Transformation de beurre de Karité: L’ usine Mali Shi lance le démarrage de ses activités

0

L’usine Mali Shi a  été inaugurée le 11 mars 2021 par le ministre de l’industrie, du commerce et de la promotion des investissements, Harouna Niang  à Banakoroni.  Il était  accompagné de ses homologues en charge de la promotion de la femme, et celui de l’environnement,  en plus des partenaires financiers du projet notamment la représentante de la Banque Mondiale.

MaliShi et ECODEV,  structure d’investissement créée par Endeavour Mining, viennent d’inaugurer l’usine de transformation du beurre de karité  située à  Sénou ( Banakoroni) à quelques kilomètres de Bamako.  Il s’agit d’un investissement global de 5 millions de dollars financé par ECODEV, une banque locale et la Banque Mondiale. Cette usine est l’expression de l’engagement d’Endeavour Mining dans le développement économique durable du Mali à travers sa RSE.   

Malishi est donc la première usine de transformation locale du beurre de karité dans notre pays. Elle intervient dans la collecte et la transformation des noix de karité en  beurre  avec une  capacité de production de 14000 tonnes par an .  Les présentations faites  sur le projet,  lui confèrent   une capacité de 30 000 tonnes d’amandes de karité, l’équivalent de 12900 tonnes de beurre de karité.  A pleine capacité, le projet annonce un chiffre d’affaire annuel de 16,8 millions de dollars.  Selon Directeur général  d’Omnium Mali Simballa Sylla, le projet Mali Shi  a permis la création de 128 emplois directs dont 90 à l’usine,  une réelle contribution  à l’industrialisation de la filière du beurre de karité au Mali qui  est deuxième producteur mondial  de karité.

Le Vice-président exécutif d’Endeavour Pascal Bernasconi et  Directeur général  d’Omnium Mali Simballa Sylla,  ont tenu à  souligner   leur volonté d’accompagner au mieux  le gouvernement  du Mali  dans le développement de la  filière karité. Et  cette nouvelle unité de production de beurre de karité  est  une véritable source de création de  valeur ajoutée au niveau local comme l’a témoignée  la représentante des collectrices des noix Hawa Sidibé.

Pour sa part, le ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille Boiré Bintou Founé Samaké, a tenu à exprimer sa joie pour cette opportunité qui contribue  à grande échelle à l’autonomisation économique des femmes.  En effet, les femmes demeurent en amont, pendant et en aval de la production du beurre de karité. Plus de 120 000 femmes collectrices des noix de karité de la zone de Kalana et d’autres régions vont bénéficier à terme du projet Malishi.

Quant au ministre Harouna Niang ,  il a salué ce partenariat public-privé . Pour lui  l’ambition de Malishi est en  parfaite harmonie avec la vision et orientation  de la Transition qui ne vise que l’émergence du pays qui passe par l’industrialisation pourvoyeur d’emplois.

Khadydiatou SANOGO/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here