Un découpage admiratif cuisiné par le Sory Djata Band

2

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met
    hors d’eux mais apaise et ou rend heureux les honnêtes

    Nous disons et rappelons

    AINSI CHANTAIT Á TUE-TÊTE DU MARCHÉ DABANANI Á SON DOMICILE DE MAGNAMBOUGOU LE FOU DU MALI DU MARCHÉ DE DABANANI RÉSIDANT Á MAGNAMBOUGOU

    *« AN FATO MALIFABA AMOUNOUNA NAYÉ FÈN N’DI AN MA KAKILA AN BA BÔRÔTOBÔRÔTO AN BA FARAFARA AN BA TIKÈTIKÈ
    AN BA KURUNIKURUNI GNAKAMOUGNAKAMOU

    Ô KOFÈ AN BOU FILIFILI ÔKOFÈ AN BÈTÈMÈ ANKA SIRAFÈ »

    « NANTÉ KABANOLA AN FATO MALIFABA AN MOUNOULA YALAYALA DÉ KADI ANYÉ

    AOUMAYÉ ANTÔKOMA SÉBÉNIKORO FATOTIÉ MALIFABA MI FÈNÈLA YALAYALA KADI AFÈNÈYÉ TOUMABÈTOUMABÈ ABÉ MALI AVIONTA KATA DIYEN YALA »

    « KABAKÔ MALI KÉRA FATODJAMANAYÉ »

    « MALI TCHÈOU ANI MALI MOUSSO OU

    AOUMA MALIKILA FO Ô NÉ N’TONGNOKO SÉBÉNIKÔRO FATOTIÈ MA MALI FA BÉ MI FÈNÈLA KÉRA MALI KOUNTIKIYÉ »

    « É MALI TCHÈOU É MALI MOUSSO OU AMOUNOU KAKÈNÈ AMOUNOU TÉ NABARAMÔGÔYÉ AMOUNOUTÉ FATOYÉ MALIFA TA AMOUNOUNA

    AOU DÉLILA KAYÉ MÔGÔKÈNÈMA BAFO FATO AKA FINKILA »

    « AOUKÔ ANTOKOMA SÉBÉNIKORO FATOTIÉ MALIFABA MI FÈNÈNA KA AOUKA MALIKILA

    ABÉNA AOUKA MALI BÔRÔTOBÔRÔTO ABÉNA AOUKA MALI FARAFARA ABÉNA AOUKA MALI TIKÈTIKÈ ABÉNA AOUKA MALI GNAKAMOUGNAKAMOU KAKÈ DOUGOU KURUNIKURUNI YÉ »

    « Ô KOFÈ A BÈ DOUGOU KURUNIKURUNI FILIFILI KAOU DIÈNSÈ
    ÔKOFÈ ABÈTÈMÈ AKA SIRAFÈ KAMALI AVIONTA KATAKA DIYEN YALAKÈ »

    « OKÔFÈ AOUKANA KOULÉ DÈ AOUKANA KASSI DÈ AOUKANA AOU FILIFILI DOUGOUMA DÈ AOUKANA AOU KOUNGOLO GOSSIGOSSI GOGOLA YIRILA KABAKOUROULA DÈ AOUKANA AOU YÈRÈ FILI BADJILA DÈ

    KAFO KÔ AOUKA MALI TCHILA KAFO KÔ AOUKA MALI PÈRÈNA

    KOTÉMÔGÔGNINI MÔGÔ DÉBÉ KOGNINI »

  2. Nous sommes dans un pays où la haine n’a aucune limite et la notion de patrie a perdue de tout son sens. Ce découpage est un vieux projet qui a été porté par ceux mêmes qui le combattent aujourd’hui. La raison elle très simple. Le président IBK refuse la gestion consensuelle du pouvoir avec ces politiciens qui ont toujours vécus sur le dos du contribuable malien. Et tant qu’ils ne seront pas à la table ils boycotteront toutes les actions susceptibles de faire avancer le pays. Cela dans l’optique de provoquer une révolte populaire contre le régime afin de demander une transition dans laquelle ils feront partie. Mais cela ne marchera pas car le peuple malien n’est pas dupe. Il a été plus d’une fois été trompé par ces mêmes politiciens.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here