Afrique du Sud : la justice annule la liberté conditionnelle de l’ex-président Jacob Zuma

0

La Cour constitutionnelle sud-africaine a ordonné la réincarcération de Jacob Zuma, selon une décision rendue publique mercredi. L’ex-président avait été placé en liberté conditionnelle début septembre après une opération médicale.

La Cour constitutionnelle d’Afrique du Sud, plus haute institution judiciaire du pays, a ordonné la réincarcération de l’ex-président Jacob Zuma, mercredi 15 décembre, annulant la liberté conditionnelle dont il bénéficiait pour raison médicale.

L’ancien chef de l’État, âgé de 79 ans, purge une peine de 15 mois de prison pour outrage à la justice après avoir refusé de comparaître devant une commission d’enquête sur des soupçons de corruption sous sa présidence, de 2009 à 2018.

Il a été incarcéré début juillet dernier mais s’est vu accorder une remise en liberté conditionnelle début septembre, après avoir été hospitalisé pour une intervention chirurgicale en août.

La Cour constitutionnelle avait déjà rejeté en septembre un recours de Jacob Zuma, qui jugeait sa condamnation excessive. Le Département des services correctionnels a précisé qu’il étudiait cette décision et qu’il se prononcerait en temps voulu.

Avec Reuters

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here