Millenium challenge corporation : En phase avec le secteur prive

0

Le président-directeur général du Millenium challenge corporation, Daniel Yohannes, a rencontré samedi au siège du patronat, le Conseil national du patronat du Mali (CNPM) et les représentants du secteur financier.

Au cours de cette rencontre d’une heure, avant une audience avec le président de la république Amadou Toumani Touré, Daniel Yohannes a discuté avec ses interlocuteurs du rôle du secteur privé dans l’atteinte des objectifs du projet d’irrigation d’Alatona. Les discussions ont également porté sur le rôle du secteur privé dans réussite de la concession de l’aéroport de Bamako Senou prévue au début de l’année prochaine. Le vice-président du CNPM, Mamadou Coulibaly, a assuré que le secteur privé avait pris la mesure des aménagements et s’emploiera à mettre en valeur le quota qui lui est cédé. « Je suis très content de recevoir le président directeur général de MCC et je puis le rassurer que les hectares mis à disposition du secteur privé vont être judicieusement repartis pour une exploitation optimale », a promis Mamadou Coulibaly qui a souligné l’intérêt du secteur privé pour l’agriculture.

Les parcelles du secteur privé ont déjà trouvé des preneurs et tout sera mis en œuvre pour éviter la spéculation foncière, a garanti le vice-président du CNPM. La concession de l’aéroport de Bamako Senou devrait créer de milliers d’emplois grâce à la mise à la disposition de la plateforme aéroportuaire au secteur privé, a expliqué Mamadou Coulibaly. Pour Moussa Alassane Diallo, le président-directeur général de la BNDA et président de l’Association des banques et établissements financiers, la rencontre avec Daniel Yohannes a permis de discuter de la composante financement des projets MCC, notamment le volet agricole. « Nous avons salué le modèle de développement économique du projet d’irrigation d’Alatona fondé sur le développement agricole.

Le concept du projet se traduit par une forte amélioration des techniques culturales et l’amélioration de la production et de la productivité au niveau de la zone du projet », a-t-il noté avant de promettre l’accompagnement des banques au financement des différents projets. Les innovations en matière de transformation de la qualité du riz dans la zone Office du Niger afin de répondre au besoin du marché national et international ont également fait l’objet d’échanges tout comme l’accès du marché.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER