Mali: l’ONU appelle le nouveau pouvoir à reprendre la mise en oeuvre de l’accord de paix

6
Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, appelle le nouveau pouvoir au Mali à reprendre la mise en oeuvre de l’accord de paix de 2015, fondamental pour la stabilité du pays, dans un rapport remis cette semaine au Conseil de sécurité.

“L’accord de paix demeure le cadre pertinent pour des réformes institutionnelles urgentes, et sa mise en oeuvre doit rester une priorité”, souligne le chef de l’ONU dans ce document non encore rendu public et obtenu par l’AFP. “Il n’y a pas d’alternative viable. J’appelle les autorités de transition à endosser l’accord et les mouvements signataires à renouveler leurs engagements à prendre des mesures concrètes pour garantir des progrès dans la mise en oeuvre de l’accord”, ajoute Antonio Guterres.

Une junte militaire dirigée par le colonel Assimi Goïta a pris le pouvoir le 18 août à Bamako en renversant le président Ibrahim Boubacar Keïta.

“Le vide politique est très préoccupant, car il risque de retarder davantage la mise en oeuvre de l’accord de paix et du programme de réformes, déjà considérablement ralenti les mois précédents. J’exhorte donc toutes les parties prenantes maliennes à travailler ensemble, dans un esprit de compromis, pour créer les conditions nécessaires à une transition consensuelle et inclusive”, précise le secrétaire général.
Selon lui, “une feuille de route pragmatique sera nécessaire pour assurer la continuité de l’Etat et pour créer les conditions de base pour la mise en place d’institutions démocratiques plus fortes, des règles du jeu équitables pour les élections nationales et le rétablissement complet de l’ordre constitutionnel”.
L’ancien ministre malien des Affaires étrangères Moctar Ouane a été nommé dimanche Premier ministre par le président de transition Bah Ndaw, satisfaisant à la principale condition posée par les pays voisins du Mali pour lever leurs sanctions.

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Il y a une procedure de paix et de reconciliation au Departement charge de Paix et Reconciliation des Nations Unies : Les rebelles doivent, au prealable ,se soumettre au Desarmement,Demobilisation et Reintegration.Les rebelles de CMA ont jusqu’a present, malgre la presence de 15000 casques bleus sur le champ d’operations,refuse de deposer leurs armes.Ils ont persiste sur leur position bien que le gouvernemernt Malien ait initie la Reintegration.Les Nations Unies ont ete invitees dans cette crise pour etabnlir la Souverainete entiere du Mali, violee par des rebelles devenus citoyens de la Libye et venus de ce pays accompagnes de djihadistes.Une centaine de soldats Maliens ont ete egorges devant les cameras de la Television Internationale.Ces actes de barbarie ont ete repetes tout le long de certte rebellion,Des clauses enfreignant la souverainete du Mali ont ete glissees dans l’Accord d’Alger et cet Accord est rejete par l’immense majorite des citoyens Maliens.Dire que l’application d’un tel Accord est la seule option pour arriver a la paix est une erreur du point de vue de la Charte de l’ONU.Dans aucun pays Democrate, on ne verra ce qu’on veut imposer aux Maliens :la discrimination des droits et obligations des citoyens.Il faut comprendre ceci :L’accord d’Alger n’a cree aucune confiance de part et d’autre a cause de l’interference de l’Exterieur,la Communaute Internationale.La Justice Inmternationale,contenue dans la Charte, n’a pas ete applioquee.Le gouvernorat de Kidal ,les Rebelles Touaregs,a l’exception de ceux qui ont commis des crimes, seront traites reciproquement comme cvollectivite Malienne et citoyens Maliens ,a part entiere ,comme en France ,comme au Portugal ,comme au Venezuela,, .Cela me semble la seule 0ption.Nous estimons qu’en defendant le Mali,nous defendons la Charte de l’ONU , donc les Natioons Unies.

  2. DE QUEL PAIX ? NOUS N`AVONS JAMAIS CONNU DE PAIX MALGRE TOUS LES CHIFFONS SIGNES

    OUI C`EST LA FRANCE QUI EST DERRIERE

    NOUS RAPPELONS A L`ONU/FRANCE QUE NOUS VOULONS UNE REFONDATION DE NOTRE PAYS

  3. les Nations Unis parlent partout a travers le monde de la considération de la volonté du peuple du respect des normes démocratiques et du respect des droits de l’homme .
    En imposant au Mali l’accord d’Alger on comprend aisément pourquoi ce monde se dirige vers une catastrophe.
    Vous pouvez vous imaginez un accord qui engage tout un peuple soit signé sans la consultation du peuple du Mali disons sans son accord une situation que n’acceptera jamais les responsables des pays comme la France mais qui continuent de l’imposer comme préalable a toute paix alors qu’il en ait rien en réalité. Si. il ne constitue rien u tout.
    Seulement il ouvre la voie au désordre à la désintégration de la nation malienne seule alternative pour plier ce pays.Je dis bien plier.
    Car en faisant fi de l’ajout signé mais non rendu public l’accord d’Alger donnera tôt ou tard l’opportunité aux autres régions du Mali d’exiger les mêmes avantages donnés au Nord.
    Sinon la région qui souffre de plus est Bamako la capitale, les terrains sont vendus arbitrairement par des ressortissants des autres régions devenus cadres, les jeunes de cette région sont les plus exposés aux chômages car n’ayant pas pu étudier pour la plupart, les jeunes de Bamako remplissent la prison centrale pour un oui ou un non car n’ayant pas assez de cadre a la justice les jeunes des anciens quartiers de Bamako sont devenus des travestis ou des q… juste pour pouvoir vivre. Alors très vite l’équation de la priorité a l’emploi et à nos richesses aux ressortissants de Bamako.

  4. la mise en oeuvre de l’accord de NON-paix de 2015 ???

    CELA NE PASSERA PAS EN SOL MALIEN, SOL DES PHARAONS..!

    QUE l’ONU AILLE SE FAIRE FOUTRE…!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here