Un jeune écolier jouait des films pornographiques sur son ordinateur

    0

    A.F ET M.F sont deux camarades de classe étudiant dans un collège de la vieille cité. Le premier cité a porté plainte contre le second qui lui a volé son portable d”une valeur de plus de 300.000 fcfa. L”appareil en question a été envoyé par son frère à sa mère. Constatant à son réveil la disparition de son cellulaire, A.F. a cherché dans les tous les coins et recoins de la maison. Sa soeur qui l”a vu mettre sens dessus dessous la maison, lui demande les raisons  de sa surprenante attitude. Son frère le lui explique. Elle lui révèle alors qu”un de ses camarades de classe est entré dans sa chambre pendant qu”il dormait. Une information confirmée par sa maman qui lui dira qu”elle a aperçu depuis la terrasse où elle étendait le linge, avoir vu sortir un de ses copains de classe. Muni de ses informations, il s”en ouvre quatre jours après à son camarade de classe qui refuse de répondre. Quelques jours après, A.F. invite tous ses camarades de classe chez lui. Sa grande soeur reconnaît alors M.F, et appelle son jeune frère pour lui indiquer son ami qui était entré dans sa chambre. rn

     "Cuisiné" par la maman de A.F, l”élève-voleur se met à table en reconnaissant avoir pris le téléphone portable tout en promettant de le restituer après le cours d”éducation physique. Mais, quelques jours plus tard, rien. C”est alors que A.F prend la décision de porter plainte contre son camarade de classe. C”est à partir de ce moment que les révélations commencent. En effet, M. F. face aux limiers explique les détails de l”affaire. "Je l”ai donné à une personne de race blanché nommée Alain à qui je devais 250.000 fcfa", laisse entendre le jeune collégien à la police. Poussé jusqu”à ses derniers retranchements par les limiers, M.F continue ses révélations : "j”ai connu Alain par l”intermédiaire d”un ami. Je m”intéressais à un ordinateur portable qu”il vendait. Ne disposant pas de la somme qu”il me réclamait, et voulant coûte que coûte avoir cet ordinateur portable, j”ai accepté le rôle qu”il ma proposé", raconte M.F qui annonce par ailleurs avoir déjà joué quelques scènes après avoir reçu une avance de 250.000Fcfa.

    rn

     Ne voulant pas  terminer "son contrat", Alain lui exige de rembourser la somme que le jeune collégien avait déjà dépensée. Sous les menaces de Alain, M.F. décide alors de voler le portable de son camarade de classe. Le jeune collégien déféré au parquet,  perdra deux fois puisque Alain, résidant à Mbour et  activement recherché par la police, a déjà produit la cassette pornographique qu”il a envoyée en France.   

    rnL’As

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER