Incendie du magasin de Gao : L’ennemi a t il infiltré nos camps ?

7

En plus de la multiplication des pertes en vies humaines, les Forces Armées Maliennes ont été victimes d’un incendie qui s’est, déclaré dans un magasin de munitions du camp no1 de Gao provoquant des crépitements de munitions, ce lundi 22 Mars 2021 vers 13h00.

Suite à cet incendie, beaucoup de personnes croientà l’hypothèse d’infiltration des ennemies dans le rang des FAMa.Certains pensent à un sabotage des actions de l’armée.Ces infiltré peuvent-ils nuire à nos efforts ?

D’autres pensent également que la grande chaleur qui sévit  en ce moment à Gao peut être la cause de cette tragédie. Si cette hypothèse saveur vrai, pourquoi les autorités n’ont pas pris de dispositions afin d’éviter cette grande canicule.

Dans le communiqué du Chef d’Etat-Major Général des Armées suite à la tragédie, il informe que des dispositions ont été urgemment prises et en cours pour circonscrire à l’incendie, grâce à l’intervention des Forces de défense et des sapeurs de la protection civile et ceux de la force Barkhane.

‘’L’on ne déplore aucune perte en vie humaine. Aussi les pertes en matériels ont été limitées grâce à la rapidité des interventions et au courage des militaires des Forces Armées et de Sécurité. Par ailleurs l’aéroport de Gao restera fermé au trafic jusqu’à nouvel ordre’’, ajoute le communiqué.

Le Chef d’Etat-Major Général des Armées présente sa compassion aux populations de la ville de Gao et environnants pour les désagréments causés par cet incident. Par ailleurs, indique le communiqué, une enquête sera menée pour identifier les causes de l’incendie et les dispositions seront prises pour minimiser de tels incidents.

En tout cas c’est une erreur monumentale en cette période cruciale de guerre de laisser partir en fumé le peu d’armement dont le pays dispose. Il faudrait éviter pareil incendie à tout prix pour la sécurité de notre pays.

Bréhima DIALLO

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. DES TAUPES IL Y EN A TOUJOURS EU SURTOUT CHEZ NOUS

    IL FAUT SECURISER L ACCES PAR DES PORTES BLINDES ET ACCES LIMITE A QUELQUES PERSONNES UNIQUEMENT

  2. @ Sangare Djeli tu cherches a couvrir ton maitre AOK qui a en effet detruit des armes que les Maliens ont achete a la sueur de leur front, comme l’a dit Choguel Maiga ton AOK est le premier president a affaiblir l’armee Malienne car il avait peur des militaires et souvenons-nous aussi que son regime des milliardaires fonctionnaires a brule aussi les armes au Nord dans les “flammes de la paix”, ton AOK est un vrai apatride qui n’a jamais aime le Mali et toujours imbu de sa propre personne.

  3. Les explosion de munitions sont fréquent pas longtemps c est passé en guinée équatoriale. C est un simple accident seulement N accusé personne et cessez de dire que le Portugal, la Birmanie, la Jamaïque .le Togo est responsable de tout ce qui arrive a ce pays. Certain malien font de la propagande pour les ennemis du mali par naïveté de communication

    • Non ce n’est ni le Togo, la Birmanie, la Jamaique ou le Portugal qui sont reponsables mais c’est toi le faux patriote et l’apatride qui est responsable!

  4. Au début du premier quinquennat d’ALPHA OUMAR KONARÉ,des armes périmées ont explosé faisant des morts parmi la population.
    La hiérarchie militaire a proposé de les détruire,ce qu’a naturellement validé ALPHA OUMAR KONARÉ.
    Mais quelques années après,MOUSSA TRAORÉ et ses thuriféraires à la tête desquels le perroquet CHOGUEL MAIGA ont affirmé que le président AOK a détruit les armes de L’ARMÉE MALIENNE sans apportés la moindre preuve.
    L’objectif était de réhabiliter le dictateur a montrant aux maliens qu’il avait une ARMÉE FORTE comme si la force d’une ARMÉE réside dans le nombre d’armements.
    Si c’était le cas l’Arabie saoudite serait parmis les puissances militaires du monde.
    Des ESPRITS FAIBLES ont pu se faire manipuler par des personnes haineuses depuis le 26 MARS 1991.
    Cette génération inculte formée par la dictature militaire s’est fait échos de ces CONTREVÉRITÉS HONTEUSES.
    Aujourd’hui une masse populaire pense à tord qu’ ALPHA OUMAR KONARÉ a détruit L’ARMÉE MALIENNE.
    Le Mali n’a jamais eu une ARMÉE FORTE.
    C’est un mythe entretenu par le pouvoir militaire.
    La coopération avec l’URSS a permis la livraison des armes de guerre performantes comme on constate avec l’Arabie saoudite.
    Comme l’Arabie saoudite,le Mali n’avait pas une structure militaire de qualité pour entretenir ces livraisons et les rendre utiles.
    Le COUP D’ÉTAT du 19 novembre 1968 a propulsé au sommet de L’ARMÉE des officiers subalternes qui n’ont pas suivi le cursus habituel nécessaire avant de diriger L’ARMÉE MALIENNE.
    La gestion au jour le jour n’a pas permis de construire une ARMÉE rêvée par les pères de l’indépendance.
    Pour s’accrocher au pouvoir des officiers de qualité ont été écartés,voir même assassinés.
    Un clan fidèle au dictateur s’est installé au pouvoir.
    Ce qui signifie que ce n’était plus une ARMÉE,mais une milice quand la rébellion a éclaté en 1990.
    C’est pourquoi l’incapacité à la maîtriser obligeant à courir après les rebelles pour un cessez-le-feu afin de sauver le régime d’où L’ACCORD D’ALGER de 1990 HUMILIANT qui est la source de nos problèmes.
    L’ère démocratique ayant hérité d’une milice au lieu d’une ARMÉE, faire plaisir aux rebelles était la seule façon de ramener la sécurité au Nord.
    Les armes récupérées et brûlées ont été une occasion pour les adversaires D’AOK,certains ses ennemis de lancer des CONTREVÉRITÉS.
    On a dit que ces armes brûlées sont celles de L’ARMÉE MALIENNE achetée par MOUSSA TRAORÉ.
    Depuis 2012,si notre armée peine à se relever,c’est que le problème n’est pas seulement matériel,ni dans la formation des hommes,mais dans la qualité de la structure militaire.
    Il faut nécessaire la restructurer pour empêcher des dysfonctionnements comme celui qui a occasionné l’incendie du camp à gao,avant à kati dans les années 1990.
    Feu BOUBACAR SADA SY était sur le chemin d’une restructuration de L’ARMÉE MALIENNE.
    Son décès a certainement dissuadé ses successeurs à affronter la mafia installée depuis 1968.
    ON N’A PAS UNE ARMÉE,ON NE L’A JAMAIS EU.
    Il faut qu’on sache la vérité pour pouvoir solutionner l’insécurité.
    D’autres camp vont se brûler,si on ne reforme pas l’armée.
    Il s’agit soit d’une infiltration,soit du manque d’entretien du matériel.
    Les deux cas sont liés aux dysfonctionnements.
    Les combats perdus d’avance sont liés à la structure de L’ARMÉE MALIENNE.
    Il y a une irresponsabilité structurée.
    Personne ne repond de rien.
    Dans une ARMÉE,non une milice,une bataille perdue provoque automatiquement une enquête pour déterminer la responsabilité des chefs militaires car il s’agit plus de l’échec de la stratégie militaire que de celui des militaires sur le terrain.
    Enquêter dans une milice équivaut à s’attaquer à un parent.
    C’est pourquoi malgré les échecs répétés sur le terrain depuis 2012 personne n’est inquiétée.
    Il s’agit là d’une ARMÉE façonnée par la dictature militaire que les différents pouvoirs de l’ère démocratique ont été incapables de restructurer.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Sangare Djeli tu cherches a couvrir ton maitre AOK qui a en effet detruit des armes que les Maliens ont achete a la sueur de leur front, comme l’a dit Choguel Maiga ton AOK est le premier president a affaiblir l’armee Malienne car il avait peur des militaires et souvenons-nous aussi que son regime des milliardaires fonctionnaires a brule aussi les armes au Nord dans les “flammes de la paix”, ton AOK est un vrai apatride qui n’a jamais aime le Mali.

  5. L’ennemi est partout c’est a nous de nous organiser pour prevenir ses actions malsaines en protegeant nos populations et leurs biens avec courage et determination.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here