Mine & environnement : B2Gold organise un symposium sur la diversité biologique au Mali

0

Le ministre de l’Environnement a lancé, ce mercredi 30 novembre, les travaux du symposium sur la diversité biologique. Un évènement organisé à l’ex hôtel Salam par la société minière B2Gold Mali. Sept (07) présentations thématiques sont au programme de la journée scientifique.

 Le Mali dispose de 107 forêts classées et 31 aires protégées, représentant environ 12% du territoire national. La diversité biologique, avec ses milliers d’espèces sauvages, est essentielle à l’approvisionnement durable de l’écosystème. Aussi, a indiqué Modibo Koné, ministre de l’Environnement, la diversité génétique permet aux agro-éleveurs et autres producteurs du monde rural de « développer de nouvelles variétés de cultures et soutenir la production animale, aquatique et forestière domestiquée ».

« Cette diversité biologique est aujourd’hui en grande perte à cause des facteurs anthropiques », a souligné le ministre Modibo Koné, dans son discours d’ouverture du symposium. Les grands travaux d’aménagements, l’orpaillage traditionnel, le dragage du lit des fleuves, l’exploitation du bois énergie pour la consommation domestique sont les principaux facteurs qui menacent la biodiversité au Mali.

Conformément à son contrat minier, B2Gold s’est engagé à exploiter les ressources d’une manière responsable qui protège les personnes et respecte les droits de l’homme et le patrimoine culturel. La société minière s’est dit honorée de parrainer le premier Symposium sur la biodiversité au Mali dans le cadre de sa stratégie de protection de la biodiversité.

« Notre approche de gestion consiste à travailler dans des contextes sociaux, économiques et environnementaux de manière à produire des résultats positifs et durables pour notre entreprise », a souligné Diakalia Koné, Directeur Environnement de B2Gold Mali, dans son mot de bienvenue à la rencontre.

Le symposium vise à offrir un forum aux chercheurs, aux praticiens en début de carrière, aux professionnels et aux développeurs pour partager leurs expériences, les données, les techniques et outils, former des synergies et promouvoir une réflexion commune. C’est aussi un cadre de sensibilisation sur les approches innovantes de développement durable pour la résilience des populations locales.

 

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here