Commissariat du 10ème Arrondissement : Sibiry, rançonneur, assassin ou policier ?

    0

    On a déjà vu dans ce commissariat des policiers qui rançonnent les populations au vu et au su de tout le monde devant des hôtels ou au Parc animal de Faladiè. Mais Pour ce chétif policier, son cas dépasse l’entendement. Il se promène dangereusement avec son arme dans le quartier. Nos informations affirment qu’il menace les gens avec la moindre altercation. Toute chose qui s’est révélée quand il a tenté d’agresser deux personnes en plein cœur de la capitale. Le ministre Salif Traoré est encore interpellé.   

    C’est cet homme imprudent, grotesque, apparemment sans bonne éducation qui est commis par le 10ème Arrondissement pour la sécurité du Point de course en direct de Niamakoro communément appelé PCD Petrogolf. Au lieu d’assurer la sécurité des lieux et des parieurs, il s’adonne à des pratiques malhonnêtes et mafieuses dignes d’une autre époque.

    On se rappelle qu’en complicité avec un Guichetier, il a fait appeler le véhicule de service du 10ème Arrondissement pour embarquer un parieur qu’il a menacé. Mais une fois dans les locaux du Commissariat, celui qui était chargé du dossier a donné raison au parieur estimant que le pari s’est déroulé normalement dans les conditions légitimes et légales. Après explication dans le bureau d’un de ses supérieurs ledit parieur a été autorisé à partir les plaintes formulées contre lui n’étant pas bien fondées. On entendait le policier dire qu’il va avoir de l’argent. Comme si cela ne suffisait pas, le policier Sibiry tente une revanche improbable. Pour une simple incompréhension entre une Guichetière et un parieur, il s’invite encore dans les débats et promet tout de suite de le mettre en garde – à – vue comme si le Commissariat de police était son héritage ou sa propriété familiale paternelle. Pour une affaire qui ne le concerne pas, il appelle sa collègue de service présente avec lui ce mercredi 6 février 2019 à 14 h 40 minutes. Cette dernière le dissuade de se calmer convaincue qu’il s’agit d’une supercherie de sa part. Sibiry se met dans tous ses états. Inutilement. La policière de faction, très sincère dans ses propos, prie le parieur en question de partir faisant signe qu’il a raison. Le policier zélé le poursuit et court comme un fou l’arracher assis derrière un motocycliste. C’est ça l’attitude d’un policier aujourd’hui ? Agresser les gens de bonne famille ? Des parieurs ont promis de faire la peau de ce policier inintelligent, barbare, violent et mal éduqué. Tout le monde est unanime que le parieur en question ne lui a rien fait. Mais cela n’a pas empêché au policier qui ne portait pourtant pas sa tenue de s’emporter. « Je jure qu’il aura à faire avec moi » déclarait –il les yeux hagards, tel un drogué, le parieur tenu par ses cols. Ce policier est une honte pour les porteurs d’uniforme. C’est aussi un assassin car les deux parieurs à moto sont tombés, évitant d’être écrasés.

    Le ministre de la sécurité intérieure est interpelé car il ne faut pas donner l’arme à tout le monde surtout que Sibiry a touché deux fois avec sa main son PA. Quelqu’un s’est même interrogé en disant : « Qui a amené ce délinquant dans le corps de la police ? ». Chacun a pu savoir que Sibiry n’est pas ce policier prudent de bonne moralité doublé de patience. Pis, il n’a pas une bonne réputation ou renommée dans le quartier et dans son commissariat de ressort. Madame Diallo, commissaire de police du 10ème Arrondissement doit revoir le cas Sibiry et opter pour une solution de rechange en choisissant une autre personne plus sérieuse qui tient son vrai nom de porteur d’uniforme et non cet imprudent arrivé dans le corps de la police par effraction. Avouons qu’il déçoit la corporation et n’est pas digne d’une police protectrice des citoyens. Dans d’autres pays, on aurait pu relever cet indélicat qui court après 500 FCFA de pension alimentaire journalière et qui manipule à longueur de journée les paisibles parieurs. Les pratiques de ce porteur d’uniforme sont pourtant contraires aux journées portes ouvertes organisées par le 10ème Arrondissement sous la conduite de la commissaire de police Ami Diallo, il y quelque temps. Chacun sait que celle – là est humble, participe aux événements sociaux du quartier, conseille les populations au contraire de ce Sibiry dont on se demande si c’est un vrai policier une éducation idoine, un flair, et un sens de l’anticipation. En tout cas, nous nous avons plutôt vu un indiscipliné voire un irresponsable. Nous le disons parce qu’on ne savait pas qu’une telle vermine se trouvait au sein des forces de sécurité. Son département de tutelle doit sévir et exclure de tel malfaiteur qui gangrène les rangs de la police.

    Le ministre de l’Intérieur Salif Traoré, le directeur du PCD et la commissaire principale du 10ème Arrondissement doivent joindre leurs efforts pour trouver une solution à cet indésirable policier qui sème des troubles partout où il passe. Car il est aujourd’hui répertorié par la population et certains jurent déjà de faire sa peau. Il est averti car la vindicte populaire existe au Mali en cas de silence des autorités. Il y a aussi les manières occultes pour atteindre quelqu’un. En faisant économie de certaines informations extraprofessionnelles sur ce policier tortionnaire, extravagant et grossier, nous vous disons à bientôt.

    S.D

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here