Financement des PME/PMI : Le FARE tient bon

0

Pour l’exercice 2018, le Fonds auto-renouvelable pour l’emploi (FARE) compte appuyer financièrement 510 Petites et moyennes, entreprises et industrielles pour un montant global de 1 785 000 000 F CFA

Hier dans ces locaux, le FARE a tenu la 38ème session ordinaire de son conseil d’administration autour des points, à savoir : L’examen et l’adoption du budget et Le programme d’activités 2018. Les travaux se sont déroulés sous la présidence du président du conseil d’administration et non moins directeur général de l’ANPE, M. Ibrahim Ag Nock.

Ainsi, les activités programmées pour l’année 2018 sont faites dans la continuité de celles déjà réalisées en 2017. Il s’agit là, de contribuer à consolider les acquis, tout en développant les actions de promotion de l’auto emploi à travers l’appui à la création des Petites et moyennes entreprises (PME) et le renforcement des entreprises existantes. Pour ce faire, le FARE appuiera la création et le développement de 510 PME/PMI. Chose qui contribuera à la création de 1 910 emplois. Aussi, le Fonds auto-renouvelable assistera 191 entreprises pour leur cautionnement à hauteur de 910 000 000 F CFA.  Cette assistance du FARE permettra de créer 455 nouveaux emplois permanents et 640 emplois par jour.

Contrairement à ces actions, selon Ibrahim Ag Nock, le Fonds continuera à appuyer et à participer aux projets et programmes initiées avec certains partenaires comme le Projet de développement des compétences et emplois des jeunes (PROCEJ). Cet appui se fera également au niveau du Projet de renforcement des capacités des commerçants détaillants (PRECACD) ; au Programme de gouvernance locale redevable (P-GLR) et le Programme de financement des PME en partenariat avec l’ANPE.

Ibrahim Ag Nock poursuit en faisant comprendre que le programme d’activités 2018 du FARE a pour ambition d’accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi et s’inscrit en droite ligne de la feuille de route du ministère de l’emploi et de la formation professionnelle et du plan opérationnel de la déclaration de politique générale du Premier ministre.

Notons que le budget 2018 est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 3 285 980 F CFA.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here