Promotion de l’enseignant de base : Moov Africa Malitel offre un second cycle au village de Dionfacourou

0

Le directeur général de Moov Africa Malitel, Abdel Aziz Béddini, a procédé le weekend dernier à Dionfacourou, dans la région de Kita, à l’inauguration du second cycle de trois classes, entièrement financé par l’opérateur historique de téléphonie mobile au Mali. Ce second cycle est le tout premier dans le village, après la construction des classes de fondamentales depuis près de 25 ans.

La joie, le sourire, on pouvait les lire le weekend dernier sur les visages des habitants du village de Dionfacourou situé à 70 km de Kita, vers Manantali. D’ailleurs, l’accueil chaleureux réservé à la délégation de Moov africa Malitel par le chef de village et les populations pour l’inauguration illustrait jusqu’à quel point ce second cycle était tant attendu par les responsables éducatifs de la zone, les populations, plus particulièrement les parents d’élèves et surtout les élèves. Et pour cause, les enfants étaient obligés, selon le DCap de Toukoto, Bayissi Dembélé, de se faire accompagner de deux sacs de mil et d’un sac d’arachide pour être acceptés dans une autre localité voisine ayant un second cycle.

Une vue des trois classes du second cycle

“Le second cycle le plus proche se trouve à 9 km d’ici et certains élèves  étaient obligés de faire ce trajet tous les jours à pieds pour suivre les cours. C’est pourquoi nous disons que  trois classes permettrons de soulager les parents d’élèves et les élèves aussi” a témoigné le directeur du Cap de Toukoto. Le maire de la commune Kobiri (localité de laquelle relève le village de Dionfacourou) Staffa Dembélé, tout en saluant l’implication personnelle du directeur général de Moov Africa Mali, Abdel Aziz béddini, n’a pas aussi caché sa satisfaction. “Cette école permettra à nos enfants, filles et garçons de bénéficier les avantages de l’éducation tout en éloignant les frontières de l’ignorance. Ces trois salles de classes du second cycle sont irremplaçables et constituent des trésors pour nous” a reconnu l’édile.

S’agissant de l’édifice proprement dit, c’est un joli bâtiment de trois classes équipé de table-bancs et  peint aux couleurs de Moov africa.

En tout cas, la plupart des intervenants, après avoir salué la construction des trois salles de classes, ont soumis d’autres doléances au directeur de Moov Africa. Elles vont de l’extension du réseau à la construction de latrines et d’un château d’eau pour l’école.

Encourager et soutenir l’excellence

Avant de procéder à la coupure du ruban symbolique du bâtiment, le directeur de Moov Africa Malitel, Abdel Aziz Béddini, qui avait à ses côtés le secrétaire général de la structure, Sidi Dembélé (fils du terroir de Dionfacourou) s’est également félicité du lourd fardeau désormais enlevé de la tête des élèves avec la construction de ce second cycle.

“Je me réjouis ce matin que les enfants ne feront plus des kilomètres pour aller étudier dans d’autres villages. Nous réduisons ainsi le poids de la distance  ce qui permet  de donner plus de chance pour une éducation égalitaire et de qualité”, a soutenu M. Beddini. Il a  également ajouté que Moov africa Malitel a pris l’engagement d’encourager et de soutenir l’excellence et de donner ainsi la chance aux plus vulnérables d’avoir accès à une bonne  éducation.

“En marge de ces principaux axes que sont l’éducation, la santé, la culture, nous soutenons également les structures en charge de l’enfance défavorisée à travers des dons de kits scolaires, le parrainage d’enfants  (prise en charge des frais scolaires), assistance à l’enfance déshéritée. Equipement et don de matériels informatiques dans les lycées afin de réduire la fracture numérique et faciliter l’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.

L’éducation numérique reste aussi pour nous une priorité à travers l’assistance aux étudiants  boursiers du Maroc  avec le don de box wifi” a fait savoir le patron de l’opérateur historique de téléphonie mobile au Mali.

Moov Africa Malitel une stature internationale

Pour le directeur de Moov Africa Malitel, toutes ces actions ont pour but de soutenir les élèves dans la quête de l’excellence. Aussi, il a profité de cette opportunité pour préciser que le changement de nom de Malitel à Moov Africa Malitel a été fait dans le seul but de donner une dimension internationale à cette structure.

“Votre entreprise, Malitel, est une entreprise nationale, malienne, c’est la vôtre. Mais pour lui donner une dimension continentale, le Groupe Maroc Telecom, de concert avec l’Etat malien, a jugé utile de lui octroyer  le nom de  Moov africa. Chose qui  lui permettra de profiter de toutes les forces du groupe et développer davantage Moov africa Malitel” a justifié Abdel Aziz Béddini.

Un autre temps fort de cette cérémonie a été la coupure du ruban symbolique de l’édifice et la remise de kits scolaires composés de cahiers et de sacs aux élèves dudit second cycle.

Kassoum THERA, envoyé spécial

 

FAMAKAN DEMBéLé :

“Depuis 1996, Dionfacourou n’avait pas de second cycle”

Ils étaient nombreux à prendre part à l’inauguration de ces trois salles de classe construites par Moov Africa Malitel. Parmi eux, le responsable du comité de gestion scolaire, le président du conseil villageois des jeunes, la présidente des femmes et même une ressortissante venue d’Allemagne. Mais s’il y a quelqu’un qui n’a pas caché sa satisfaction, c’est bien évidement le président du conseil des jeunes, Famakan Dembélé.

“Les mots nous manquent pour remercier à juste titre Moov Africa Malitel pour la construction de ces classes car le second cycle de notre village, Dionfacourou, a été construit en 1996 et de cette date à nos jours, soit environ 25 ans, nous n’avons pas eu de second cycle. Donc avec ces classes,  nos frères et sœurs ne feront plus 9 km pour se rendre au chef-lieu de la commune de  Kobiri pour suivre les cours”, a souligné Famakan Dembélé, président des jeunes de  Dionfacourou.                                                          K.T.

 

ABDOUL RAZAK MAïGA, DIRECTEUR DU SECOND CYCLE DE  DIONFACOUROU :

«Ces trois classes sont faites pour accueillir près de 300 élèves»

Autre acteur éducatif à se réjouir de ce don de Moov Africa Malitel, c’est naturellement le directeur du second cycle de Dionfacourou, Abdoul Razak Maïga.

“Ces trois classes sont faites pour accueillir près de trois cent élèves et nous ne pouvons que nous réjouir de ces réalisations qui vont soulager la souffrance des élèves qui faisaient plusieurs kilomètres pour suivre les cours. Nous demandons auprès de Moov africa Malitel de penser aussi à une Direction pour le directeur” a suggéré M. Maïga.

    K.T.

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here