Grève de la coordination des DFM – DRH – DAF et CPS : Un préavis de 10 jours pour prendre en otage les salaires de Décembre

2
Le ministre Racky Talla à propos du recrutement des fonctionnaires dans la fonction publique :
Racky Talla, ministre de la Fonction publique

La coordination des Directions des finances et du matériel des départements ministériels, des Directions administratives et financières de la Primature et de la Présidence, des Directions des Ressources humaines et les Cellules de Planification et de la Statistique a organisé le mercredi dernier un meeting d’information à la Bourse du travail. L’objectif portait sur le compte rendu des séries de grèves, et surtout les nouvelles actions à entreprendre pour faire aboutir leurs revendications, notamment pour bénéficier des mêmes primes que celles accordées aux cadres du Budget et du Contrôle Financier.

D’entrée de jeu, le coordinateur du mouvement des DFM, des DAF, des DRH et des CPS, M. Sinayoko, s’est réjoui de la réussite de la grève, dont le taux a atteint les 98 %. Seule la DFM du Ministère des Affaires étrangères n’a pas observé le mot d’ordre, parce que la directrice aurait menacé de sévir contre quiconque tenterait de rester à la maison. Une attitude dénoncée par le conférencier, qui pense que la grève est un droit constitutionnel. Il invite cependant ses camarades à ne pas céder à la pression ou les intimidations. Une lutte syndicale est une lutte à haut risque. C’est-à-dire qu’il faut s’attendre à tout jusqu’à la satisfaction des doléances.

Pour les nouvelles actions à entreprendre, la Coordination projette deux grèves dès le début du mois de décembre. La première, qui commence le 3, durera cinq jours, la seconde suivra immédiatement. C’est-à-dire le lundi 11 décembre, pour la même durée, soit une grève de dix jours ouvrables. M. Sinayoko a demandé à ses camarades chargés du traitement des salaires, à ne pas toucher aux dossiers pendant les périodes de grève. Ce qui met en évidence que lesdites grèves n’ont qu’un seul objectif : prendre les salaires du mois de décembre en otage. Nous sommes déterminés à aller au bout, jusqu’à la satisfaction de nos doléances, a-t-il martelé.

A la question de savoir si des négociations sont en cours avec le département de la Fonction Publique, M. Sinayoko soutient que c’est seulement la Primature qui les a reçus pour parler de la situation des Dfm, Drh, Cpas, Daf. C’est à la suite de cette rencontre qu’un conseiller technique du PM a promis de rendre compte afin que Mme Diarra Racki Talla reçoive les membres de la Coordination. Pourquoi attendre la Primature pour réagir, la raison est que la ministre de la Fonction Publique ne reconnait même pas ladite Coordination. Dans ces conditions, il ne peut y avoir entre les deux parties qu’un dialogue de sourd. En attendant de trouver une solution, la Coordination maintient ses préavis de grève du 3 au 7 décembre, et du 11 au 15 décembre 2018. C’est pour prendre uniquement les salaires en otage. Une menace réelle sur la cohésion sociale. Wait and see.

 Mahamadou TRAORE

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Il faut laisser la ministre de la fonction publique Diarra Raki Talla en paix!!!! Le gros probleme des grevistes a pour nom Mr Boubou Cisse’ le patron des finances qui a la main dans toutes les sauces de chaque departement ministeriel. Si les DAF, les DFM, les DRH et les CPAS parlent de statut, c’est parce qu’ils ne peuvent plus detourner comme avant! Le statut n’arrangera que les honnetes parmi eux (les rares qui deviennent controleurs du budget et des finances)!!!!!!Boubou Cisse’, je ne sais pas si je dois te feliciter ou te dire de laisser ces gens revenir a’ leur mauvaise habitude, a’ savoir VOLER AVEC LE PATRON DE LEURS DEPARTEMENTS MINISTERIELS RESPECTIFS!!! Personnellement, je tends a’ croire qu’on doit faire confiance aux ministres pour nommer leurs DAF! QUE FAIRE? SOUS NOS CIEUX, LA GABEGIE PEUT APAISER LE CLIMAT SOCIAL! RIRE!!!!!!!!!!!!! Le Verificateur General de la republique peut toujours etudier les depenses pour s’assurer qu’il n’y a pas de malversation financiere!
    Aller en greve peut bien faire l’affaire du gouvernement car s’il n’y a pas d’argent pour les salaires de decembre, on peut toujours blamer les DAF et les pauvres salarie’s ne sauront pas que ce sont les caisses de l’etat qui sont vides!!! MARCHONS ET GREVONS JUSQU’EN JANVIER 2019 OU’ L’RAGENT DU BUDGET 2019 COMMENCERA A’ PLEUVOIR!!!
    ANW KONI FASO BE’ ALLAH BOLO!!!!

    • Au lieu de sacager les magasins des gens modestes, ils feraient mieux de s’en prendre aux magasins bio qui pratiquent LA VIE CHÈR€ et des prix inabordables!

Comments are closed.