ETATS-UNIS: Menotté, cagoulé et plaqué nu, un homme noir meurt d’asphyxie après interpellation de la police

    3
    Une vidéo de l’arrestation montre des policiers mettant une cagoule sur la tête de Daniel Prude, puis le maintenant au sol à plusieurs, jusqu’à ce qu’ils se rendent compte que l’homme ne bouge plus.
    Daniel Prude, un homme noir de 41 ans, est mort le 30 mars dernier, une semaine après avoir été interpellé par la police. La famille a diffusé ce mercredi une vidéo de onze minutes montrant l’arrestation. On y voit Daniel Prude se promener nu dans les rues de Rochester (État de New York), très confus. On y voit également les agents de police lui couvrir la tête d’une cagoule, et le maintenir au sol à plusieurs, jusqu’à ce qu’ils se rendent compte que l’homme ne bouge plus.
    L’autopsie a conclu que son décès était un homicide causé par “les complications d’une asphyxie dans le cadre d’une contrainte physique”, expliquent les médias américains. La famille parle d’un “meurtre de sang-froid”, et demande le renvoi des agents.
    Cette vidéo est publiée dans un contexte déjà tendu aux Etats-Unis, alors que de nombreux manifestants protestent depuis plusieurs mois contre les violences de la police à l’encontre de la population noire, notamment à la suite de la mort de George Floyd, étouffé lors d’une arrestation en mai dernier.
    Son frère a contacté la police
    Le 23 mars, Joe Prude, avait appelé le 911 après que son frère ait quitté son domicile, incohérent, explique le New York Times. Daniel Prude avait montré les jours précédents des signes de troubles mentaux, selon les rapports de police. Le même soir, un camionneur avait contacté les forces de l’ordre pour les prévenir qu’il avait vu un homme nu essayer d’entrer par effraction dans une voiture, criant qu’il avait le coronavirus.
    La vidéo commence alors que l’équipe de policiers retrouve Daniel Prude, complètement nu, dans une rue de Rochester, dans la nuit, sous la pluie. Un agent lui demande de se coucher au sol et de mettre les mains derrière son dos, ce qu’il fait tout de suite. Il leur confirme être Daniel Prude, et est menotté.
    S’en suivent plusieurs minutes lors desquelles Daniel Prude se montre assez incohérent. “Donnez moi votre arme”, crie-t-il à un agent. Il crache ensuite à plusieurs reprises ce qui, d’après les policiers, les a conduit à lui mettre une cagoule sur la tête, un dispositif censé les protéger des éventuels crachats d’un suspect. Pour rappel, les Etats-Unis étaient déjà en mars touchés par l’épidémie de coronavirus.
    Cagoule sur la tête, visage plaqué au sol
    Sur la vidéo, Daniel Prude est menotté, nu sous la pluie, dans la nuit, seul face à une demi-douzaine de policiers, et ne montre pas de réelle résistance physique. On peut entendre à plusieurs reprises les policiers rire.
    Il se redresse à un moment sur ses genoux, et lance une énième fois “donnez-moi votre arme” à un policier. Les agents l’immobilisent alors au sol, tête maintenue fermement contre terre par un agent, un autre lui appuyant sur le dos avec son genou.
    Les policiers lui disent de se calmer, d’arrêter de cracher alors que Daniel Prude proteste. Après un peu plus de deux minutes, les agents lui demandent s’il est en train de vomir, puis s’il va bien, car il ne bouge plus. Un agent ne lui trouve pas de poul, et la suite des images montre le personnel médical lui faire un massage cardiaque.
    Le journal local Democrate and Chronicles assure avoir visionné les 88 minutes de vidéos brutes fournies par l’avocat de la famille Prude, “et n’a vu aucune action significative qui avait été omise de la compilation” de 11 minutes diffusée.
    “Intoxication aiguë à la phencyclidine”
    D’après les rapports obtenus par le Democrate and Chronicles, le rythme cardiaque de Daniel Prude a été rétabli dans l’ambulance, en route pour l’hôpital, mais son cerveau avait manqué d’oxygène pendant trop longtemps. Déclaré en état de mort cérébrale, il est décédé le 30 mars, après avoir été débranché des machines de survie.
    Outre l’asphyxie, l’autopsie a également révélé dans le sang de la victime du PCP (phencyclidine), un psychotrope hallucinogène, qui “aurait tendance à provoquer des comportements antisociaux et violents”, explique un article du ministère de la Santé canadien sur le sujet, et pour qui il s’agit de “l’une des drogues les plus dangereuses qui soient”.
    Le rapport d’autopsie écrit que “l’intoxication aiguë à la phencyclidine” est une complication de la mort. Dans la vidéo diffusée, une ambulancière suggère d’ailleurs que Daniel Prude est sous l’emprise de cette substance.
    La procureure générale Letita James, et le chef de la police de Rochester ont déclaré qu’une enquête était en cours sur cette mort. Les policiers présents sur la vidéo sont pour le moment toujours en exercice.
    La famille demande des poursuites pour homicide
    La famille de Daniel Prude a demandé à ce que les agents de police qui sont intervenus ce soir là, soient congédiés, et poursuivis pour homicide, rapporte le Democrate and Chronicles. “J’ai passé un coup de fil pour que mon frère reçoive de l’aide, pas pour qu’il se fasse lyncher”, a lancé Joe Prude mercredi, “combien de frères doivent mourir pour que la société comprenne que cela doit cesser?”.
    Maître Dolby-Shields, avocat de la famille Prude, a qualifié l’affaire “d’énorme abus de la force”. “Comment pouvez vous regarder la vidéo et dire que ce qu’ils ont fait est OK? (…) Comment la regarder et dire: ‘Vous pouvez toujours sortir dans la rue et faire des arrestations?'”
    Etats-Unis: Trump assimile les manifestations violentes à du “terrorisme intérieur”
    Dès mercredi, des manifestants se sont rassemblés plusieurs heures dans le centre-ville, pour protester contre la mort de Daniel Prude, et contre la violence de la police à l’encontre des personnes noires.
    Par: www.bfmtv.com

    Commentaires via Facebook :

    3 COMMENTAIRES

      • Je pense qu’il faudrait commencer par agir contre tout cet américanisme!
        Déjà ceux qui exibent ce drapeau américain de malheur

        • L AMERICANISME? C EST QUOI? LE RACISME OUI C EST PARTOUT ET LES NOIRS SONT DISCRIMINES COMME NATURELLEMENT…

          POURQUOI?
          JUSTE PARCE QUE NOUS NE SOMMES PAS REELLEMENT SOLIDAIRES ENTRE NOUS MEMES ET S ASSOCIONS A L ENEMI POUR COMBATTRE LE FRERE NOIR!

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here