Des forces maliennes à la hauteur de l’enjeu

41

Elles ont fait preuve d’un professionnalisme qui a été unanimement salué par tous à commencer par le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta

Pour ceux qui en doutaient encore, la prise d’otage de l’hôtel Radison Blu a confirmé que les Forces armées et de sécurité du Mali sont en passe de recouvrir leurs vertus d’antan : courage, bravoure, professionnalisme, sens du devoir etc… Des qualités qui avaient fait d’elles dans un passé encore récent, l’une des plus puissantes armées du continent et des plus craintes. Le professionnalisme dont les forces de sécurité maliennes ont fait preuve, vendredi dernier, augure de bonnes perspectives pour le retour de la cohésion, la discipline, deux valeurs indispensables pour honorer leur serment de soldat.
Il est 6h 30, ce vendredi 20 novembre 2015, lorsqu’une poignée de terroristes fait irruption à l’intérieur de l’hôtel Radisson, réputé pour être le plus sûr et le plus sécurisé de Bamako. C’est d’ailleurs dans ce seul établissement hôtelier que les vigiles ont l’autorisation de porter des armes à feu et sont formés en conséquence.
Moins d’un quart d’heure après le retentissement des premiers coups de feu, ce sont des éléments de toutes les unités des différentes forces de sécurité du District qui convergent vers le lieu tout en prenant soin de hausser le niveau d’alerte au niveau maximum autour des autres points stratégiques de la capitale.
Ils étaient tous là où presque : les éléments du Commissariat du 5e Arrondissement à Lafiabougou, ceux de la Brigade anti-criminalité (BAC) de la police, du Peloton d’intervention de la Gendarmerie nationale (PIGN), de la Garde nationale, de la Protection civile ainsi que les forces spéciales de la DGSE et même la police militaire. Bref la mobilisation fut exceptionnelle. En un temps record (une quarantaine de minutes), s’effectuèrent, le recueil et l’exploitation des renseignements par les agents de renseignement auprès du personnel de l’hôtel, des vigiles et de certains témoins.
Les témoignages reçus et surtout les contributions de qualité de certains travailleurs de l’hôtel sur le plan et la configuration des lieux, permirent rapidement aux chefs des unités déployées de planifier l’opération.
Une première tentative de prise de contact avec les ravisseurs eut comme seule réponse quelques rafales d’armes automatiques vers l’extérieur. L’on comprit alors quel était le dessein de ces terroristes. C’est-à-dire qu’ils ne voulaient aucune négociation.
Il était 9h 00 quand les officiers effectuèrent un premier point de la situation et donnèrent l’ordre aux forces de monter à l’assaut et d’extraire entre les griffes des terroristes des personnes innocentes dont le seul tort était de s’être retrouvé au mauvais moment au mauvais endroit.
Les forces de sécurité firent mouvement par petit groupe de cinq, tout en se couvrant mutuellement. Le groupe de tête défonça l’entrée d’une boutique et pénétra à l’intérieur de la zone A de l’établissement.
A l’entrée principale de l’hôtel gisait un premier corps, alors que les forces entreprirent une fouille minutieuse des couloirs et des chambres, libérant au fur et à mesure les otages, qui une fois dehors, sont aussitôt pris en charge par les agents de la Protection civile. Les sapeurs pompiers avaient installé à cet effet un centre d’accueil et de secours au niveau du Palais des sports.
Les forces progressèrent étage par étage. Puis soudain ce fut l’horreur. Au troisième étage, ils découvrirent quinze otages froidement abattus dans un ascenseur et en face trois autres corps criblés de balle à partir d’un fusil d’assaut AK 46. A l’entame de l’escalier du 5eme étage, l’un des ravisseur décharge son chargeur sur les éléments de tête des forces spéciales de la gendarmerie et atteint l’un deux avant de fuir pour rejoindre l’autre au 7e étage où ils avaient entassé leur cargaison de munitions et de grenades.
Les forces de la Minusma arriveront vers 11 h30 et commencèrent à renforcer les forces maliennes dans la sécurisation du périmètre de sécurité. Bien plutôt, des forces spéciales américaines basées à l’ambassade des Etats-Unis sis dans le même quartier de l’ACI 2000, étaient arrivées dans les premiers instants de la prise d’otage. C’est à elles que l’on doit les premières libérations d’otages.
Au moment où les forces maliennes s’apprêtaient à donner l’assaut final vers 13 heures, arriva un renfort de qualité : des forces spéciales françaises arrivées tout droit de Ouagadougou. La force d’élite française se déploya très rapidement dans l’hôtel pour rejoindre le commando malien. L’opération s’accélère et aboutit à la neutralisation des deux ravisseurs coincés dans une chambre après des échanges nourris de coups de feu.
Les forces maliennes et françaises procéderont par la suite à une fouille minutieuse de l’ensemble de l’établissement à la recherche d’éventuels engins explosifs. La fin de l’opération est annoncée à 17 h 25 après que tous les corps aient été évacués par les sapeurs- pompiers. Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, colonel-major Salif Traoré qui dirigeait la cellule de crise depuis son département, arrivera par la suite pour établir le dernier constat.
Dans son adresse à la Nation tard dans la soirée, le chef de l’Etat pouvait saluer nos forces de sécurité en ces termes : « Tout au long de la journée, nos Forces (Police, Gendarmerie et Garde nationale), au prix de la vie de chacun de leurs éléments, avec courage, abnégation, discipline et professionnalisme remarquable, ont réussi à réduire patiemment et à neutraliser définitivement ces « illuminés d’un autre temps » qui étaient décidés, farouchement déterminés à faire un massacre total et complet de tous ceux qui étaient porteurs de vie à l’hôtel…».
M. N. TRAORE

VIAM. N. TRAORE
SOURCEessor.ml
PARTAGER

41 COMMENTAIRES

  1. Nous devons aider l’autorité malienne à trouver les trois personnes qui sont suspecté.
    Le gouvernement met toutes les dispositions sur place pour chercher trouver et traduire à la justice toute personne qui a eu des contacts proche ou loin avec ses personne.
    Que dieu vienne en aide au MALI ooooooohhh…..

  2. Mais pour le moment, la population doit rester dans le cadre du respect des différente décisions prisent par le gouvernement, à savoir l’état d’urgence et autres.
    Vive la république.

  3. Je suis malien et j’accompagne mon gouvernement dans toutes les prises de décision pour le combat contre le terrorisme.
    Et je sais que je ne suis pas le seul à le faire…
    Nous sommes tous des hôtels Radisson Blu…

  4. Mieux vaut tard que jamais ,cette fois ci les forces maliennes nous ont démontré qu’elles avaient fait de gros progrès entre 2013 et 2015 !!! Je me suis assez moqué d’elles il y a deux ans ,pour reconnaitre que maintenant le Mali a des vrais soldats et non plus des fuyards 💡 💡 💡 💡 💡

  5. C’est le travail qu’elles ont fait à l’hôtel Radisson Blu de Bamako qui a fait que j’ai vu aux forces de sécurités et de défenses des forces craintives. Je valide cette armée digne et loyale. Vraiment chapeau aux militaires maliens et autres forces de sécurité et de défense. 💡 💡 🙄 🙄

  6. Les forces de sécurité et de défense maliennes n’ont absolument rien à se reprocher. Elles ont impressionné le monde entier, surtout ceux qui doutaient de leur compétence dans le domaine de la sécurité. Toutes mes félicitations à ces forces. 💡 💡 😳 😳

  7. Mes condoléances les plus sincères sont pour les familles des victimes. Je remercie les forces de sécurité maliennes et étrangères qui ont pu déloger ces terroristes après plus de dix heures de tires. Bon courage aux forces de sécurité pour traquer les trois suspects annoncés le lendemain de la prise d’otage. 👿 👿 👿 👿

  8. Je suis pour une coalition entre toutes les forces de la Communauté Internationale pour mettre fin à l’hégémonie des terroristes. Après la France ils frappés fort au dans la capitale malienne avec comme bilan une vingtaine de morts et de blessés. 🙄 🙄

  9. Les forces de sécurité et de défense de notre pays sont à saluer, à féliciter et à encourager. dans leur mission régalienne. C’est pas parce que nous ne faisions pas confiance à nos forces, c’est parce qu’elles ont impressionné toute la population que nous sommes aujourd’hui convaincus que la cohésion est de retour au sein de ces forces. 😆 😆 🙄 🙄

  10. Mes sympathies vont à l’endroit des familles ayant enregistré de victimes dans cette prise d’otages. Ces terroristes ont mal compris la religion. On ne doit pas massacrer des innocents au nom de la religion. C’est un péché grave.
    Laissez-moi vous dire que les forces de sécurité et de défense du mali ont montré leur capacité de faire et leur détermination à protéger les population. :mrgreen: :mrgreen: 😆 😆

  11. L’armée malienne est notre seule espoir. Toutes mes condoléances aux familles des victimes. Grâce à cette prise d’otages, les maliens sont maintenant sur de leurs forces de sécurité et de défense après plusieurs années de scepticisme. 👿 👿 😆 😆

  12. Mes condoléances les plus sincères sont pour les familles des victimes. Je remercie les forces de sécurité maliennes et étrangères qui ont pu déloger ces terroristes après plus de dix heures de tires. Bon courage aux forces de sécurité pour traquer les trois suspects annoncés le lendemain de la prise d’otage. :mrgreen: :mrgreen: 😆 😆

  13. Bravo aux forces de sécurité malienne et celles des pays amis qui nous aident pour la sécurisation de notre pays depuis 2012 jusqu’à maintenant.

  14. Vive l’armée malienne. Les maliens sont fiers de cette force. Malgré leur condition, elles ont pu faire facilement ce que n’importe quelle armée pouvait difficilement faire pour pouvoir déloger les assaillants qui s’étaient emparés de l’hôtel Radisson, le vendredi. 👿 👿 👿

  15. Bravo aux forces de sécurité malienne et celles des pays amis du Mali et la MINUSMA. Le vendredi 20 novembre a été une nouvelle page dans l’histoire de notre pays et cela restera gravé dans les mémoires à jamais. Nous sommes de cœur avec tous qui ont perdu un proche dans cette sauvagerie. A bas le terrorisme.

  16. Toutes mes félicitations aux forces de sécurité et de défense maliennes. vraiment, sans mentir, elles ont été à la hauteur des attentes de cette prise d’otages de l’hôtel Radisson Blu de Bamako. 👿 💡 💡

  17. L’islam est une religion de tolérance, d’amour, de pitié et de sagesse. L’islam condamne l’atteinte à son prochain jusqu’à ce que lui faire perdre sa vie c’est le pire. Qu’Allah le tout puissant nous sauve !!!

  18. Ne cédons pas à la panique, nos forces de sécurité ont déjà la situation ouss leurs mains et elles contrôlent parfaitement la situation. Félicitations à elles et Fuck le terrorisme.

  19. Bravo aux forces de sécurité malienne, vraiment malgré vos conditions de travail vous avez prouvé. Tout le Mali vous accompagne en ce moment, nous sommes fiers de vous. Merci à la France et aux USA .

  20. Nos forces de sécurités nous ont prouvé encore qu’elles ont les compétences et les capacités de bien garantir notre sécurité malgré qu’elles manquent de moyens adéquats pour bien accomplir leurs missions. Mais avec la volonté et l’amour du pays, elles font leurs mieux. Vive nos services de sécurité !!!

  21. Prions pour ce qui ont été victimes et soutenons fortement nos autorités. Personne n’est à l’abri de la méchanceté de ces bandits, cette fois ci nous avons été leur cible et nous devons nous unir et faire la volonté commune pour passer ce moment très dur.

  22. . Restons serins, soutenons et encourageons nos forces de sécurité. Nous sommes des maliens et mettons tous le Mali et les victimes de cette tragédies au-dessus de tout actuellement.

  23. Bravo à nos forces de sécurité et aux soldats de nos pays amis qui étaient sur le terrain surtout ceux de la France, USA et la MINUSMA. Donnons-nous les mains pour vaincre le terrorisme. Que Dieu sauve notre pays.

  24. Le Mali n’est pas le seul pays confronté à la menace terroriste. Les Etats Unis, la France, le Cameroun, le Tchad, le Nigéria… sont tous les cibles des djihadistes. Cependant, le peuple malien ne doit pas céder à la panique, ni l’amalgame. Tout ce qu’on doit faire c’est d’informer nos autorités en cas de suspect.

  25. Rien n’est perdu on peut plus que jamais faire confiance à nos dirigeants aussi nos forces de sécurité. L’exemple est là sous les yeux et au su de nos tous. L’armée malienne a sorti le grand jeu l’autre jour et nous devons en être fiers.

  26. Les Etats Unis ont décrété une équipe spéciale de lutte contre le terrorisme (CTITF) en 2005. Créée par le Secrétaire général pour renforcer la coordination et la cohésion des efforts menés par le système des Nations Unies dans la lutte contre le terrorisme. Jusque-là où nous sommes, ils n’arrivent pas à mettre fin au règne des terroristes.

  27. Vive l’armée malienne !!!
    Vive le gouvernement malien !!!
    Vive l’armée malienne !!!
    Vive un Mali uni et laïc !!!

  28. Il y’a de ces individus qui utilise l’islam comme sous couvert pour ensuite faire du mal aux innocents. Le prophète Mahomet n’a jamais enseigné l’islam comme tel. On est libre d’être musulman.

  29. Bravo à l’armée malienne, l’opération de l’attaque de l’hôtel Radisson Blu fut un succès. Sans eux on n’en serait pas là aujourd’hui, lieu de convier nos gouvernants à mettre à la disposition de l’armée malienne des équipements. Certes, avec l’arrivée d’IBK les choses ont changés, mais il faut encore plus.

  30. Le Mali connait une grande avancée dans la lutte contre le terrorisme, bien évidement grâce à nos autorités et notre armée. Tachons les aider en dénonçant tout cas de suspect en temps réel.

  31. Big up à notre armée nationale, ces djihadistes sont partout dans le monde. Mais en réalité le Mali reste toujours un cas excepte parmi tout ceci. Certes notre pays est pauvre mais la bénédiction de nos ancêtres l’accompagne.

  32. Un grand remerciement à l’armée malienne pour sa bravoure, les citoyens aussi doivent constamment contribuer à la lutte contre le terrorisme. Ainsi, cela pourra faciliter la tâche à nos autorités.

  33. On a de quoi être fier à l’armée malienne, car elle a montré par tous les sens qu’elle est loin d’être faible. Cependant, je convie nos dirigeants à fournir les équipements dignes de ce nom nos hommes de sécurité pour faire face à ces bandits.

  34. ………Je salue leur détermination et tout le travail accompli. Ils ont montré à travers cette opération que les maliens peuvent les faire confiance et que le monde entier peut les regarder autrement. On a tous vu les images en direct (heureusement) digne d’un film d’action donc, pas la peine de vouloir leur voler quoi que ce soit. Ils méritent respect. J’ai suivi certaines chaines en directe le jour même et certains journalistes et autres soit dinant experts n’y croyaient pas en eux et ne cessaient de les dénigrer. Des hommes et surtout des femmes qui ont risqué leurs vies pour sauver d’autres.
    FELICIATIONS!

  35. Hommage à tous les morts et prompt rétablissement à tous les blessés. Toutes les vies humaines se valent mais la façon d’honorer certaines disparitions les fait distinguer à d’autres. Le souffle au dessus des eaux du fleuve Djoliba amènera l’âme des braves de la République au paradis.
    Les forces armées et de sécurité méritent effectivement le djandjo pour leur efficacité à l’hôtel Radisson.
    Sankingba tout en implorant la clémence de ses lecteurs, demande à chacun de lui accorder un tout petit moment pour magnifier l’œuvre de ce jeune sous officier, du Peloton d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (PIGN). Il ne s’agit nullement d’un oraison funèbre dont les chefs hiérarchiques sont les plus habilités à le faire mais d’un hommage mérité.
    En mettant les faits dans leur contexte réel, Sankingba avec un regard panoramique sur la République, voit venir depuis L’École des Sous-Officiers (ESO), un jeune sergent, volontaire pour servir le Peloton d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (PIGN). Sachant bien que son choix est risqué et que les avantages sont réduits sinon inexistants par rapport à d’autres unités de la Gendarmerie Nationale, il a opté. Oui, il s’agit du Maréchal des Logis Moussa Sangaré. L’amour de la Patrie et de la République l’avait aveuglé. L’honneur et la dignité étaient sa chanson car il se savait descendant d’une famille de noblesse et de braves. Comme le disent les orateurs traditionalistes, Sankingba dit tout simplement “Tchioki” “Hé Siké” “Bélébélé” “Yankaramanfin”. Savoir que l’eau est bouillante est accepter de s’y plonger montre bien qu’affronter la douleur est la philosophie des braves.
    MDL, Moussa Sangaré, le peulh et le vrai peulh. Qu’il soit noir, teint basané, couleur ébène, un peulh est un peulh. Qu’il soit géant ou malingre; un peulh est un peulh. La taille longiforme du maigre peulh ne veut nullement dire qu’il est dans le besoinde s’alimenter. Non, pas besoin d’être obèse pour montrer sa fierté. Oui Moussa, avant tes chefs Sankingba te qualifie de scorpions des feuillages des rives de marigots et du serpent venimeux des grottes. Le pygargue (Kouladjan) du Djoliba et le balbuzard “warassa” du Bafing. Oui, le piment s’en est aller avec dignité. Le taille du piment n’est pas une référence pour qu’on le croque indifféremment.
    En ce vendredi saint, à peine certains Bamakois quittaient leur sommeil, la mauvaise et la triste nouvelle envahissait Bamako. L’hôtel Radisson Blu est attaqué et des occupants pris en otage. Le PIGN ton unité, à l’instar des autres forces de la République, sans désemparer fonce sur les lieux. Moussa Sangaré est dans le dispositif de la Colonne d’assaut du PIGN et a en charge la mission de sauter les verrous des portes et portails toutes les fois que cela est nécessaire à la réussite de la mission d’assaut afin de donner voix aux camarades voltigeurs de faire irruption dans les enceintes. Oui, tu étais volontaire et tu avais la hargne de vaincre car la République est poignardée dans le dos. Conscient du péril, tu t’es assumé avec bravoure et tu as démontré qu’on peut espérer sur la génération actuelle et celle du future pour sauver le Mali. Sankingba témoin de tout cela, te dit tout simplement: ceux qui ont dansé “Mbaoudi” et le “Niangalan” sont simplement tes devanciers sinon pas plus intrépides ni plus nobles que toi. Oui, Moussa, Sankingba savait qu’il y a bien des braves comme toi dans la République. Mais, ne dit-on pas qu’après la fin des fins, c’est la mort qui gagne. Nul ne peut avancer ni reculer l’aiguille à l’horloge du destin. La rafale d’une lakach tenue par un lâche hystérique t’ont fauché et t’ont fait expirer.
    De toute façon, la République ne te pleure pas, au contraire elle te loue. Elle te chante et la postérité te prendra en référence. Ton nom sera gravé sur la stèle de la vaillance et de la gloire.
    Alors repose en paix. Ton âme sera emportée au paradis car tu es mort sur le chemin de la justice en défendant des innocents contre la mort. Oui, tu es mort en prononçant “le vrai malien” n’a pas peur. La République vaincra”. Sankingba te dit “Amina Yarabi”. Tout ce qui se tient debout est appelé à se coucher. C’est la loi divine. Oui mission accomplie, margis Oumar. Tu as tenu la bannière de la République avec des mains gantées en or et le nom “Hôtel Rabisson Blu” sera inscrit sur le drapeau de ton unité en lettres diamantées. Dors en paix.
    VIVE LA REPUBLIQUE

    • Dors en paix… Maréchal des Logis Moussa Sangaré… descendant d’une famille de noblesse et de braves… tu fais l’honneur et la fierté de tes coreligionnaires et du Mali en entier.

      Vive la République.

  36. Merci à vous braves porteurs d’uniforme de la patrie. On n’a jamais douté de votre patriotisme depuis avant Mars 2012. La VERITE V triomphera.

Comments are closed.