Bert Koenders en visite à la Direction de la police des frontières : « La procédure d’attribution de passeport biométrique malien est une procédure appropriée et intelligente »

1
Bert Koenders futur chef de la diplomatie néerlandaise
Bert-Koenders

En visite au Mali le 14 avril 2016 pour s’enquérir de l’état  de la concrétisation des engagements pris lors du sommet de La Valette sur la migration au nom de l’Union européenne, le ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas et ancien patron de la Minusma, Bert Koenders s’est rendu à la Direction de la police des frontières où il a testé l’efficacité de la procédure d’attribution du passeport biométrique récemment lancé au Mali. Selon le visiteur du jour, la procédure malienne d’obtention de passeport biométrique est une procédure appropriée et intelligente. « Elle aide le flux migratoire pour voir ce qui est lucide ou pas », a constaté Bert Koenders.  

C’est aux environs de 17 heures, hier jeudi, que le ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas accompagné d’une forte délégation a été reçu par le Directeur de la police des frontières, Moussoudou Arby en présence du chef de la délégation de l’Union européenne au Mali, Alain Holleville.  A son arrivée, l’hôte du jour pause deux minutes devant les caméras avec le Directeur de la police des frontières. Ensuite les deux personnalités s’enferment  dans le bureau du Directeur de l police des frontières pour un entretien de 5 minutes à huis clos.  A leur sortie, le visiteur fut dirigé sous le hangar d’accueil des demandeurs de passeport où une demi-dizaine d’agents,  personnels de la direction s’affairaient à leur donner satisfaction.  Là-bas, Bert Koenders est allé assister à la procédure d’attribution du passeport biométrique séance tenante.  Après avoir pris tout son temps, une quinzaine de minutes, pour mieux comprendre la démarche à suivre pour l’obtention du document précieux, Bert Koenders a livré ses impressions à la presse venue massivement à la rencontre.  Selon le diplomate,  la procédure d’attribution de passeport biométrique malien est une procédure appropriée et intelligente.  « Elle aide le flux migratoire pour voir ce qui est lucide ou pas », a constaté Bert Koenders. Et ce qui a impressionné le visiteur c’est que « la procédure commence tout d’abord par un payement à la banque et ensuite le candidat est demandé de toutes les informations sur son identité en présentant sa carte Nina, sa carte d’identité et par le prélèvement des empreintes digitales des 10 doigts ». 

Youssouf Z KEITA  

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Dans d'autres pays le prélèvement des empreintes digitales des 10 doigts se fait bien avant la demande du passeport biometrique.Ces donnes sont securiser ds la base de donnes.Si l'Etat veut faire du bon trvail il faut developper en meme temps les moyens de reserver a tres longue dure ces empreintes digital aussi qu'ils soient disponible au services des frontieres. terrestres et aeriens.
    Bien sur sa coutera parceque la technologie est exportee.Mais au finish les enquetes seront rapides et le travail de la securite tres efficace.

Comments are closed.