POINT D''HISTOIRE : Histoire du Mali

0

Le Mali possède une histoire riche et relativement bien connue. Il a été le siège de trois grands empires : l”Empire du Ghana, l”Empire du Mali et l”Empire songhaï.

À partir de la deuxième moitié du XIXe siècle et jusqu”en 1959, il fut une colonie française (Soudan français) ; puis il forme avec le Sénégal la Fédération du Mali, indépendante en juin 1960. En août 1960 la fédération est dissoute et la république du Mali proclamée par Modibo Keïta.

Entre 1968 et 1991, le Mali subit la dictature de Moussa Traoré. Il est renversé par Amadou Toumani Touré qui, après une période de transition restaure la démocratie avec l”élection d”Alpha Oumar Konaré en 1992.

Le Mali possède une histoire riche et relativement bien connue. Il a été le siège de trois grands empires : l”empire du Ghana, l”empire du Mali et l”empire Songhaï. Il sera par la suite une colonie française. Quelques années après l”indépendance, il subira la dictature de Moussa Traoré avant de connaître un régime démocratique depuis le début des années 1990.

Préhistoire

Les premières traces de peuplement humain remontent au Ve millénaire av. J.-C.. Au IIIe millénaire av. J.-C. les modifications climatiques entraînent un fort afflux de populations en provenance du Sahara.

L”empire du Ghana

Aussi nommé Ouagadou, il est érigé par les Sarakolés au IVe siècle. Il fonde sa prospérité sur le sel et l”or. L”empire se désagrégera en 1076 suite aux percées des berbères venus islamiser l”Afrique occidentale.

L”Empire du Mali

Fondé au XIe siècle il sera unifié par Sundjata Keïta en 1222 qui proclame la Charte du Manden. À son apogée sous le règne de Mansa Moussa il s”étendait sur une région comprise entre l”océan Atlantique et le Niger. Ce souverain sera célèbre pour les fastes de son pèlerinage à la Mecque. Son armée était composée de 100 000 soldats.
La prospérité de l”empire reposait sur le commerce transsaharien du cuivre, du sel, de l”or et des étoffes. Les caravanes favoriseront également les échanges culturels.
Tombouctou, Gao et Djenné furent les centres économiques et culturels de cette civilisation au centre de l”islam soudano-malien.

L”Empire Songhaï

Fondé par Sonni Ali Ber puis Askia Mohammed , il supplante l”empire du Mali à partir du XVe siècle. Il s”étend alors sur la plus grande partie du Mali actuel. En 1591 l”empire est quasiment entièrement démantelé par les troupes du pacha Djouder en provenance du Maroc.
Succéderont une mosaïque de petits États: les royaumes bambaras de Ségou et du Kaarta, l”Empire peul du Macina, l”Empire toucouleur, le Royaume du Kénédougou… La pratique de l”esclavage se développe pendant cette période. Au XIXe siècle les Bambaras qui comme les Dogons ont résisté à l”islamisation sont victimes de la guerre sainte menée par le chef musulman El Hadj Oumar Tall.

La colonisation

En 1864, les troupes françaises de Louis Faidherbe vainquent celles de El Hadj Oumar Tall à Bandiagara.
De 1880 à 1898, Joseph Gallieni entreprend la conquête de la région. La capture de Samory Touré marque la victoire des Français. Le Mali (sous le nom de Haut-Sénégal-Niger) devient, en 1895, une colonie française intégrée à l”Afrique Occidentale Française avec une portion de la Mauritanie, du Burkina Faso et du Niger. Kayes devient son chef-lieu pour laisser la place, en 1907, à Bamako. En 1920, elle est appelée Soudan français.

L”indépendance

Jusqu”à la fin de la Seconde Guerre mondiale toute activité politique est interdite dans la colonie. En 1946 le parti indépendantiste du rassemblement démocratique africain (RDA), est crée à Bamako. En 1956 le Soudan français devient une république autonome de la Communauté française.
Le 17 janvier 1959 il forme avec le Sénégal la Fédération du Mali qui proclame son indépendance le 20 juin 1960. Cette fédération éclate quelques mois plus tard et la république du Mali est proclamée le 22 septembre 1960. Le pays devient membre de l”Organisation des Nations unies quelques jours plus tard. Le nationaliste africain Modibo Keïta en est premier président. Le pays entre alors dans la sphère d”influence soviétique.
Le coup dӃtat

En novembre 1968, l”échec de la politique économique de Modibo Keïta entraîne un coup d”État militaire qui porte au pouvoir Moussa Traoré.
Celui-ci instaure un régime autoritaire qui se révèle incapable de résoudre les problèmes économiques du pays. Le pays est touché par des famines de 1968 à 1974, puis de 1983 à 1985.

Entre 1985 et 1986 le pays entre en guerre avec le Burkina Faso à la suite d”un contentieux territorial concernant la bande d”Agacher. Après plusieurs mois d”émeutes et de rébellion armée, le régime tombe le 26 mars 1991.

La démocratisation

Un gouvernement provisoire est mis en place pour organiser la transition. La nouvelle constitution est approuvée par référendum le 14 février 1992. Alpha Oumar Konaré est le vainqueur de des premières élections libres depuis l”indépendance.
En février 1993, Moussa Traoré est condamné à mort (il sera gracié en 1997).

Suite à l”appel au boycott de l”opposition, Konaré est réélu avec 80 % des suffrages exprimés en mai 1997. En mai 2002 le général Amadou Toumani Touré, candidat de l”opposition, est élu au second tour président de la République.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER