Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

9

A la suite d’une journée de confusion entamée dès l’aurore avec des tirs dans plusieurs zones stratégiques de Ouagadougou, un groupe de militaires a annoncé ce soir la destitution du LCL Damiba, accusé de dérives par rapport à l’idéal du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR).

Conduits par le capitaine Ibrahim Traoré, les nouveaux putschistes, qui se réclament toujours du MPSR,.ont annoncé plusieurs mesures :
– la suspension de la constitution
– la suspension de la charte de la Transition
– la dissolution du gouvernement

– la dissolution de l’Assemblée législative de la Transition
– l’instauration d’un couvre-feu de 21h à 5h00
– la fermeture des frontières jusqu’à nouvel ordre
– la suspension de toute activité politique
– la suspension des activités des OSC
– la convocation prochaine des forces vives de la nation pour désigner un président civil ou militaire.

Le capitaine Ibrahim Traoré était, selon certaines sources, en poste à Kaya (Centre-Nord) en tant que responsable de l’artillerie.

Lefaso.net

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. ENCORE,

    Le déchu Président Paul-Henri Sandaogo Damiba attend d’être transporté vers Lomé à bord d’un hélicoptère à l’équipage israélien.

    https://www.maliweb.net/international/burkina-le-dechu-president-paul-henri-sandaogo-damiba-attend-detre-transporte-vers-lome-a-bord-dun-helicoptere-a-lequipage-israelien-exclusif-2993446.html#comment-23346983

    VOILÁ DÉMONTRÉ Á QUEL POINT CE DAMIBA EST UN LACHE, VOIRE UN LACHE ET TRAITRE CONGÉNITAL.

    IL A LA LACHETÉ ET LA TRAITRISE DANS LE SANG.

    UN MILITAIRE QUI FUIT SON PAYS….
    UN MILITAIRE QUI FUIT SON PAYS….
    UN MILITAIRE QUI FUIT SON PAYS….

    IL A LA LACHETÉ ET LA TRAITRISE DANS LE SANG.

  2. Les Peuples Africains debout sur les ramparts! Damiba passait son temps a parler avec les deux maudits fils de la Haute-Volta: Balise Compaore et Allassane Dramane Ouattara.

  3. Le coup d’état appelle le coup d’état

    Tu rentres dans le palais par infraction tu t’accordes tous les avantages et tous les privilèges pour toi et tes proches, quel mérite as-tu plus que tes autres compatriotes si ce n’est de prendre les armes du pays payés par les impôts du pays pour venir usurper la gouvernance de ce même pays?

    Sais-tu que les opportunistes qui t’applaudissent, cherchent seulement leur pain de manière à ne pas fournir d’effort et à s’enrichir facilement sur le dos de ce même peuple?

    C’est la triste réalité du coup d’état ou aucune règles constitutionnelle, législative, réglementaire ne sied pour passer d’un parfait inconnu à un chef d’état du jour au lendemain.

    Cette aberration de gouvernance a élu domicile dans le Sahel en Afrique occidentale avec insistance et fracas.

    Ce qui arrive au Burkina est révélateur:
    Damiba chasse Rich Christian Kaboré pourtant élu et réélu par les burkinabé selon les règles constitutionnelles du pays.

    Ensuite Damiba troque son treillis militaire contre les costumes cravates et débarque à New York avec une délégation de 70 personnes, budgétivore pour un pays pauvres.
    Entre temps les terroristes attaquent un convoi de ravitaillement de plus de 70 camions remorques et tue plus de 100 burkinabés pourtant Damiba le militaire reprochait à Roc Christian le civil son incompétence à protéger les burkinabés du terrorisme et de l’insécurité.

    Résultat de la course 8 mois plus tard:
    Damiba s’est fait logiquement chasser par le capitaine Ibrahim Traoré avant pays ne bascule dans un nouveau coup d’état dans quelques mois ou dans quelques année.

    Ainsi va la vie et la gouvernance chaotique et erratique des pays d’Afrique de l’Ouest y compris le Mali et la Guinée Conakry.

    Ce qui est inquiétant c’est qu’à chaque coup d’état ces différents pays reculent de 15 a 25 ans en arrière et in fine ils se retrouvent à un niveau de développement inférieur à celui de la Côte d’Ivoire et du Sénégal de près de 100 ans en seulement 62 d’indépendance.

    Il y a fallut seulement 62 ans pour que la Côte d’Ivoire et le Sénégal devancent le Mali, le Burkina, la Guinée Conakry et le Niger de près de 100 ans en termes de développement et cela est imputable à 90% aux coups d’état perpétrés inutilement dans ces 4 pays.

    Et ironie du sort, les populations qui souffrent de la pauvreté, de la misère, de la famine et des maladies de toute sorte dû principalement au déficit de développement et aux carences des systèmes éducatifs, sanitaires, juridiques, d’infrastructures en matière de routes, d’électricité, d’eau potable, alimentaire, de création d’emplois rémunérateurs, sont pourtant les premières supportrices des coups d’état militaires.

    Les peuples d’Afrique occidentale et du Sahel hormis ceux du Sénégal n’ont pas compris l’importance d’un régime démocratique.

    Ils préfèrent régler les défaillances de la gouvernance démocratique par des coups d’état plutôt que par un système judiciaire solide et performant.

    En caporalisant les juges et les systèmes judiciaires, les régimes démocratiques ont permis à la corruption et à l’impunité de s’installer durablement au Mali de 1991 à 2020.
    Alors que les populations croupissent dans la pauvreté une classe d’hommes politiques malhonnêtes et cupides s’enrichissent de manière scandaleuse sur le dos de la population.

    Au lieu que le système judiciaire du pays s’attaque vigoureusement à cette corruption des élites politiques du pays, il a plutôt été complice de leur forfaiture pendant trop longtemps.

    Ainsi le juge Manassa Dagnogo, présidente de la cour constitutionnelle du Mali en 2020, pourtant indépendante comme institution se met à trafiquer les résultats des élections en faveur du parti RPM d’IBK.

    Quelle mouche avait-elle piqué le juge Manassa?

    Avait-elle pu bénéficier des largeurs de la famille d’IBK?

    Pourquoi le peuple malien à travers le M5 RFP n’a t-il pas exigé aux juges maliens de faire leur travail correctement pour mettre fin la corruption des élites et aux trafics dans les résultats des élections?

    Pourquoi le peuple s’en est pris au régime démocratique qu’il a pourtant réélu en 2018?

    Pourtant ce peuple a réélu un dirigeant en 2018 pour ensuite venir applaudir en 2020 les militaires qui renversent son choix populaire par les urnes de 2018, 2 ans seulement plus tôt?

    Et pourquoi en 2022, 2 ans après ce renversement ce peuple est toujours privé de vote populaire par défaut d’organisation des élections par ces mêmes colonels putschistes?

    A quand le retour du Mali dans un système démocratique permettant au peuple de choisir des dirigeants capables de mettre sur place des régimes démocratique avec une gouvernance vertueuse et un système judiciaire courageux et responsable capable de mettre fin à la corruption des élites, aux trafics d’influence, au clientélisme, aux abus de pouvoir et aux abus de droit pour rendre afin à notre pays la stabilité politique et institutionnelle indispensable à la stabilité économique, à la cohésion sociale et aux bien être général?

    Ou bien avons-nous choisit la voie sinueuse du Burkina Faso pour perpétuer les coups d’état en faisant appeler un coup d’état par un autre coup d’état?

    Par cette voie à quand espérons-nous rattraper la Côte d’Ivoire et le Sénégal en termes de développement ou bien nous allons juste nous contenter d’arrêter 46 de leurs militaires et nous immiscer dans leur système électoral à la tribune de l’ONU pour ensuite venir crier par millions d’individus dans les rues de bamako de l’aéroport de Senou au palais de Koulouba “Vive Abdoulaye Maiga” avant de subir des coupures d’électricité le lendemain?

    Ou bien le simple fait de crier “Mali Koura” dans la pauvreté et dans la galère des ténèbres suffit à notre bonheur?

    Wa Salam

  4. CHERS AMIS,

    CE COUP D’ETAT, C’EST ENCORE UNE AUTRE MANOEUVRE DE LA FRANCE. JE VOUS LE JURE SUR LE SAINT-CORAN. DAMIBA A FINI PAR SE CONVAINCRE QU’IL FALLAIT SIGNER AVEXC LA RUSSIE. TOUT COMME KABORE AVANT LUI. RAISON POUR LAQUELLE IL A ETE RENVERSE PAR LA FRANCE. PERSONNE NE CROIRA CELA, MAIS JE VOUS JURE QUE C’EST LA FRANCE QUI ORGANISE TOUT CA POUR COURT-CICUITER ET DEMOTALISER LES BURKINABE ET AU-DELA LES AFRICAINS. WAIT AND SEE.

  5. ce qui est triste, c’est que ce traore sera aussi degager du pouvoir s’ll ne libere pas diendere et ne rehabilite pas blaise compaore

  6. “La crise couvait depuis plusieurs mois entre Damiba et ces jeunes officiers, engagés pour la plupart au front contre les groupes armés.”
    Meme scenario au Mali. Les bidasses de kati sont en train de chier dans leurs pantalons. ils savent que leur tour arrive bientot.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here