Faits divers : Des trafiquants de faux billets hors jeu

    0

    Les billets avaient comme destination la Guinée Conakry via le Mali. Malheureusement pour eux, le projet tourna court à Bamako à leur grand étonnement.

    La somme était conséquente, comprenant 26 200 dollars (soit un peu plus de 13 millions Fcfa) en coupures de 100 et de 50 dollars et d’autres billets en devises étrangères, c’est là la somme à la possession de deux individus de nationalité nigériane qui ont été interpellés par les hommes du commissaire divisionnaire Fanta Koné en charge du 10ème arrondissement. Il s’agit des nommés Chim Hamelga Ohkawe, la vingtaine et Henri Alelechi, la quarantaine. Pour en savoir davantage sur cette affaire, nous avons approché ledit commissariat qui a mis fin au projet de ce duo de faussaires à leur grand étonnement en un temps relativement court. Les mis en cause ont été déférés devant le parquet du Tribunal de Grande Instance de la Commune VI. Certainement, le renseignement a beaucoup joué dans l’identification de ces faussaires, et par la suite, leur interpellation. Cela s’est passé, il y a environ une dizaine de jours à l’autogare d’une compagnie de transport de la place en Commune VI du district de Bamako.

    Tout comme lors de leur interpellation, le dossier de ces trafiquants de faux billets a été également traité avec la même diligence pour qu’ils répondent de leurs actes devant la justice. Selon la divisionnaire Fanta Koné qui nous a reçu dans son bureau, l’interpellation des faussaires est intervenue le 23 décembre 2019. Ce jour-là, aux environs de 17 heures, le commissariat avait été informé par une tierce personne voulant garder l’anonymat de la présence d’un individu à la gare de la compagnie de transport à sa possession de faux billets de banque. Il s’avèrera que les renseignements de cet informateur anonyme ne souffraient d’aucune ambiguïté. Cela, par le fait que la suite des événements a confirmé les informations transmises à la police. Aussitôt, l’information reçue par la base, les policiers ne pouvaient rester sans réagir. C’est ainsi que sur instruction de la divisionnaire Fanta Koné, une équipe de la BR se transporta sur les lieux aux fins de constatation et d’interpellation. Ainsi dit, ainsi fait.

    …….lire la suite de l’article sur lessor.site

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here