Elections Législatives 2020 : La COCEM forme ses équipes de coordination pour la supervision des scrutins du 29 mars et 19 avril 2020

0

La Coalition pour l’Observation Citoyenne des Elections au Mali (COCEM), organise un atelier de renforcement de capacités des membres de ses coordinations régionales et du District de Bamako depuis ce matin mardi 25 février 2020 à l’Hôtel de l’amitié.

La COCEM à travers ses prérogatives entend contribuer au renforcement de la démocratie au Mali à travers l’observation  systématique et exhaustive de tous les processus électoraux et cela par le recrutement ; l’encadrement et le renforcement des capacités de tous ses membres. Elle entend également formuler des recommandations en vue de contribuer à l’amélioration des processus électoraux et à la construction d’un outil de contrôle citoyen fort au Mali. C’est dans cette optique, en vue de l’observation des élections législatives prévues le 29 mars et 19 avril 2020, la COCEM est mobilisée pour mettre à jour  sa stratégie et son dispositif opérationnel pour une meilleure observation desdites élections.

Pour son tout nouveau Président Drissa Traoré que sa structure  déploiera 18 observateurs à long terme qui couvrent les 8 régions et le district de Bamako. Ces derniers seront en charge de l’observation de la distribution des cartes d’électeurs et du suivi de la campagne électorale. En même temps, la coalition s’organise pour l’observation des deux tours du scrutin législatif. Ajout ’il que 1000 observateurs fixes sont recrutés, formés et déployés couvrant ainsi toutes les régions et tous les cercles du Mali, aussi, 160 observateurs mobiles vont assurer l’observation dans les environs des bureaux de vote. Ainsi, la COCEM couvre toutes les circonscriptions électorales du Mali.  Et tous les observateurs de la COCEM utiliseront des grilles d’observation uniques et rapportent en temps réel à une base de données à travers la technologie de l’Sms.

« Cet atelier sera l’occasion également pour la COCEM d’analyser les forces et faiblesses de la COCEM lors de l’observation de l’élection présidentielle de 2018 ; de présenter la stratégie d’observation de la COCEM pour les élections législatives de 2020 ; partager la méthodologie d’observation ; assurer la formation des formateurs qui par la suite formeront les superviseurs et les observateurs pour le jour du scrutin et enfin former les observateurs à long terme pour l’observation de la distribution des cartes d’électeur et la campagne électorale. » Nous explique le Président Drissa Traoré.

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net  

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here