Descente policière dans plusieurs nids criminogènes de Bamako

    1

    Plus d’une centaine d’interpellations et saisie de plusieurs matériels de provenance douteuse Dans le cadre de la lutte contre la criminalité et le grand banditisme dans le district de Bamako et ses environs, les Forces de sécurité ont organisé, sous la supervision du directeur régional de la Police nationale du district de Bamako, le Contrôleur général de police Seydou Diarra, des descentes policières dans plusieurs nids criminogènes de la capitale. Celles-ci ont permis l’interpellation de près d’une centaine de suspects et la saisie de plusieurs matériels de provenance douteuse.

    e sources policières, sous la coordination du commissaire divisionnaire de police Ouassa Kéïta, en charge du Commissariat de police du 14ème arrondissement, une équipe composée d’une centaine d’agents des Forces de sécurité (la Police nationale, la Gendarmerie et la Garde nationales) a effectué, le mercredi 20 juillet 2022, à l’Auto gare de Djicoroni-Para et au marché de bétail de Lafiabougou, en commune IV du district de Bamako, une descente qui a permis l’interpellation d’une trentaine de personnes suspectes et la saisie de plusieurs engins à deux roues, plusieurs produits et appareils de provenance douteuse.

    Notons que cette opération était placée sous la supervision du directeur régionale de la Police nationale du district de Bamako, le Contrôleur général de police Seydou Diarra, assisté du commissaire divisionnaire de police Moro Diarra. Après l’opération, le Contrôleur général Seydou Diarra a félicité les éléments pour la bonne marche de cette opération et invité la population à plus de collaboration afin d’assurer leur sécurité.  Par ailleurs, les populations environnantes soumises au contrôle des forces ont trouvé salutaire cette mission qui, selon eux, les rassure et elles comptent sur une continuité.

    Toujours dans le cadre de la sécurité des personnes et de leurs biens, les opérations de descente de police dans les nids criminogènes se sont poursuivies en commune VI du district de Bamako. C’est ainsi que, le 22 juillet 2022, une opération spéciale de descente a été effectuée au marché à bétail de Faladiè. Cette opération regroupait toutes les unités spécialisées de la Police nationale à savoir la BSI, la BAC et l’Umsi, appuyées par la Garde nationale, le Gms-MO, les commissariats de police du 7ème et 10ème arrondissement. Elle a permis l’interpellation de 30 personnes et la saisie de deux engins à deux roues pour défaut de pièces.

    Après les communes IV et VI du district de Bamako, toujours sous la supervision du directeur régional de Police nationale de Bamako, le Contrôleur général Seydou Diarra, les éléments des commissaires chargés du 3ème et 17ème arrondissement de Bamako ont effectué, le dimanche 24 juillet, une descente policière à Moussobougou (flanc de la colline). Pour la circonstance, ceux-ci étaient appuyés par plus d’une centaine d’éléments des Forces de l’ordre, composés du Groupement mobile de sécurité (GMS), de la Brigade anti criminalité (Bac), de la Garde nationale et de la Brigade spéciale d’intervention (Bsi).

    Cette descente a permis l’interpellation de 63 personnes et la saisie de plusieurs objets dont deux motos (une Jakarta et une TVS), deux complets de tenues militaires, deux bérets de l’armée de (terre et de l’air), quatre machettes, douze couteaux et un gourdin.

    A l’issue de ces trois opérations d’envergure, le directeur général de la Police nationale a félicité ses hommes en les encourageant à poursuivre ces actions et à traquer sans répit les malfaiteurs afin que la police devienne leur pire cauchemar. Il s’est réjoui de la présence de la Garde et de la Gendarmerie nationales. Ce qui illustre parfaitement la bonne entente entre les forces de sécurité, gage de la réussite des missions de protection des personnes et leurs biens.

    Tout comme lors des opérations précédentes, les populations soumises au contrôle n’ont pas manqué de témoigner leur soulagement de voir les forces occuper les rues.

     Boubacar PAÏTAO

    Commentaires via Facebook :

    1 commentaire

    1. It seem right idea is being employed concerning crime. Will we perpetually pursue that kind of policing? Ultimate goal of policing in Negroid Africa should be that female may in community walk along at 3 a m in morning without fear she might be molested. Unto that goal is achieved police have not done their job as well as it need be done. Citizens must help police by timely supplying them with useful information plus eyes watching for injurious or/plus destructive criminal conduct. That is condition we had centuries ago in Negroid Africa plus we intend to get it back as element of comfortable world class modern living conditions under unstoppable accelerating Global Warming. Only stupid would get in our way.
      Henry Author Price Jr aka Kankan

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here