés dans le Sahel.  Connu pour son franc   parler,  il  a critiqué  l’intervention de l’OTAN   en  Lybie il y a une dizaine d’année avant d’indiquer qu’elle  a entraîné un afflux de terroristes vers le Mali.  D’ailleurs, il n’est pas le seul  à penser  ainsi. Lors du Sommet Afrique France  tenu à Montpellier le 8 octobre dernier, la malienne Adam Dicko a déclaré sèchement cette vérité face au Président Emmanuel Macron sous les applaudissements du public.

En plus de cette accusation, le premier ministre malien  reproche à la France d’avoir  offert  une partie du  territoire à un mouvement proche de l’organisation terroriste Ansar Dine.  Une organisation que les autorités maliennes indexent comme ayant  prêté allégeance à Al-Qaïda. En 2012,  lors de la guerre de libération du nord du Mali occupé par les groupes armés djhadistes, l’armée malienne avait été interdite d’entrer dans la capitale de l’Adrar des Ifoghas.  “Le Mali n’a pas accès à Kidal, c’est une enclave contrôlée par la France. Il y a des groupes armés entraînés par des officiers français. Nous avons des preuves… Nous ne comprenons pas cette situation et ne voulons pas la tolérer”, a déclaré le Premier ministre de transition à Sputnik.

Après de telles accusations venant  du Chef du gouvernement de la transition, il revient à Paris  d’infirmer  ou d’apporter les preuves que Barkhane n’est pas entrain de collaborer avec les ennemis du Mali. Au sein de l’opinion malienne voire l’opinion africaine, la question  de l’utilité du déploiement de l’armée française dans le nord  du Mali revient avec acuité.  Beaucoup s’interrogent qu’avec tous les moyens de combat et de contrôle aérien que Barkhane  et ses alliés de Takusba disposent, les groupes armés terroristes continuent à couper le sommeil aux populations des régions du centre et du nord du Mali. Les habitants de ces localités voire au delà des frontières maliennes sont quotidiennement victimes d’incursions terroristes avec son lot de morts et de pillages.

Malgré ces propos qui ne semblent pas  de nature à apaiser les tensions entre l’axe Paris et Bamako, le premier ministre malien rassure  toujours que  le  Mali n’envisage pas de rompre ses relations avec la France.  Il a évoqué les  profonds liens séculaires qui lient les  deux pays en déclarant que  «  personne ne prendra la responsabilité de rompre les relations avec la France. Ce n’est pas notre objectif, ce n’est pas l’objectif de notre gouvernement ».  Bien qu’il crache ses quatre vérités  à l’ex-puissance coloniale,  Choguel Kokalla Maïga rappelle  dans cet entretien accordé à l’agence presse  Russe que le plus gros contingent [militaire, ndlr] de France après l’Algérie est au Mali.  « Nous avons beaucoup de liens grâce aux relations humaines. Des liens historiques, culturels, économiques”, rapporte Sputnik.

Au regard de ces liens historiques que  le Mali entretient avec la France,  les autorités de la transition  sont déterminées à rompre avec les pratiques du passé. Lassé du surarmement du pays sans résultats, le Mali souhaite un changement de paradigme dans la lutte contre le terrorisme.  Et pour ce faire, il presse Paris et ses partenaires européens à lever le voile sur le deal qu’il entretient avec les groupes armés de l’ex-rébellion du nord afin que l’armée régalienne puisse être présente dans les centimètres carré du pays.

 Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net          

Commentaires via Facebook :

31 COMMENTAIRES

  1. Sputnick est une agence de presse Russe..

    D’où une certaine complaisance a diffuser largement les propos étonnant d’un homme à l’imagination fertile..
    Il faut du culot et une certaine bêtise pour annoncer qu’une armée aide ceux qu’elle combat
    Pourquoi ne pas accuser la France d’avoir fait défiler les Patriotes à Bamako ?
    SUPER DUPONT fait echo d’une vérité : Nous avons besoin des autres , pour exploiter l’or , comme pour faire la guerre…NOUS SOMMES DEPENDANTS DES AUTRES et si il y a un problème nous accusons sans réfléchir ceux que nous avons mandatés !!!
    POURQUOI LE MALI n’exploite t-il pas son OR ?

  2. Politique politicienne. C’est de la surenchère pour satisfaire les extrémistes du M5-RFP et sans doute avec l’assentiment de Goïta et des Russes.

    Le but est évident, avoir une base radicalisée capable de s’agiter pour intimider les opposants et tout faire pour garder le pouvoir. Il va pour cela soutenir Goïta pour vendre le Mali aux Russes et avec eux il sera sûr d’avoir un poste en or. Et Goïta, si Choguel ne s’en charge pas, les Russes ne se priveront pas de l’éliminer comme Hafizullah Amin en Afghanistan. Car il n’aura pas le soutient politique de la rue comme Choguel l’a.

    • Mon cher Ousmane, ils n’ont pas besoin de radicaliser la base car ladite base et les politiciens opportunistes seront toujours du cote’ de l’homme fort du jour!
      Choguel, Ben le Cerveau, Cheikh Oumar Sissoko et Salif Keita le chanteur vont toujours repeter leurs discours! ILS SONT LIBRES DE DIRE CE QU’ILS VEULENT MAIS LE COLONEL ASSIMI ET LES FAMAS NE DOIVENT JAMAIS ACCEPTER DE LAISSER CES POLITICIENS EMPORTER LE MALI AVEC EUX DANS LEUR SUICIDE!

      • Pauvre roi fou. Toujours la peur, la hantise de la toute-puissance du colon, du “blanc”. Quand est-ce que tu vas te décider à prendre ton destin en mains au lieu de fuir la réalité dans une illusoire situation de sécurité ou de tranquillité? Tu crois que la tranquillité existe dans ce monde? Tu crois que c’est la peur qui va t’assurer la sécurité? Est-ce qu’aujourd’hui même, sans que Goita ait fait quoi que ce soit, le Mali est en sécurité? Qu’est-ce qui pourrait nous arriver qui ne nous arrive pas déjà et avant même Goita ou Choguel? Tu crois que c’est parce que les Maliens n’aiment pas la tranquillité et la sécurité qu’ils sont dans cette situation? Mon ami, même si nous ne ne faisons rien, même si nous nous prosternons devant la France et pleurons à chaudes larmes, elle va continuer à faire ce qu’elle est en train de faire. Elle ne détermine pas sa politique en fonction de notre malheur ou de notre bonheur. Elle détermine sa politique en fonction de ses intérêts, que nous soyons contents, malheureux ou heureux. Quoi que nous fassions la France va continuer à nous persécuter comme elle le fait depuis 5 siècles. Donc mieux vaut se battre courageusement contre elle au lieu de capituler avant même d’avoir combattu et de crier honteusement au “suicide du Mali”. Tu me fais pitié, pauvre roi fou.

        • SABALI! NANILI DABILA!
          MODIBBO, POURQUOI AVEZ-VOUS JUGE’ NECESSAIRE DE REPONDRE A’ QUELQU’UN QUE VOUS QUALIFIEZ DE FOU?

        • à MODIBO
          Tu écris :” Elle détermine sa politique en fonction de ses intérêts, que nous soyons contents, malheureux ou heureux. Quoi que nous fassions la France va continuer à nous persécuter comme elle le fait depuis 5 siècles. Donc mieux vaut se battre”

          Toujours la victimisation : Quels sont les intérêts de la France au Mali ?…IL FAUT EXPLIQUER
          La France persécute le Mali depuis 5 siècles ???? …IL FAUT EXPLIQUER
          Tu ajoutes : Donc mieux vaut se battre …TU VEUX DIRE QUE LE MALI NE SE BAT PAS ???…FAUT EXPLIQUER ..
          La France dépense des milliards d’Euros dans cette guerre à cause de présidents qui n’ont pas pensé à mettre en place une armée valable …C’est cela ses intérêts ?
          Tu devrais lire les journaux des autres pays du G5 SAHEL car si le Mali a demandé du secours, la France a étendu son action a tout le Sahel aidant le Burkina, la Mauritanie, le Niger et le Tchad
          Les autre pays n’ont pas pas la rancune et l’arrogance du Mali..
          N’est-ce pas au Mali que l’on tue des Albinos, et que certains pratiquent l’esclavage ?…et que des guerres ethniques existent ???

  3. Lynx22, j’ai toujours ecrit que diriger ou gerer un etat africain est tres different d’un debat academique. Mes deux premiers diplomes universitaires etaient un DEUG en Histoire et Geographie qui date de 1984 puis une Maitrise en Geographie avec comme specialite’ l’Amenagement du Territoire qui date de 1986. Depuis plus de 40 ans je lis, j’analyse et je pense aux problemes des pays africains et comment les resoudre. J’ai lu Aime Cesaire, Frantz Fanon, Sartre, Marx, Rene’ Dumont et bien d’autres penseurs de gauche. Tout comme j’ai lu plusieurs grands intellectuels africains comme Cheikh Anta Diop, Joseph Kizerbo, Ibrahim Baba Kake’, Seydou Badian Kouyate’ et Ahmadou Kourouma…. etc. pour mieux connaitre et apprendre nos cultures africaines et l’histoire de notre continent.
    Lorsque Rene Dumont ecrivait: « J’accuse la majorité des dirigeants africains d’avoir d’abord profité des privilèges du pouvoir ; j’accuse la coopération française d’avoir accepté de financer des projets somptuaires ; j’accuse la banque mondiale et le fonds monétaire international d’acculer ces pays à une austérité payée par les plus pauvres ; j’accuse, surtout, tous les responsables d’avoir, par leurs politiques, ignoré, ruiné et méprisé les paysans africains. » Ces mots du FRANCAIS René Dumont datent de 1962 (ma date de naissance et l’annee ou’ l’Algerie a conquis son independance.) 60 ans apres, est-ce que cette realite’ decrite par Dumont a change’? Je laisse le soin aux proletaire africains de repondre a’ cette question. LOL!!!! L’Afrique étranglée vient du meme Rene Dumont. La merde quotidienne qui existe partout en Afrique donne raison au defunt grand penseur FRANCAIS. Pourquoi les autres continents progressent mais l’Afrique regresse? Est-ce que l’impasse dans laquelle les africains sont, leur misere endemique et la mauvaise gouvernance qui existe presque partout en Afrique, sont des faits du hasard? Non, nos nombreux problemes africains ne viennent pas du hasard. La vision de Rene Dumont lui a permis de voir une misère programmée, la ruine des centaines de millions d’africaines et d’africains, et la destruction de nos valeurs sociales et culturelles. J’ai egalement lu les Damne’s de la Terre de Frantz Fanon et presque tout ce qui a ete’ ecrit par Aime’ Cesaire dont Discours sur le Colonialisme. J’ai vecu les politiques destructrices impose’es sur le continent africain. APRES MA MAITRISE EN GEOGRAPHIE, LE PROGRAMME DE REDRESSEMENT ECONOMIQUE ET FINANCIER DEVENU LE PLAN D’AJUSTEMENT STRUCTUREL ET FINANCIER M’A IMPOSE’ TROIS ANS DE CHOMAGE. Pendant ces trois ans, j’ai fait le pigiste avec un quotidien national. Ce travail de pigiste m’a permis de voir d’autres realite’s! Mes amis, je vous conseille d’etre pragmatiques, realistes et sages. Vous serez surpris d’apprendre que j’etais a’ gauche sur presque toutes les questions mais avec le temps j’ai pris des positions modere’es. Mes plus de 30 ans de vie aux USA m’ont appris a’ epouser le realisme et le pragmatisme. Le monde est injuste. La morale, la raison et la justice ne gouvernent pas. Il faut savoir tisser des alliances strategiques pour tirer son epingle du jeu. Les pays africains sont dans un systeme economique mondial qu’ils ne controlent pas. Ils ne decident ni du prix des matieres premieres qu’ils produisent ni du prix des produits finis qu’ils achetent. Les realite’s sont connues. Quand on dirige un pays comme le Mali, on evite les demarches solitaires et certaines declarations publiques. En attendant d’avoir les moyens de sa politique, on fait la politique de ceux qui ont les moyens. Cela ne signifie point qu’on a’ peur. Il signifie plutot qu’on a la sagesse necessaire et la maturite’ politique pour eviter d’infliger plus de mal a’ nos peuples.
    OUBLIONS NOS SENTIMENTS PERSONELS ET NOS EMOTIONS POUR SAUVER NOTRE FASO!
    LE VAILLANT PEUPLE MALIEN MERITE MIEUX!!!!!!

    • A écouter (sinon lire) des pseudo intellectuels comme vous, l’Afrique va attendre encore 4 siècles avant de se défaire des chaines que les esclavagistes lui ont passé. Restes dans ta lâcheté et les vrais fils d’Afrique sans doctorat, ni licence, ni master tiendront tête à ces prédateurs et toi avec.

    • LE ROI BITON

      Que de belles lectures …
      Comment se fait-il que nous pensions que les autres font notre malheur ignorant que nous avons une tête, des bras et des jambes comme les autres !!!
      Nous sommes toujours la victime de quelqu’un …
      Pourquoi ne savons nous pas nous rassembler, nous organiser, nous entraider ..comme le font d’autres communautés ???
      Haiti la perle des Antilles a pris son indépendance où en est-elle ? La République Dominicaine qui partage la même Ile s’en sort très bien ..les blancs y dominent
      Cuba qui a subi un embargo sévère va s’en sortir car les dirigeants étaient blancs .Cette ile a même aidé des pays Africains !!!
      Heureusement autour du Mali des pays émergent
      Lors des évènements en Côte d’Ivoire j’avais regardé comment l’armée Ivoirienne était constituée ..C’était un chef d’oeuvre de mélange d’ethnies ..Résultat au moment de l’affrontement Nord/Sud cette armée bien charpentée était restée NEUTRE

  4. We continue to be haunted by IBK bad bad military agreement with France. Now to see Boubou Cisse who was IBK Prime Minister would like to be president is to believe all Malians took pill that made them too stupid to act in their best interest plus would like for Boubou Cisse to be president. That is breath taking.
    Prime Minister Choguel Maiga is taking approach that should have been taken long ago by leadership of Mali showing unwillingness any longer to have Mali be mistreated whore to foreigners. It is genocide to continue be so. To think cocaine addict IBK made deal prohibiting Malian military from being present in Kidal plus France is deceitfully imposing that agreement be honored while it train terrorists/ jahadists /violent criminals who sneak out of Kidal to carry out murderous acts then back into Kidal to enjoy safety. That alone is cause enough to order France to leave Mali plus agreement preventing Malians army from entering Kidal voided. IBK was driven insane by cocaine.
    Prime Minister Choguel Maiga is doing all of Africa best of deed by exposing France actions for what they are thereof revealing numerous lies told. We must wonder would we be better off without France with france supporting both enemy plus us thereof tilting balance of war to where they want it to be. That is too prolong war with us slowly losing. Negroid Africa as unit must overcome terrorists /jahadists /violent criminals plus many many foreigners fear African Julu Religion with me is key.
    November rain ic coming. We will clean up this mess in Africa. There is no where else for us to stay.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  5. Tous les maliens patriotes et honnêtes l ont pensé et l ont dit avant Choguel. Alors que tous les patriotes s assument et soient d accord avec lui, et le supportent. Ces mauvaises actions de la France c est avant même l envahissement du Mali par la France à partir de Mopti; cela s est empiré accentué à partir de l envahissement du Mali par la France et les djadistes afin d occuper Kidal.

  6. Une intervention française au Mali avec un résultat mitigé, nous continuons à enterrer nos morts tous les jours . Le Président Nigérien est incontrôlable dans ses propos, il a intérêt à collaborer avec les maliens. Si l’Etat malien baisse le bras aujourd’hui, les capitales nigérienne, Burkinabé, Sénégalaise, ivoirienne, mauritanienne, guinéenne vont toutes tombées dans 2 mois à venir dans les griffes des djihadistes. Le Mali pouvait constituer une base arrière pour les djihadistes et aucun militaire malien n’allait mourir pour l’Afrique. Mais notre conscience nous oblige à mener cette lutte contre le terrorisme dans l’intérêt des pays africains, que les autres africains prennent ce problème du Mali au sérieux . Si le Mali échoue les voisins maliens vont tous échouer , l’exemple de l’Afghanistan est un cas frappant . Le Président nigérien est un ennemi juré du Mali.

  7. CE SERA PAS LA PREMIERE FOIS

    Bob Denard
    Page d’aide sur l’homonymie
    Pour les articles homonymes, voir Denard.

    Bob Denard
    Naissance 7 avril 1929
    Bordeaux (France)
    Décès 13 octobre 2007 (à 78 ans)
    Pontault-Combault (France)
    Origine Français
    Allégeance Drapeau de la France France (1945-1952)
    Flag of Katanga.svg État du Katanga (1960-1963)
    Flag of the Mutawakkilite Kingdom of Yemen.svg Royaume mutawakkilite du Yémen (1963-1964)
    Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo (1964-1965)
    Flag of UNITA.svg UNITA (1975)
    Drapeau de Rhodésie Rhodésie (1977-1978)
    Flag of the Comoros (1978–1992).svg République fédérale islamique des Comores (1975 et 1978-1989)
    Grade Colonel
    Conflits Guerre d’Indochine
    Crise congolaise
    Guerre civile du Yémen du Nord
    Guerre civile angolaise
    Guerre du Bush de Rhodésie du Sud
    modifier Consultez la documentation du modèle
    Robert Denard, dit Bob Denard, né le 7 avril 1929 à Bordeaux et mort le 13 octobre 2007 à Pontault-Combault en Seine-et-Marne1,2, est un mercenaire français. Il est impliqué dans de nombreux coups d’État en Afrique, souvent avec l’accord du gouvernement français, de la période des indépendances vers 1960 jusqu’en 1995.

    Sommaire
    1 Biographie
    1.1 Un mercenaire anticommuniste
    1.2 L’homme fort des Comores
    1.3 Participation au génocide du Rwanda
    2 Ennuis judiciaires
    3 Décorations françaises et étrangères
    4 Convictions religieuses
    5 Dans la culture populaire
    5.1 Représentations en fiction
    6 Notes et références
    7 Annexes
    7.1 Sources et bibliographie
    7.2 Articles connexes
    7.3 Liens externes
    Biographie
    Un mercenaire anticommuniste
    Robert Denard est fils d’un militaire (Léonce Denard) des troupes coloniales3. À 16 ans, en octobre 1945, il s’engage dans la marine et rejoint l’école des apprentis mécaniciens de Saint-Mandrier4. Breveté matelot mécanicien, il part ensuite comme volontaire pour l’Indochine en tant que matelot seconde classe. Les modalités de son passage de la spécialité de mécanicien à celle de fusilier marin restent inconnues. Devenu quartier-maître dans les fusiliers marins en Indochine, il quitte l’armée en 1952 après une altercation dans un bar5 et accepte une place de conducteur d’engins et de mécanicien au Maroc. Il entre ensuite dans la police de ce pays qui se trouve toujours sous protectorat français. Accusé d’avoir participé à un complot pour assassiner le Président du Conseil Pierre Mendès France, Bob Denard passe 18 mois en prison6

    À partir des années 1960, anticommuniste convaincu[réf. nécessaire], il intervient dans les tumultueux conflits post-coloniaux. Il participe à des opérations militaires impliquant des mercenaires au Yémen, en Iran, au Nigeria, au Bénin, au Gabon (où il est instructeur de la garde présidentielle), en Angola en 1975, au Cabinda en 1976, au Zaïre et aux Comores.

    De 1960 à 1963, il sera l’un des chefs des « affreux » de l’État du Katanga soutenant Moïse Tshombé qui vient de déclarer l’indépendance du Katanga, une ancienne province du Congo belge, le 11 juillet 1960. Il s’est notamment distingué en faisant défiler tous ses officiers, qu’ils soient noirs ou blancs, dans une stricte égalité (jusque-là, les blancs passaient en premier). Le 21 janvier 1963 lors de la chute de Kolwezi et de la défaite des mercenaires, ces derniers se réfugient en Angola avec l’accord du régime portugais. Ils seront rapatriés en France où ils seront accueillis par les gendarmes.

    Puis, il part d’août 1963 à la fin 1964 pour le Yémen pour le compte du MI67 avec 17 mercenaires, dont les célèbres Roger Faulques et Jacques Frezier, anciens officiers parachutistes de la Légion étrangère, dans la 1re armée royaliste, financée par l’Arabie saoudite, contre les républicains soutenus par 40 000 soldats égyptiens envoyés par Nasser.

    L’ensemble des mercenaires est placé sous le contrôle du colonel britannique David Smiley, ancien officier du Special Operations Executive durant la Seconde Guerre mondiale. Dans son livre Arabian Assignment8, David Smiley rapporte que les mercenaires français et belges alternaient entre les théâtres yéménites et congolais, car au Congo ils avaient femmes et alcool à volonté mais étaient rarement payés, tandis qu’au Yémen ils étaient rémunérés mais privés de femmes et d’alcool.

    Bob Denard revient fin 1964 dans l’ex-Congo belge, à la tête du 1er choc qu’il met sur pied le 22 février 19659. En recrutant des mercenaires européens ainsi que des Katangais, il forme une petite troupe qui prend le surnom de « Katangais ». Elle contribue à la victoire sur les rebelles communistes menés par Gbenie, Soumialot et Mulele, largement due au colonel Schramme et à son Bataillon Léopard. Jean Schramme, instructeur et commandant du « Bataillon Léopard » où il atteint le grade de colonel, décrit Bob Denard comme un lâche et un irresponsable qui n’a jamais fait partie du Bataillon Léopard. Ses erreurs de commandement seraient à l’origine de lourdes pertes dans les rangs des mercenaires qu’il dirigeait10.

    Denard intervient de nouveau pour le MI67 en Angola en 1975 avec l’UNITA de Jonas Savimbi.

    L’homme fort des Comores
    Denard intervient une première fois dans la République des Comores qui avait, à la suite d’une consultation d’auto-détermination organisée par la France, décidé de son indépendance à hauteur de 95 % des voix, qui intervient le 6 juillet 1975. Il intervient en septembre 1975 pour consolider le coup d’État d’Ali Soilih, arrête le président Ahmed Abdallah, et le remplace par Ali Soilih.

    En janvier 1977, il échoue dans une tentative de coup d’État destinée à renverser le régime de la République populaire du Bénin. Il est ensuite pressenti7 en 1977 pour déstabiliser le régime de James Mancham aux Seychelles.

    La même année, lors d’une rencontre avec Ahmed Abdallah, réfugié en Afrique du Sud et au renversement duquel il avait participé, Bob Denard propose de l’aider à retrouver son fauteuil de président11, avec le feu vert des puissances concernées11. Le plan initial prévoit d’utiliser un appareil sud-africain décollant de Rhodésie, mais doit être abandonné en raison du refus du Mozambique de laisser utiliser son espace aérien11. Le 13 mai 1978, Bob Denard débarque donc aux Comores à bord d’un ancien navire océanographique11 avec 43 hommes pour renverser le régime marxiste révolutionnaire de Soilih et rétablit alors Ahmed Abdallah au pouvoir. Ali Soilih est exécuté d’une balle dans la tête à le 29 mai 1978 à l’issue de ce qui est présenté comme une tentative d’évasion11.

    Bungalow au bord de la plage de Bob Denard aux Comores
    Bob Denard s’occupe dès lors d’organiser une garde présidentielle forte de 600 Comoriens12 encadrés par une poignée d’officiers européens13, comme Richard Rouget alias colonel Sanders14 ou Max Vieillard alias Servadac. Cette unité entre en concurrence avec les forces armées comoriennes. Il se marie sur place, se convertit à l’islam sous le nom de Saïd Moustapha M’Hadjou15 (parfois orthographié Mahdjoub16 ou Mhadjou), s’occupe de développement (construction de routes, ferme de 600 ha à Sangali, etc.). Son autorité est alors incontestée. Il se tourne également résolument en direction de l’Afrique du Sud pour trouver le soutien, notamment financier, dont il a besoin. La république fédérale islamique des Comores devient le centre d’un réseau parallèle qui permet à l’Afrique du Sud, sous embargo international, de se fournir en armes. Elle sert également de base logistique à l’Afrique du Sud pour ses opérations militaires contre les pays africains qui lui sont hostiles : le Mozambique et l’Angola11. De son côté, le régime de l’apartheid règle depuis 1989 les soldes des membres de la Garde présidentielle11.

    Jusqu’à la mort d’Abdallah, dont il est chargé de la sécurité, et même si ses apparitions publiques se font très rares après 1985, Denard joue en coulisses un rôle considérable dans la vie publique comorienne11.

    En 1989, Ahmed Abdallah signe un décret donnant l’ordre à la Garde présidentielle, dirigée par Denard, de désarmer les forces armées pour cause de coup d’État probable[réf. nécessaire]. Quelques instants après la signature du décret, un officier des forces armées serait entré dans le bureau du président Abdallah et l’aurait abattu, blessant également Bob Denard. Blessé, impopulaire et accusé de meurtre, il négocie son départ pour l’Afrique du Sud par le biais de l’homme d’affaires Jean-Yves Ollivier et de Saïd Hillali17.

    Dans la nuit du 27 au 28 septembre 1995, Denard renverse le nouveau président comorien Said Mohamed Djohar (élu en 1990) avec une trentaine d’hommes débarqués en Zodiac avec son protégé Sauveur Farina, tireur d’élite, ainsi que le lieutenant Blancher Christophe, son pilote privé arrivé quelques heures plus tôt, il avait pour mission d’exécuter plusieurs navettes entre l’île de Mohéli et l’île de la Grande Comore, personne à ce jour ne connait exactement la véritable mission du lieutenant Blancher et de ses multiples rotations entre les îles à bord de son Cessna 172. Bob Denard ouvre aux journalistes le vieil aéroport de Moroni et son camp retranché de Kangani pour éviter l’intervention de 600 hommes des forces françaises (GIGN, commandos Marine de Djibouti, 2e RPIMa). Cerné, il négocie une amnistie pour les insurgés avant sa reddition18 et la préparation de son procès19.

    Participation au génocide du Rwanda
    Contacté par le gouvernement hutu en 1994, malgré les réserves de la DGSE qui tente de le dissuader d’intervenir dans le camp du génocide, Bob Denard dépêche des hommes pour certaines missions. Si ses agissements restent assez méconnus, il reçoit au moins un versement de plus d’un million de francs par chèque bancaire de la BNP20,21.

    De retour en métropole, il se retire dans le Médoc, où il rêve de construire, sur le terrain familial de la commune de Grayan-et-l’Hôpital, un musée de la décolonisation. En 1999, Bob Denard s’installe à Chennevières-sur-Marne (dans le Val-de-Marne). Il s’y remarie le 21 mai 2005.

    Il doit cependant faire face à de nombreuses procédures judiciaires ainsi qu’à des ennuis d’argent et de santé.

    Plusieurs journalistes ont essayé de le rencontrer quelques années avant sa mort, pour lui demander des informations sur sa vie, afin d’en faire un livre. Au début, il refusa de les voir, estimant être capable de rédiger ses mémoires seul, dans lesquels il promettait de nombreuses révélations. Mais il fut progressivement gagné par la maladie d’Alzheimer, qui rendit confuse sa mémoire sur les événements passés.

    Il meurt le 13 octobre 2007 dans le dénuement le plus total, d’un arrêt cardiaque, emportant avec lui une partie de ses secrets.

  8. Qui peut croire aux déclarations de Koukalani , l’homme le plus versatile et populiste sans vergogne, envoie l’armée récupérer Kidal , il fait partie du territoire , qu’est ce que tu n’as pas dit sur le boulevard de l’indépendance ? L’heure est aux actions merci .

  9. micron a reconnu publiquement la responsabilité de la jolie laide dans le chaos libyen se répercutant sur le Sahel mais personne n’est inquiété pour ces crimes commis et connus.

    La courte pédante internationale “CPI” est muette comme une carpe sur le sujet.


    Selon que vous serez puissant ou misérable Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.“ Lafontaine

    • Pour le moment, nous sommes concerne’s par notre faso. NOTRE PRIORITE’ EST DE CONTINUER A’ ENCOURAGER LES PAYS FRERES ET VOISINS, LES ORGANISATIONS INTERNATIONALES ET LES GRANDS DECIDEURS DONT LA FRANCE AU MAINTIEN DE LEURS PRESENCES MILITAIRES RESPECTIVES DANS NOTRE FASO! RESTONS PRAGMATIQUES, REALISTES ET SAGES! A’ L’ENDROIT OU’ NOUS SOMMES, LE MALI SEUL NE PEUT PAS SECURISER SES 1 200 000 KILOMETRES CARRE’S DE SUPERFICIE ET SES FRONTIERES INTERNATIONALES QUI SONT D’ UN PEU PLUS DE 7 000 KILOMETRES!

      • Mais tu es d’une naïveté mortelle….Prends juste l’exemple de l’or,la jolie laide possède 2500 tonnes pourtant son sous sol ne possède pas un gramme d’or ‘4ieme réserve du monde”.Il y a aussi celui du pétrole,de l’uranium et du gaz ….
        Franchement je ne sais d’où tu tires ton charabia.

        • Evitons les insultes et faisons le debat dans le respect. Notre accent doit rester sur le Mali et comment le sauver! Le debat doit rester centrer sur notre faso et non sur Choguel!
          Tous les pays developpe’s ont des reserves en or qu’ils achetent des pays producteurs d’or comme le Mali. Notre faso ne trouve que 10% de son or. S’il faut blamer quelqu’un, je pense qu’il faut blamer les gouvernants maliens qui ont signe’ les accords avec les compagnies qui produisent l’or malien.
          Choguel est le PM de notre faso. Il doit eviter certaines declarations publiques. Les canaux diplomatiques existent pour discuter certains sujets. RESTONS REALISTES, PRAGMATIQUES ET SAGES!

          • “Tous les pays developpe’s ont des reserves en or qu’ils achetent des pays producteurs d’or comme le Mali. Notre faso ne trouve que 10% de son or. S’il faut blamer quelqu’un, je pense qu’il faut blamer les gouvernants maliens qui ont signe’ les accords avec les compagnies qui produisent l’or malien.“

            Raison pour laquelle il faut faire autrement.Tu vois ,ce n’est pas difficile.

          • Pour une fois que je suis d’accord avec capi et lynx je vais intervenir.

            Le gouvernement irakien (sauf erreur de ma part), voulait dans le cadre de la décolonisation reprendre la main sur l’exploitation pétrolière de leur pays. Ils ont envoyé, avec une bourse, un mec très brillant (ou plusieurs) dans une prestigieuse université anglaise pour étudier l’exploitation et la gestion d’une entreprise pétrolière. Le gus fait ses études, tombe amoureux d’une norvégienne (sur les bancs de la fac) avec qui il se marrie.
            De retour en irak comme prévu il se retrouve à un poste de responsabilité. Pas de bol il a une petite fille avec sa femme qui est atteinte d’une maladie rare et décide de venir en norvège pour que la petite fille puisse bénéficier du système médical norvégien.
            A l’époque personne ne sait qu’il y a du pétrole en norvège. Il passe à tout hasard dans le ministère concerné, passe l’entretien de recrutement le plus débile de sa carrière (les norvégiens sont totalement incompétent dans le domaine du pétrole à cette époque mais ils décident tout de même de confier la direction de l’exploitation).
            20 ou 30 ans plus tard les norvégiens vendent leur savoir faire à des pays comme l’arabie saoudite qui exploitaient le pétrole au moins 30 ans avant les norvégiens.

            Pour revenir au mali, il est pour moi illogique qu’il n’existe pas de société publique malienne qui exploite l’or du mali (100% pour l’état malien) ou à minima des sociétés privées dirigées par des maliens.

            L’état algérien par exemple a construit la Sonatrach pour maîtriser son pétrole et son gaz en opposition avec les intérêts français.

            Pour moi, la seule explication c’est que pour un chef d’état malien et probablement d’autres politiques et haut fonctionnaires c’est plus rentable de demander un bakchich.
            L’inconvénient dans une société ou la corruption est reine c’est que le douanier malien va prendre sa part et les 100 kg d’or vont se transformer en 50 et ainsi échapper à l’impôt.

            Le dindon de la farce c’est l’état malien et par voie de conséquence les maliens.

            Il existe un bouquin libre de droit qui s’intitule “l’or noir du mali” qui critique l’exploitation de l’or du mali, j’ignore s’il est facile aujourd’hui à trouver sur le web…

  10. C’est quelque chose qu’on savait déja, mais là ca vient d’un représentant du gouvernement et pas n’importe qui. Au vu de cette annonce qui est une accusation très grave, on peut donc conclure que les morts, je dis bien les morts dû au ” térrorisme ” dans tout les pays du sahel sont en fait des morts causé en parti ou entièrement par la france. Faudra donc que la france réponde de ses actes.

    • C’est une fuite en avant de la part de Choguel si vraiment il a fait la declaration. pour calmer le jeu, Assimi est oblige’ de nommer un nouveau PM.

      • Mr le roi de je ne sais où,
        C’est pas une fuite en avant ou quoi que ce soit, j’ai moi même regarder la vidéo où il le dit personnellement. Il suffit juste d’analyser tout ce qui se passe autour du terrorisme au sahel pour comprendre que c’est la france qui est derrière tout ça. Ils planifient et exécutent toutes sortes d’exactions dans l’ombre et devant les caméras ils se présentent en sauveurs. Le peuple malien, les peuples d’Afrique vont se débarrasser de toutes les bases militaires françaises en sol malien et africain.

  11. Choguel, what are you trying to achieve with your statements!
    Mon fils Assimi, pour le bien de notre faso et ses 20 millions d’habitants, je vous conseille vivement de changer de PM. Demandez au M5/RFP de proposer un autre nom pour le poste de PM. Choguel etre nomme’ MINISTRE D’ETAT CONSEILLER A’ KOULOUBA!

    • Le roi lâche et fou de Segou, si tu es un Malien, alors tu es un Malien indigne de tes ancêtres. Tu es content que ceux qui nous oppriment depuis des siècles continuent à le faire. Tu n’as aucune dignité. Je n’ai aucun respect pour des gens comme toi.

      • MODIBBO, INISOGOMA!
        SABALI! NANILI DABILA!
        JE NE CONTROLE PAS TES SENTIMENTS MAIS JE TE CONSEILLE VIVEMENT D’AVOIR UN RESPECT POUR LES INTERETS SUPERIEURS DU MALI!
        SABALI!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here