Crise du centre : Des parlementaires de la CEDEAO rendent visite aux déplacés

0

À la tête d’une délégation de parlementaires de la CEDEAO (Commission économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, a effectué une visite sur les sites des déplacés de Mopti. L’objectif de cette visite était de permettre aux parlementaires sous-régionaux de s’imprégner des conditions de vie des déplacés de la crise du centre de notre pays.

Le problème sécuritaire s’est déplacé au centre du pays. La région de Mopti est devenue le centre de toute la problématique humanitaire. La recrudescence de la violence et la dégradation de la situation d’insécurité se sont accentuées dans la région de Mopti entre 2017 et 2019 avec une forte présence de divers groupes armés dans la région. Actuellement, l’Etat est en train de tout mettre en œuvre dans le cadre d’une approche locale mais inclusive pour que les populations du centre se donnent la main pour trouver la solution.

Selon le gouverneur de la région, Général de Brigade Abdoulaye Cissé, pour la satisfaction des besoins alimentaires, l’Etat et ses partenaires ont mobilisé un stock de vivre en fin 2018 : 1200 tonnes de mil, 607 tonnes de riz. Des stocks sont constitués dans les chefs-lieux de cercle, Koro, Bankass, Douentza, Bandiagara, Djenné, Mopti pour pouvoir intervenir à temps. À chaque fois qu’il y a eu une attaque, avec ou sans déplacement des personnes, les populations sont assistées en urgence en vivre. Le tableau d’intervention de l’Etat se résume à 554 005 tonnes, 276 000 tonnes pour 1014 ménages soit 6387 personnes à Bandiagara ; 2809 tonnes pour 17 025 personnes à Bankass.

En visite, ce mercredi 17 juillet 2019 sur les sites des déplacés à Mopti, en compagnie d’une dizaine de ses collègues et du ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, le président du parlement de la CEDEAO, Moustapha Cissé Lo, a exprimé la solidarité de l’institution sous-régionale envers les déplacés.

«Nous sommes touchés parce que la dignité de nos frères est touchée. Nous ne pouvons pas rester indifférents. Le parlement de la CEDEAO accompagnera le gouvernement malien dans la recherche des solutions» a-t-il déclaré.

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, s’est réjoui de la visite des parlementaires de la CEDEAO. Selon lui, l’approche inclusive adoptée par le gouvernement va commencer à porter ses fruits et se poursuivra pour la résolution de la crise. «Conformément à la volonté des plus hautes autorités, nous allons vers ces populations pour qu’il y ait un échange inclusif afin de créer l’espoir. L’espoir, c’est aider ces populations pour qu’on puisse aller vers des solutions pérennes. La visite d’aujourd’hui s’inscrit dans cet esprit», a ajouté le ministre Sidibé. Lequel a aussi salué la résilience de ces déplacés qui expriment le désir retrouver aussitôt leur localité d’origine.

La délégation sous-régionale a remis 6 tonnes de riz et 750 litres d’huile aux déplacés du site principal de Sevaré

À la veille de cette visite, la délégation des parlementaires de la CEDEAO s’était rendue sur les sites des déplacés au centre Mabilé de Sogoniko en Commune VI du district de Bamako et à Niamana. Elle a remis également 5 tonnes de riz et 10 cartons d’huile aux déplacés du centre Mabilé de Sogoniko et 6 tonnes de riz et 5 cartons d’huile à ceux de Niamana. Le coût total de ces donations s’élève à 10 millions de FCFA.

Abdrahamane Diamouténé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here