Après la mort d’un jeune Noir à Minneapolis, Joe Biden appelle au calme

    1
    Un couvre-feu a été décrété ce lundi à Minneapolis après les heurts qui ont suivi la mort d’un jeune Afro-Américain, Daunte Wright, tué la veille par la police lors d’un contrôle routier. Le président américain Joe Biden a déploré une mort « tragique » tout en appelant les manifestants à rester « pacifiques ».
    « Ce qu’il s’est passé est vraiment tragique, mais je pense qu’il faut attendre de voir ce que nous dira l’enquête », a déclaré Joe Biden après les échauffourées qui ont suivi la mort de Daunte Wright à Brooklyn Center, une banlieue de Minneapolis. « En attendant, je veux le redire clairement : il n’y a absolument aucune justification, aucune, aux pillages », a-t-il ajouté.
    « Les manifestations pacifiques sont compréhensibles », a souligné le président démocrate depuis la Maison Blanche. « Et le fait est que nous savons que la colère, la douleur, la souffrance qui existent chez les personnes noires dans ce contexte, est réelle, sérieuse et importante ». « Mais cela ne justifie pas la violence », a-t-il insisté.
    Le maire de Minneapolis Jacob Frey a décrété un couvre-feu de 19h à 6h locales. Il sera également en vigueur à St-Paul, la ville-jumelle de Minneapolis, et dans les trois comtés de l’agglomération, ont précisé le maire de St-Paul et le gouverneur du Minnesota. Les forces de l’ordre et la Garde nationale du Minnesota seront déployées en nombre, a indique Jacob Frey. Selon les autorités, environ 500 soldats de la Garde nationale sont déjà sur place.
    Dimanche soir, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés devant le poste de police de Brooklyn Center pour protester contre la mort de Daunte Wright, tué par une policière lors d’un contrôle routier. Des échauffourées ont opposé les manifestants et les forces de l’ordre, et une vingtaine de magasins ont été pillés, selon les autorités locales qui ont arrêtés une trentaine de personnes.
    « Un tir accidentel », selon la police
    Lors d’un point presse ce lundi, le chef de la police de Brooklyn Center Tim Gannon a expliqué que la policière avait tiré sur Daunte Wright en croyant utiliser son Taser, un pistolet à impulsion électrique. « C’est un tir accidentel qui a entraîné la mort tragique de M. Wright », a-t-il ajouté.
    Selon Tim Gannon, le véhicule de Daunte Wright, qui roulait avec sa petite amie, a été stoppé parce que la validité de ses plaques d’immatriculation était expirée. Les agents ont ensuite remarqué que quelque chose pendait de son rétroviseur intérieur, ce qui est illégal dans cet État. Ils se sont alors aperçus que le jeune homme faisait aussi l’objet d’un mandat d’arrêt et ont tenté de l’interpeller.
    D’après les images vidéos diffusées lundi par la police, Daunte Wright est sur le point de se faire passer les menottes quand il remonte brusquement dans sa voiture et tente de se dégager de la pression d’un agent. Une policière, qui a une arme à la main, tire alors une balle sur le jeune homme, qui réussit à s’échapper. La voiture a continué de rouler quelques centaines de mètres avant de heurter un autre véhicule.
    Ce nouveau décès intervient alors que se déroule à Minneapolis le procès de Derek Chauvin, le policier blanc accusé du meurtre de George Floyd en mai dernier. La mort de ce quadragénaire afro-américain avait entraîné des émeutes dans plusieurs villes américaines et des manifestations historiques contre le racisme aux États-Unis et dans le monde.
    La ligue de basket-ball nord-américaine (NBA) a annoncé le report de la rencontre prévue ce lundi soir entre les Minnesota Timberwolves et les Brooklyn Nets. Quelques minutes plus tôt, l’équipe de baseball des Minnesota Twins avait annoncé le report de son match contre les Boston Red Sox. NBA, Timberwolves et Twins ont chacun conclu leur communiqué en présentant leurs « condoléances à la famille de Daunte Wright ».

    Commentaires via Facebook :

    1 commentaire

    1. In nation possessing culture plus diversity United States possess it would be best to acknowledge that global warming have surpass point it may be controlled. Further it is impossible to accurately predict how much plus how quick global warming will increase. In America to admit that truth likely would end crimes based on race but dramatically increase crimes for profit .
      In short Americans have been embracing global warming meaningless lie so long upon truth being acknowledged it may do harm excess good it do.
      Henry Author Price Jr aka Kankan

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here