Crise au centre du Mali : Le Mouvement BaguinéSô opte pour le désarmement de toutes les milices

1

Le président du Mouvement Baguinesô Hamidou Djimdé était devant la presse le jeudi 21 Mars 2019 à la maison de la presse pour un point de presse. Un point de presse qui avait pour but d’attirer l’attention des autorités sur l’ampleur de la crise qui secoue le centre du pays; de tirer la sonnette d’alarme afin que des solutions idoines puissent être trouvées dans le but de désarmer tous les milices afin de permettre aux populations de vaquer à leurs occupations en cette veille de la saison pluvieuse pour éviter des famines et autres conséquences fâcheuses.

Porté sur les fonds baptismaux le 03 Mars 2019, le Mouvement Baguinésô qui entend apporter significativement sa contribution dans l’étouffement du feu entre Dogon et peul dans le centre du Mali est décidé à déployer tous les moyens en sa disposition pour parvenir à ses fins afin que les deux communautés qui ont toujours vécu en parfaite harmonie puissent enterrer la hache de guerre et fumer le calumet de la paix. Hamidou Djimdé, le président du Mouvement Baguinésô a dans ses propos liminaires fait la genèse de la crise du centre qui selon lui s’est déplacée du Nord afin de s’installer au centre par l’entremise des forces du mal dont la seule ambition est de diviser pour mieux régner. Il a noté que les dogons et peuls ont toujours vécus ensemble et en parfaite harmonie jusqu’à l’éclatement de cette crise entretenue par des forces du mal et qui ne cherchent qu’a y tirer profit. Djimidé a invité les autorités maliennes à s’impliquer davantage dans la recherche de la solution à cette crise qui a fait beaucoup de victimes et de déplacés des deux côtés. A ses dires, le désarmement de toutes les milices reste et demeure une solution afin d’étouffer cette crise qui n’a que trop duré. Il a fait savoir qu’une famine n’est pas à exclure si les autorités maliennes ne prennent pas des mesures nécessaires afin de désarmer toutes les milices et que les populations puissent retourner au champ. Le président du mouvement Baguinesô désapprouve l’attitude de l’armée malienne qui selon lui est en train de mener une politique de deux poids deux mesures car au même moment où il traque, désarme et détruits des camps de Dana ambassagou, une autre milice est en train de semer la terreur. Nous recommandons à l’Etat du Mali de joueur son rôle régalien de protection des personnes et de leurs biens, de désarmer tous les détenteurs illégaux d’armes de guerre ; de prendre des dispositions afin que les populations puissent cultiver, d’éviter l’amalgame en traitant tous les victimes sur le même pied d’égalité, de convier toutes les parties à mettre la balle à terre afin d’enterrer la hache de guerre et de fumer le calumet de la paix etc.

 

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. It seem analysis given want all to take unrealistic look at total circumstance plus thereof make a faulty conclusion that surely would lead to more murder under victim group being unable to defend itself. To begin Dogon if they are should stay fully armed plus organized at least unto war in central plus north Mali that is truly influenced by terrorists is over. It make little difference if that is one year or ten years Dogon you should stay armed plus in a position you capable of defending. Talk of disarming except for terrorists is dangerous “hog wash”. Mere fact Dogon are of defensible position free troops for military action that should be taken in north. It make IBK government plus military position of to negotiate with terrorists one of cowardice plus dangerous inaction that makes enemy bolder as proof by attack on Dioura.
    IBK possess resources to take greater security actions plus knowledge as to why that action should be taken unto all terrorists plus their willing supporters no longer exist in Sahel 5 nations. What we do not know plus it appear suspect is if IBK plus his military head Keita family members have will to do as need be done. A good military leader would have had a limited if not all out military response underway in under twenty-four hours after Dioura attack occurred but all we get is condolences plus “fat mouth” talk.
    ACTION SPEAKS LOUDER !
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here