Africa CEO Forum 2023 : le continent africain se cherche des voies pour réussir malgré les crises

0

– Au programme de ce forum, des panels d’échange, de partage d’expériences et de rencontres “B2B”.

La neuvième édition de l'”Africa CEO Forum”, plus grand rendez-vous du secteur privé africain, s’est ouvert lundi et se poursuit pendant deux jours à Abidjan, en présence du président ivoirien, Alassane Ouattara.

Plus de 2 000 patrons, des chefs d’État et de gouvernement, des décideurs économiques, prennent part à cette édition placée sur le thème « Réussir malgré les crises, de 300 à 3000, comment accélérer l’émergence de la prochaine génération de champions africains ?».

Dans sa vision économique du continent, Patrick Achi, Premier ministre de Côte d’Ivoire, a souhaité, dans son discours d’ouverture, que les gouvernants africains poursuivent vigoureusement leurs stratégies et exécutent rigoureusement leurs programmes de promotion du secteur privé.

Le chef du gouvernement ivoirien a exhorté les politiciens à tout mettre en œuvre pour répondre à leurs besoins croissants en éducation, santé, logements, infrastructures, et surtout emplois de la population africaine “qui atteindra 2,8 milliards en 2050, avec plus de deux tiers ayant moins de 35 ans”.

Le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi a préconisé l’implication du secteur privé et des jeunes leaders dans la transformation structurelle des économies.

«Nous devrons par tout moyen, aider nos futurs champions à s’intégrer dans les chaînes de valeur mondiales, par des mécanismes novateurs, en facilitant leur accès au savoir, aux financements et aux marchés », a-t-il lancé.

Makhtar Diop, directeur général de la Société financière internationale (IFC), établissement relevant de la Banque mondiale en charge du secteur privé, a déploré que l’Afrique soit à ce jour le seul continent qui n’a pas encore connu sa révolution verte.

Selon Makhtar Diop, ces champions régionaux et continentaux doivent continuer à affronter au mieux des «polycrises» qui se répandent à travers le monde à intervalles de plus en plus réduits.

Dans le même temps, ils doivent, selon lui, s’affirmer comme un élément clé du renouveau africain.

« Les plans d’actions adoptés par les leaders politiques pour renforcer la résilience économique, dynamiser l’emploi et créer de la valeur ajoutée, resteront vains s’ils ne sont accompagnés par la mise en place d’environnements propices à l’épanouissement des grandes entreprises. Comme l’ont montré les économies les plus avancées, disposer de légions de multinationales est un élément clé du succès des politiques de souveraineté et d’intégration dans les chaînes de valeur mondiales », a-t-il souligné.

Au programme de ce forum, des panels d’échange, de partage d’expériences et de rencontres “B2B”.

Source: https://www.aa.com.tr/fr

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here