8 MARS 2007, Journée mondiale de la Femme : Que retenir de la première dame Mme Touré Lobbo Traoré

0

Un moulin par-ci, des décortiqueuses, des machines à coudre par-là, telle est l”image que l”homme de la rue retient de la première dame, Mme Lobbo Traoré.rn

Cette femme qui a décidé de se rebeller contre la mauvaise condition des femmes rurales  l”a fait parfois avec quelques spectacles médiatiques. Ce qui pousse souvent certains de l”accuser de médiatiser la misère de ses compatriotes.

rn

 Mais peut-on guérir une plaie en le cachant éternellement.

rn

Lobbo Traoré c”est aussi la sage femme qui n”hésite pas à s”occuper des femmes en situation difficile en donnant naissance. Une des raison qu”elle  la césarienne a été gratuite.

rn

Cependant comme on  le dit qui s”assemble se ressemble. Pendant que la première dame débarque dans les zones rurales, son mari président  sillonne le pays pour remettre des clés de maisons  ou inaugurant des routes ou  même des pistes rurales avec des discours fleuves (une campagne déguisée).

rn

Aujourd”hui, la première dame a certes jeté des jalons de lutte contre la pauvreté comme sa précédente Adame Ba Konaré (à travers sa Fondation partage)  mais cela nécessite un ensemble de stratégie de lutte contre le phénomène en s”attaquant à ses racines. Pour cela l”une des causes de la misère de beaucoup de nos Femmes est le chômage du chef de famille ou d”autres valides de la famille. Dans cette croisade contre la  pauvreté, l”accent devrait mis sur une politique d”emploi adéquate en prenant en compte les besoins réels des populations démunies.  Pendant ce premier mandat de règne, la première dame ne pouvait elle pas mettre en place un système de réinsertion véritable socio-économique des démunis dont beaucoup conservent leur capacité. Cela pouvait être le meilleur héritage après leur départ de Koulouba.

rn

Certes qu”il est louable de donner des moulins en allégeant la tâche de nos braves paysannes  mais il est mieux de  mettre  ces braves femmes en harmonie avec le développement social, à défendre les droits de la femme car la Constitution du Mali, proclame solennellement la détermination de l”Etat .

rn

Bonne fête.

rnMamadou DIARRA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER