Sous employabilité au Mali : La recette du Ministre Mohamed Salia Touré

4

Sans effet de surprise, sa nomination au Gouvernement de Transition, du 05 octobre 2020, comme ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, était prévisible. Mais, seul le moment était méconnu par les observateurs. Et ce, au regard de son riche parcours.  Mohamed Salia Touré, puisque c’est de lui qu’il s’agit, fait sans doute partie, des rarissimes jeunes qui parviennent à sortir  leur tête dans le marigot politique ô combien trouble.

Moult fois pressenti  dans les différents attelages  gouvernementaux du défunt  régime, il fallait attendre le Gouvernement Moctar Ouane pour enfin le voir ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, un département particulièrement stratégique  surtout dans le contexte actuel.   Si sa nomination n’a point surpris, mais force est de constater que  le choix  porté sur lui pour conduire les  destinées  du ministère chargé de l’Emploi, a attiré l’attention de plus d’un . Ses détracteurs ont estimé à tort ou raison qu’il avait été  parachuté   sur un poste auquel son expérience ne lui permettrait d’être à la hauteur des attentes.

A moins d’un trimestre déjà, à la tête dudit département, le Ministre trentenaire semble apporter sa touche avec ingéniosité et méthode.  Le désormais patron de l’Emploi est visible sur le terrain et multiplie les rencontres avec les partenaires locaux et internationaux.

« Le ministre a mis le curseur là ou il fallait. Il a instauré un cadre d’échanges dynamique avec les organisations juvéniles, qui constituent la couche la plus frappée par le spectre du sous emploi. Il est aussi très ‘agressif ‘dans le développement et la fidélisation des partenaires techniques et financiers. Le Ministre Touré        est un homme de méthode et très diligent sur le traitement des dossiers », nous confie un de ses proches collaborateurs. Et ce, avant d’ajouter qu’il est en train de développer un projet innovant avec le secteur privé qui est par excellence, pourvoyeur d’emploi. Mieux, la même source précise que le ministre Touré,  a eu la présence de relancer tous les projets porteurs en souffrance (soit par manque de suivi ou  pour manque de volonté politique)  de son département.

Il est important de rappeler que M.Mohamed Salia Touré fut expert assistant auprès du Comité restreint chargé de la préparation de  la mise en œuvre du Programme décennal de la Formation Professionnelle pour l’Emploi. En 2O12, a été chargé des Programmes du Centre de Formation pour la Promotion des Métiers de la Chaudronnerie et de la Tuyauterie.

En somme avec cette posture, l’on peut se permettre d’affirmer, sans aucune réserve que des belles perspectives s’ouvrent pour le secteur de l’Emploi et de la Formation Professionnelle .

Bocar CISSE

Sociologue  

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. DU COURAGE A MONSIEUR LE MINISTRE TOURE POUR SES INITIATIVES ET SON ENGAGEMENT MALGRE UNE SITUATION DIFFICILE DU PAYS.
    LE COURAGE EST VOTRE NATURE AVEC UNE GRANDE INTELLIGENCE AGE.
    LE MALI A BESOIN DE JEUNE COMME VOUS.
    LA VALEUR N’ATTEND POINT LE NOMBRE D’ANNEE.

  2. Un ministre parachuté ,aucune expérience et en plus le compteur ne joue pas à sa faveur juste 15 mois ,comment il peut bien reformer la structure.Mais bon comme c’est le mali 😁

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here