Paris met Bamako face à ses Responsabilités

6

La France va fermer progressivement ses bases de Kidal, Tessalit et Tombouctou d’ici au début de 2022. Niamey sera désormais le point d’ancrage de la task force Takuba, à laquelle elle apportera une assistance en hommes et en matériels. De même elle continuera à participer à la mission de formation de l’Union européenne au Mali (EUTM).

Ces mesures, qui ont été annoncées par le président Emmanuel Macron à la faveur du sommet des chefs d’Etat du G5 Sahel et de France, tenu par visioconférence, vendredi 9 juillet, visent, selon lui, à une meilleure adaptation des forces aux évolutions de la lutte contre le terrorisme, tout en rationnalisant celle-là. Il est vrai que l’engagement militaire français contre les groupes djihadistes, principalement le GSIM affilié à Alqaïda et l’EIGS, a coûté à ce jour 50 soldats tués et d’importantes ressources financières dont le montant n’est pas connu officiellement.

Aussi compréhensible qu’il soit au triple plan stratégique, humain et financier, ce changement dans le fonctionnement du dispositif militaire français au Sahel n’apparaît pas moins comme la conséquence de la dégradation du partenariat militaire entre Paris et Bamako, suite au coup d’Etat du 24 mai dernier, le deuxième en l’espace de neuf mois au Mali. L’arrivée au pouvoir du M5-RFP, qui conserve des accointances avec l’imam Mahmoud Dicko, son » autorité morale » des heures chaudes de la lutte contre le régime honni d’IBK, fait redouter aux autorités de l’hexagone une collusion avec l’islamisme radical qu’elles ne sont pas prêtes à cautionner. En dépit des assurances données par le colonel Assimi Goïta quant à la préservation du caractère républicain, laïc et démocratique de l’Etat malien, qui ont permis la reprise des opérations militaires conjointes suspendues par la France en représailles à ce coup d’Etat de trop, la confiance n’est véritablement pas rétablie entre les deux pays. Ce qui pourrait expliquer le choix du Niger comme nouvel allié stratégique en lieu et place du Mali.

La fermeture prochaine des bases françaises dans les régions septentrionales est déjà perçue avec une crainte justifiée par les populations locales. Lesquelles jouissaient, grâce à elles, d’une relative sécurité liée aux patrouilles qu’elles effectuaient fréquemment aussi bien sur les routes du désert que dans les agglomérations. Ces routes et ces habitats deviendront moins sûrs une fois les soldats français partis. Les FAMa, en dépit de toute leur bonne volonté et de leur patriotisme, n’ont ni l’équipement ni le professionnalisme de Barkhane. Si l’on y ajoute que la majeure partie des régions du nord échappe encore à leur contrôle et que l’armée reconstituée selon les dispositions de l’accord pour la paix tarde à se mettre en place, le risque d’une réoccupation de ces régions par les groupes djihadistes n’est pas à écarter.

L’avancée des djihadistes vers le sud est une autre source d’inquiétude. Elle n’a de chance d’être enrayée que dans le cadre d’un partenariat solide entre forces maliennes, force conjointe du G5 Sahel et forces d’appui extérieur. La distanciation prise par Paris par rapport au Mali et les critiques acerbes du président nigérien, Mohamed Basoum, à l’égard des militaires putschistes maliens, prononcées aux côtés du président Macron à Paris, n’incitent pas à l’optimisme.

Il reste donc au Mali de prendre ses responsabilités, toutes ses responsabilités. C’est, au demeurant, l’un des objectifs recherchés par le président français qui a rappelé, vendredi, qu’ « il ne s’agit, en aucun cas pour la France, de se substituer à la responsabilité et à la souveraineté des États de la zone pour remplir leur mission de sécurité et de services à apporter à leurs populations.»

Saouti HAIDARA

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Un homme d’Etat doit savoir si la politique suivie est susceptible de retablir l’independence de l’Etat destabilise ou pas.La France de De gaulle a percu le desarroi de l’armee Francaise et a fait appel a L’Amerique. Sans ce sens politique du General De Gaulle ,la France ne serait pas la France d’Aujourd’hui.Un enfant devant une grosse pierre peut s’imaginer qu’il peut deplacer cette pierre,mais un adulte se comporterait autrement.La situation de la politique actuelle ,apres les decisions recentes de la France,ne resoud rien.Le Tacuba ne parviendra pas a renforcer l’Armee Malienne pour nettoyer le Mali des djihadistes,.faire taire les independistes et rehabiiliter l’economie Malienne apres la guerre.Nous devons nous rendre a l’evidence que rien ne changera decidement.L’alliance speciale France et Niger nous met dans l’ isolement .Au Mali ,nous devons constituer une force reelle de liberation grace a une aide militaire Russe et Chinoise puissante pour nettoyer les djihadistes du territpoire Malien,retablir la cohesion nationale en renforcant l’Etat Republicain,Democrate et Laic et poursuivre une politique economique d’essor econpomique et industriel avec ces partenaires pendant une periode de 15 ans avant se de joindre aux autres pays membres de la CEDEAO.C’est la politique embrouillee de la France qui nous amene a cette strategie economique,Nous devons ,si possible, demander a la Guinee et peut-etre aux autres membres de l’OMVS de se joinder a nous dans certains domaines,

  2.  Le pire avec les Français (et des Européens en général), ce sont leurs soi-disant valeurs, qui ne sont entre autres que de la prédation, des mensonges, mais aussi de la constance.
     Ils mentent partout que nos FA Ma sont mal formés, sous-équipés et qu’ils cèdent du terrain devant l’ennemi ; ce qui est archifaux car, de notre côté, nous aussi, nous estimons que nos FA Ma-ci sont deux fois plus efficaces que deux Barkhanes mises ensemble.
     Seulement, si nos FA Ma se comportent de la sorte, c’est qu’ils font preuve d’intelligence supérieure et de professionnalisme car, se sachant l’objet d’un complot franco-occidental, ils savent que chaque fois qu’ils tuent des djihadistes, sous ingérence et manigance des Français, la coalition des impérialistes les accuse d’exactions sur les civils ; d’où leur prudence pour éviter le sort de la Libye, sous l’agression de ces ex-puissances en voie de paupérisation.
     Le premier but des Français est, en effet, d’invalider nos forces militaires ; leur but final reste de demeurer chez nous en nous obligeant, à l’insu des novices de partout dans le monde, de les y inviter afin qu’ils achèvent leur projet inavouable.
     Mais, ils échoueront au Mali parce qu’ils sont trop faibles face à notre puissance, pour eux transcendante.

  3. Certes le Mali manque de moyens mais la France n’est pas DIEU ! Certes le Mali a besoin de partenariat mais la France n’est pas le seul partenaire surtout que le partenariat français est un double jeu ! Si la population locale jouissait d’ une sécurité due aux patrouilles française , elle doit aussi savoir que depuis l” independance la France est entrain de mettre le bâton dans les roues du Mali ! Si les bienfaits de ces patrouilles sont représentés par un arbre alors les dégâts que la France a causé au Mali sont représentés par une forêt ! Le franc CFA à lui seul est un piège puissant pour détruire notre économie et nous asservir , cet aspect est hors de la portée intellectuelle de la population locale qui prend son boureau caché comme étant son sauveur !
    Pour le cas d’ une éventuelle avancée des terroristes notre journaliste oublie que la force des terroristes est la guerre asymétrique qui limite leur progression sous peine d’être à découvert ! Le but de cette insécurité est la partition du Mali ! Ce Saouti Haidara fait partie des partisans de la France , cette France qui joue au pompier pyromane !

  4. Doyen Saouti… Sabali !

    On croirait lire le Figaro ou valeurs actuelles……..
    Quelq’un est venu déposer son colis …..

    Et puis après il l’a récupéré : où est le problème……

    Ce genre de papier blanchi par quelqu’un qui devait être à la pointe de la défense de la patrie est indigne d’un journaliste de ta trempe …
    Le Mali est agressé par celui qui prétend venir à son secours…..
    On ne peut être ami à la fois du violeur et de la victime…..

    qu’Allah te donner un bienfaisant….

  5. Haidara ke merci pour une bonne analyse et maintenant comme les Russes et les Chinois ne sont pas venus alors c’est a Ben l’ecervele et son groupe d’ idiots de rejoindre les FAMA au Centre comme au Nord pour defendre la mere patrie!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here