Ressources aurifères : La Mine d’or Loulo-Gounkoto annonce de beaux jours

0

« La nouvelle mine souterraine de Loulo-Gounkoto monte en puissance alors que l’exploration continue de prolonger la durée de vie du complexe », c’est l’information donnée par  les responsables de Barrick/Randgold lors de la traditionnelle rencontre avec la presse que tiennent les responsables de Barrick/Randgold en marge de leur conseil d’administration. C’était le samedi 2 septembre 2021  dans les locaux de la mine d’or de Loulo, une conférence animée sous la présidence M. Mark Bristow,  président et directeur  exécutif   Barrick.   

Selon le président et directeur  exécutif de   Barrick,  Mark Bristow : «  Loulo-Gounkoto est l’une des plus grandes opérations minières aurifères au monde et elle continue de confirmer son statut de membre du club d’élite de Rang Un (1) de l’industrie ainsi que de plus grand contributeur privé du secteur privé au PIB du Mali ».

En effet, la rencontre périodique de Barrick/ Randgold avec la presse, est l’occasion pour le géant minier de faire l’état de lieu de ses affaires, souligner ses performances, ses difficultés et annoncer les nouvelles perspectives.  A cette occasion, le président et directeur exécutif de Barrick, Mark Bristow, a déclaré que ‘  le  complexe aurifère Loulo-Gounkoto demeurera pour l’avenir, un contributeur majeur à l’économie malienne d’autant plus qu’il continue de remplacer les réserves épuisées par l’exploitation minière. Et d’ajouter que  le complexe Loulo-Gounkoto  est sur la bonne voie pour atteindre ses prévisions de production annuelle, avec sa nouvelle mine souterraine à Gounkoto, la troisième opération souterraine du complexe qui augmentera la production. Par ailleurs,  M. Bristow explique que,  grâce à une exploitation réussie, le complexe  est en voie d’augmenter pour la troisième année consécutive les réserves de minerai déjà exploitées et les résultats prometteurs des cibles de Yalea Ridge et de Gounkoto –Faraba réaffirment le potentiel de nouvelles extensions de la durée de vie de la mine.

En terme de redevabilité, le PDG de Barrick, soutient que  les mines exploitées au Mali par Barrick et son prédécesseur Randgold ont dépensé quelques 8 milliards de dollars US dans le pays sous forme d’impôt, de redevances, de salaires et de paiements aux fournisseurs locaux au cours des 24 dernières années. Et de poursuivre qu’ au titre de cette année, elles ont versé 318 millions de dollarsUS au gouvernement en impôt , redevances et dividendes et investi plus de 13 millions de dollars (US)dans les projets de développement communautaire allant de la santé, de l’éducation ainsi que des initiatives de développement économique tel son programme incubateur d’entreprises conçu pour doter les entreprises débutants de compétences en gestion.

De plus, le géant minier déclare aspirer à un haut niveau de responsabilité sociale. A ce titre, il signale que près de 40% des employés ont été vaccinés contre la COVID19 et 335 personnes l’ont été dans les communautés environnantes.  Toujours au même registre, il indique la formation du personnel de sécurité et autres employés en matière de droits  humains. En quête perpétuelle de qualité, il souligne des efforts engagés pour l’obtention de nouvelle certification normalisée par ‘l’international Cyanide Management Institute’.

Khadydiatou SANOGO/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here