Réhabilitation du tronçon Bamako-Kayes –Diboli : Le temps joue contre le Ministre des Infrastructures et de l’Équipement

6

Les riverains du tronçon Bamako-Kayes –Diboli, en annonçant dans les médias et sur les réseaux sociaux  leur intention de perturber le trafic sur  cette route, ce vendredi 23 août,  véritable poumon économique du pays,  vont désavouer le Ministre de l’équipement et des infrastructures , Zeynab Diop,  qui, il y a  un an, avait publié un communiqué informant  l’opinion nationale   ‘’du démarrage des travaux de réhabilitation de cette route pour un montant de 78 milliards de francs sur financement du budget national’’.

 – Maliweb.net -La route reliant Bamako-Kayes-Diboli, véritable poumon économique du pays avec plus de 400 camions qui transitent  par jour sur ce tronçon pour servir la capitale malienne en divers produits de première nécessité en provenance du port de Dakar, est  devenue un véritable cauchemar pour les transporteurs et autres usagers. L’état de cette route nationale atteint une dégradation avancée avec ces nids de poules qui obligent les gros-porteurs et d’autres véhicules de rouler comme des caméléons.  L’état de la route est à l’origine de la plupart des accidents  présentement  a occasionné le renversement, le week-end passé, d’un car  de la compagnie de transport Tilemsi rempli de voyageurs.  S’y ajoute au danger que de nombreux ressortissants de la région de Kayes résidant à Bamako ont  couru  à la veille de fête de Tabaski  pour arriver à leur destination.

Ce calvaire semble être à l’origine de la colère de la population de Kolokani, Djidiéni jusqu’à Kayes qui a décidé de durcir le ton en annonçant une vaste opération de blocage  du trafic sur ce tronçon, ce vendredi 23 août.

Alors qu’en octobre 2018,  le ministre des Infrastructures et de l’Equipement, Zeynab Diop, pour apaiser la colère des usagers, annonçait, dans un communiqué, que sur financement du budget national, le tronçon Kati-Kolokani-Diema-Kayes Diboli  sera entièrement réhabilité pour un montant de plus de 78 milliards de francs CFA. Le ministre assurait les usagers du démarrage effectif des travaux à la fin de l’hivernage passé.   Et avait indiqué que le processus de réhabilitation de la ladite  section de route s’inscrivait dans la cadre d’un programme global  de reconstruction de l’axe Bamako-Kayes –Diboli.

Un an plus tard, ce projet de la réhabilitation de cette route nationale la plus rentable  reste une lettre morte. Est-ce s’était une opération de séduction politique envers les populations des régions de Kayes et Koulikoro au lendemain de la réélection d’un IBK largement contestée par l’opposition ? Seul le  Ministre saura répondre à cette interrogation.  Celle qui avait réussi  le pari de la construction  et l’inauguration de l’échangeur de Ségou à la veille de l’élection présidentielle de juillet-août 2018.

Aujourd’hui, le temps joue contre le Ministre des Infrastructures et de l’Équipement dans la réalisation de ce projet de réhabilitation de l’axe Bamako-Kayes-Diboli.  Ce vendredi, elle fera l’objet de plusieurs critiques de la part des usagers en colère qui ont réaffirmé leur intention de perturber le trafic pendant vingt-quatre heures sur ce tronçon. Et dire que ce sont des milliards de francs CFA de manque à gagner que notre pays subira une fois de plus à cause  de l’incapacité du premier responsable du département chargé des infrastructures d’expliquer à l’opinion nationale les raisons du retard accusé par les travaux. Ne dit pas que les caisses de l’État souffrent du manque de liquidité pour faire face à certains projets phares chers au Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta.  Il revient au gouvernement de dire la vérité au peuple.

Au moment où nous mettons en ligne cet article, le service de la communication du ministère des Infrastructures et de l’Équipement  a informé qu’une note technique est en cours de préparation pour donner des éclaircissements sur les raisons du retard des travaux de réhabilitation de l’axe Bamako-Kayes-Diboli. Attendons et voir !

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Vraiment on en marre de cette situation qui roule jusqu’à maintenant. Le gouvernement ne sont pas là pour le Mali. Il sont là plus pour eux même.

  2. la patate chaude entre les mains de cet illustre homme. on ne doit pas accepter toutes les missions sans garanti des moyens. ne faites pas porter le chapeau à cet homme qui ne veut que servir le mali

  3. Ne blamez personne autre que le President, lui meme . Il a d’autres priorites. La promesse du train , photo a l’appui pour nous convaincre
    De l’arrivee imminente des locomotives d’Afrique du Sud, cela Durant la campagne Presidentielle.
    Les politiciens en faisant les promesses pensent ainsi.
    “Ma promesse n’engage que ceux qui y croient “.

  4. Je ne peut pas comprendre une route aussi stratégiques pour l économie malienne soit dans cette états dans l indifférence totale des autorités une route qui désenclavement le pays c est le même cas que la route kati Bamako la population de kayes a raison de manifester seulement faite au respect des lois et pacifiquement sans le politisé wxx

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here