Cédéao: à Abidjan, les chefs d’état-major prônent l’unité pour la lutte antiterroriste

1

Abidjan accueille depuis mercredi 17 novembre, et jusqu’à vendredi, la 41e réunion du Comité des chefs d’état-major de la Cédéao. Les haut-gradés évoqueront ensemble la reconfiguration de l’opération Barkhane et ses possibles conséquences dans la sous-région, toujours en proie à des attaques terroristes récurrentes.

Approche collective, opérations conjointes, échanges de renseignements… Les chefs d’état-major de la Cédéao (Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest) souhaitent mettre en place rapidement des outils de coopération inter-étatique pour parer à une menace terroriste qualifiée de « grandissante ». « Des menaces multiformes, hybrides et transnationales » selon le ministre ivoirien de la Défense, Téné Birahima Ouattara, qui craint le retrait progressif des troupes françaises au Sahel :

« La redéfinition de la posture des partenaires au Sahel, notamment Barkhane, s’accompagnera immanquablement d’un bouleversement dans la riposte au terrorisme dans cette région et bien au-delà. Dans ce sens, l’anticipation de cette nouvelle donne, s’impose pour la préservation du fragile équilibre dans ces zones. » … lire la suite de l’article sur RFI.FR

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Nous ne savons pas comment ce repositionnement permettrait une victoire contre ces terroristes? Sans le Mali aucune réorganisation ne donnera point les objectifs escompté, cela est vérité sans équivoque. Que ces pays cessent de se leurrer, ce qui est certain, on ne peut pas cacher le soleil avec les mains.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here