En visite au Mali : Le PM français apporte 90 milliards de F CFA dans sa valise

2
Le Premier ministre français Édouard Philippe procède à la mise en service de la station d’exhaure de Kabala, le 23 février 2019
Le Premier ministre français Édouard Philippe procède à la mise en service de la station d’exhaure de Kabala, le 23 février 2019

Premier partenaire de notre pays, la France aide également le Mali. En visite la semaine dernière, le Premier ministre français Edouard Philippe a apporté avec lui un montant de 90 milliards de F CFA. Une bonne bouffée pour notre économie.

Arrivé à Bamako dans le cadre d’une visite de travail, le Premier ministre français Edouard Philippe et son homologue malien Soumeylou Boubeye Maïga ont assisté à la signature de plusieurs conventions entre nos deux Etats pour un coût de financement de 90 milliards de F CFA.

Cette visite d’Edouard Philippe a été bénéfique pour notre pays. Avec l’Agence française de développement (AFD) des conventions signées s’élèvent à une enveloppe budgétaire de 55 756 345 000 F CFA et un investissement privé français à hauteur de 34 765 721 000 F CFA.

Coprésidé par le Premier ministre malien, Soumeylou Boubèye Maïga, et son homologue français, Edouard Philippe, la cérémonie de signature de plusieurs conventions de financement et accords avec le secteur privé malien entre les deux pays a eu lieu le samedi 23 février 2019.

La signature des accords, qui a été l’un des temps forts de la deuxième journée de la visite du chef du gouvernement français, portait sur la promotion de la coopération bilatérale au double niveau public et privé.

L’AFD a signé avec la ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale une aide budgétaire globale de 10M€. Cette aide est destinée à la prise en charge des besoins urgents de trésorerie de l’Etat.

Elle a aussi signé deux subventions correspondant au projet d’appui à l’amélioration des finances publiques pour 10 millions d’euros et à la phase 2 du projet “Amélioration de la compétitivité des entreprises par la formation professionnelle” pour 15 millions d’euros.

L’AFD et le ministre Boubou Cissé ont signé un accord de prêt souverain de 50 millions d’euros pour le Projet d’alimentation en eau potable des villes secondaires du Mali.

Entre le ministre de l’Energie et de l’Eau, Sambou Wagué, et la société Legendre Energie a eu lieu la signature d’accord d’une lettre d’intention concernant la réalisation de la centrale solaire photovoltaïque de Fana.

Le CNPM, représenté par son président Mamadou Sinsy Coulibaly, et le Medef ont signé leur nouveau protocole d’accord qui encadre leur coopération et fixe la feuille de route de leur travail pour les prochaines années ainsi que la création d’un Club partenariat public privé (Club PPP) au Mali.

Il a été également question entre les deux parties de procéder à la création d’une open académie numérique ainsi qu’une coopération dans les domaines de la formation professionnelle entre la CCIM du Mali et la Chambre des métiers et de l’artisanat de la région Pays de Loire.

Enfin, un échange de lettres d’intention a été réalisé entre le PDG de la CMDT, Baba Berthé, et le représentant du Carrefour pour le développement d’une filière coton bio. Par cette lettre, la société Carrefour s’engage à acheter une quantité de coton bio avec la CMDT, et la société Eléphant Vert s’engage à fournir des bio-intrants biologiques.

Le Premier ministre français a visité la station de pompage d’eau de Kabala où il a été accueilli par son homologue malien Soumeylou Boubèye Maïga, en présence d’une forte délégation de parlementaires et d’hommes d’affaires qui l’accompagnait.

Après une présentation du projet successivement par le ministre malien chargé de l’Eau, le directeur général de la Société malienne de patrimoine de l’eau potable (Somapep), le directeur du bureau d’études Merlin et Sogea/Satom, les deux Premiers ministres ont lancé ensemble une des deux pompes avant de dévoiler la plaque commémorative de l’événement.

Napo Bocar Abdou stagiaire

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Je me demande ce que la france peut apporter de positif au Mali, un pays qui a mis depuis des annees le Maliens/Maliennes dans la misere et la desolation. N’est ce pas pourquoi la france a destabiliser le Mali pour regner en chef et chasser les honetes partenaires du Mali. La france n’a que faire du development et du progres du Mali. Elle a passe des annees a chercher a avoir une main mise sur le Mali qu’elle a eu cela aujoud’hui a grace a ce faux djihadisme pour ne pas dire terrorisme au Mali. Les entreprises francaises vont mettre une main mise sur tout au Mali et rendre la vie difficile plus qu’avant. Tout cela c’est pour barrer le chemin a la Chine ou etre l’interlocuteur entre les pays Africains qui parlent sa langue et la Chine. En ce qui concerne les aides. il faut savoir qu’un gouvernement ne travaille pas comme une organisation charitable.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here