Mali : le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu le dimanche 27 février 2022

3

Le ministre porte-parole du gouvernement, Mohamed Salia Touré, et celui de l’Administration Territoriale, le Lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, ont annoncé au cours d’un point de presse le chronogramme des élections générales censées mettre fin à la transition. C’était le jeudi 15 avril dans la salle de conférence du  CIGMA.

-maliweb.net– Au Mali, les dates des élections générales sont désormais connues. Ainsi, l’élection couplée du président de la République et des députés à l’Assemblée nationale aura lieu le dimanche  27 février 2022. Les seconds tours, le cas échéant, sont prévus respectivement pour le dimanche 13 mars et le dimanche 20 mars 2022.

« Pour l’élection du président de la République et des députés, les dates proposées s’inscrivent dans le cadre du respect strict de la durée de la transition », a dit  le ministre  de l’Administration territoriale, Lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga.  Lequel a ajouté que la  tenue concomitante de l’élection présidentielle et des législatives permettra de réduire le coût des élections.

Mais avant la tenue de l’élection du président de la République et des députés, deux autres scrutins sont prévus. Il s’agit du scrutin référendaire  qui aura lieu le dimanche 31 octobre 2021. Cette date selon le ministre de l’Administration territoriale tient compte du temps nécessaire aux consultations, à l’élaboration du projet de Constitution, à son examen au conseil des ministres et à son adoption par le Conseil national de la transition (Cnt). Il est prévu une durée de 05 mois à compter du mois d’avril, a-t-il ajouté. Ce délai, espère le ministre Maïga, devra permettre de recueillir et de prendre en compte les aspirations du peuple malien.

L’élection des conseillers des collectivités, c’est-à-dire des conseillers communaux, des conseillers de cercle, des conseillers régionaux et des conseillers du district de Bamako, est prévue pour le dimanche 26 décembre 2021. « Il est proposé de tenir ces scrutins concomitamment afin d’éviter de convoquer les électeurs de façon répétitive, source d’épuisement et par conséquent de baisse du taux de participation », a souligné le ministre Maïga.

La publication des dates des  élections générales intervient quelques jours après l’ultimatum lancé par les Etats-Unis qui avaient incité les autorités de la transition à publier le chronogramme des élections.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Cette transition aboutira sur un régime qui n’ira nul part, de toutes les façons il n’aura pas la même chance qu’IBK, c’est à dire sept ans, il prendra le chaos rapidement, cela est sans aucune équivoque. Car la transition ne s’est pas ouverte à certaines entités qui peuvent sans nul doute ébranler tout régime comme elles l’ont fait contre IBK et sont parvenues à le faire tomber tout de suite. Il fallait donner à César ce qui appartient à César et au peuple ce qui appartient au peuple, nous sommes sur une mauvaise dynamique dont les conséquences sont incommensurables sur l’échiquier politique de notre pays. Nous pouvons dire sans risque de nous tromper que cette transition est entrain d’être bâclée au vu et au su de tous les acteurs de ce pays et très bientôt nous n’aurons que nos yeux pour pleurer. La transition est totalement ratée devant tous les acteurs dans la passivité et c’est dommage.

  2. Très bonne nouvelle .c est aussi une manière de faire taire tous les septiques et les oiseaux de mauvaises augures qui clamaient sur tous les toits que les autorités de la transition trainent les pieds pour prolonger leur gestion du pouvoir .Certains souhaitent que cette transition échoue mais ils seront déçu car les
    authentiques patriotes maliens les amis et les partenaires du mali accompagneront ,soutiendront les autorités intérimaires pour la réussite de la remise du pouvoir a une personnalité démocratiquement élu par le peuple malien. Maintenant que les dates sont fixées ,il faut se mettre rapidement au travaille par: la mise en place d une organe de gestion des élections (consensuel) et la réforme de la code électorale .Le découpage des circonscriptions électorales pour les nouvelles régions ( même si on doit ériger 3 a 4 cercles selon les régions en attendant d avoir plus de moyens financiers pour un découpage plus complète) Faire rapidement une révision des listes électorales surtout pour la diaspora malienne .,enrôlé plus de jeunes .Enfin et la priorité la plus urgente la mise en place de l autorités de l État qui va avec la sécurisation de certains zones qui passe nécessairement par le recrutement significatif de forces de sécurités supplémentaires ou mêmes de forces spéciales chargées de sécuriser les principaux scrutins .Que les partis politiques et mouvements qui hurlent chaque jour se préparent désormais c est mieux que faire du koteba Vive la paix ,la stabilité ,la justice ,le pardon ,la solidarité et l union au mali

    • Certains souhaitent que cette transition échoue mais ils seront déçu car les authentiques patriotes maliens les amis et les partenaires du mali accompagneront, soutiendront les autorités intérimaires pour la réussite de la remise du pouvoir a une personnalité démocratiquement élu par le peuple malien.

      Il faut arrêter avec cet esprit exclusif, en s’arrogeant le patriotisme à outrance. Le seul pseudonyme de “patriote” ne fait pas le patriotisme. Et vous n’êtes guère plus patriote que ceux-là qui ont bravé les balles meurtrières sur la place de l’indépendance.

      Pensées rebelles.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here