Kéniéba : B2Gold éjecte 1,7 milliard FCFA dans le développement local

0

Le Directeur pays de B2Gold Mali, Mohamed Lamine Diarra, a visité, les 23 et 24 novembre 2020, les infrastructures réalisées, cette année, par sa société. Des infrastructures situées dans les communes rurales de Kéniéba et de Dabia, dans des villages environnants de la mine de Fékola que B2Gold Mali exploite depuis 2017.
-Maliweb.net- Salles de classe avec latrine, centres de santé communautaire, maison des jeunes, pompes à motricité humaine, logements pour enseignants, des jardins pour les femmes, des étangs de pisciculture pour les jeunes …. B2Gold investit dans le développement communautaire. Dans le village de Kolomba 2, commune rurale de Kéniéba, trois salles de classe serviront pour le prochain second cycle en cours de création. Au passage du Directeur pays de B2Gold Mali, ce lundi 23 novembre, l’on s’activait à appliquer les dernières couches de peinture sur les murs du bâtiment flambant neuf.

Maison des jeunes de Tintiba

A Ségoundo, dans la commune rurale de Dabia, la délégation du directeur pays de B2Gold a été accueillie en musique, instruments traditionnels et des pas de danse des femmes, sur le chantier du centre de santé. « Un investissement de 33 millions FCFA », a indiqué Mamoudou Keita, l’entrepreneur local qui a exécuté les travaux. Une particularité avec B2Gold : le développement est inclusif ; les travaux locaux sont réalisés par les entreprises locales. Ainsi, elles sont 04 entreprises à Kéniéba et 02 à Fadougou à se partager 1,7 milliard FCFA d’investissement de B2Gold entre 2016 et 2020.

Les basins piscicoles de Betikile

L’éducation des filles
A Maléa, toujours dans la commune rurale de Dabia, ce sont les écoliers qui ont accueilli, Mohamed Lamine Diarra et sa délégation. Dans la première salle de classe, réservée à la 1ère et 2ème année, un détail saute aux yeux du directeur pays de B2Gold. Dans le coin du tableau, on peut lire l’effectif de la classe. Pour la 1ère année, il est marqué « garçons : 15 et filles : 18 ». « Ah, plus de filles que de garçons», se réjouit Mohamed Lamine Diarra, dans cette école qui porte désormais son nom.
Dans ces zones où l’orpaillage est la principale activité, une fille à l’école est perçue comme une perte de temps alors qu’elle peut mensuellement rapporter jusqu’à 30 000 FCFA à ses parents. Dans ces conditions, financer les infrastructures ne suffit pas, il faut aussi accompagner les jeunes, surtout les filles, jusqu’à atteindre au moins l’université. Ainsi, B2Gold finance des bourses d’études dès le secondaire, du même montant octroyé par l’Etat aux étudiants.
« B2Gold nous a fait un grand cadeau comme ça », a indiqué Bambo Céline Dansokho enseignante à Maléa. « Durant cinq ans, j’ai enseigné sous un abri fait de branchage, avec un tableau monté sur un chevalier. Pendant, une partie de l’année, nous ne pouvions pas enseigner à cause des intempéries », se souvient l’enseignante Bambo Céline. « Le village de Maléa devait être déplacé à cause des problèmes d’eau. B2Gold a apporté de l’eau dans le village et installé une pompe au sein de l’école », a indiqué Sadio Tigana, responsable de la coopérative de gestion de l’école.
Construire et équiper
Une école à Bilalba, un autre centre de santé à Moussala, des bassins de pisciculture à 17 millions F CFA dans le village de Bétikilé, et une maison des jeunes à Tintiba, dans la commune rurale de Kéniéba. Des infrastructures qui poussent comme des champignons pour le bonheur des populations locales. « Tout ce que j’ai vu me permet de croire que ce que nous faisons a du sens », a déclaré Mohamed Lamine Diarra. Et d’ajouter : « Il ne s’agit pas de créer juste des classes, mais d’apporter une valeur ajoutée en mettent l’accent sur la scolarisation des filles ».
« Je suis dans une zone dite d’impact indirect, et je reçois toutes ces réalisations. J’imagine pour ceux qui sont dans une zone d’impact direct », s’est réjoui le maire de la Commune rurale de Dabia, Mamady Djéli Kouyaté, pour qui l’or brille pour les Maliens. Aux dires du Directeur pays de B2Gold Mali, toutes les infrastructures réalisées seront équipées par son entreprise.
Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here