Edito : L’autre forme de terrorisme qui affecte les FAMa

0

A l’hémicycle, le ministre de la Défense, Général Dahirou Dembélé, a révélé que notre armée est sous équipé et qu’elle a réellement besoin de certains matériels. Oh mon Dieu ! Où sont passées l’argent de la Loi d’orientation et de programmation militaire ?

L’analyse de la situation révèle malheureusement que l’armée nationale, qui est non seulement notre outil de défense mais également le symbole de l’unité et de la solidarité, est victime d’un grand complot de certains chefs militaires, en complicité avec l’Occident. Tout a été mis en œuvre depuis sous les présidents Alpha Oumar Konaré et Amadou Toumani Touré pour décimer notre armée. Et sous IBK, le complot continue, où des milliards ont été injectés dans des mauvais avions et des sommes colossales destinées à acheter des équipements militaires ont été détournées  au moment même où le pays est en guerre.

Ils cherchent à tout prix à démoraliser et saper le moral de nos militaires et à détruire notre armée afin de la soumettre au diktat des entreprises qui désirent l’exploiter en vue d’en tirer des profits. Depuis le début de cette guerre imposée, c’est Dieu seul qui sait combien de bénéfices les entreprises françaises, notamment Total, ont obtenu au Mali. Les puissances étrangères, en complicité avec leurs suppôts internes qui souhaitent mettre en place de nouvelles réformes institutionnelles à l’issue du dialogue national inclusif, sont les mêmes qui travaillent pour l’affaissement des institutions issues de la constitution du 25 février 1992. La stratégie est donc désormais très claire: faire régner la terreur pour que nous soyons nous-mêmes demandeurs des réformes dont elles veulent nous imposer.

En tout cas, les attaques répétées contre nos camps militaires suffisent comme preuves pour affirmer que la S.E ne fait qu’enregistrer les informations que lui fournissent d’autres services de renseignements. Oui à l’union sacrée autour de notre armée, mais les services de renseignements doivent revoir leurs méthodes de travail. Une guerre en amont et en aval ne se gagne que par le renseignement. Nous connaissons notre armée et nous nous reconnaissons en elle. Elle est victime de complot et nous allons la soutenir contre vents et marées. En témoignent les récentes manif de soutien.  C’est sur cette armée que nous comptons pour garantir notre sécurité. Mais avec certains chefs militaires corrompus, businessmen, il sera très difficile que cette armée aille de l’avant. Mais un jour viendra où ils seront démasqués.

Les terroristes ne sont pas que ceux qui se bourrent d’explosif pour tuer leurs prochains. C’est aussi ceux-là qui ont détourné les fonds destinées aux Forces armées maliennes (FAMa) l’armée à des fins personnelles. La seule enquête qui urge aujourd’hui, à notre humble avis, est celle relative aux équipements militaires et des avions cloués au sol.

Aliou Touré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here