24.2 C
Bamako
mer 20 Oct 2021 - 4:01
Accueil Monde

Guinée: le FNDC publie la liste d’une centaine de responsables ayant soutenu le 3e mandat

1

Les concertations entre la junte du CNRD et les forces vives de la nation sont actuellement à l’arrêt. Les dernières se sont tenues jeudi au palais du Peuple, et la junte n’a pas encore officiellement annoncé la fin des discussions. Les organisations de la société civile, réunies au sein du Front national de défense de la Constitution, en ont profité ce vendredi pour dévoiler une liste ďune centaine de hauts responsables qui auraient activement soutenu le 3e mandat contesté d’Alpha Condé.

C’est la première conférence de presse du FNDC depuis le retour d’exil de ses principaux meneurs il y a une semaine. Sekou Koundouno, responsable de la planification et stratégie, égrène les noms de 92 membres du gouvernement, du Parlement, d’institutions, du corps judiciaire et des forces armées, et présentés comme les promoteurs actifs du troisième mandat décrié de l’ex-président Alpha Condé.

Selon le responsable des opérations du FNDC Ibrahim Diallo, cette liste est le fruit d’un minutieux travail d’observation : « Nous avons mis en place un système de monitoring qui avait pour travail de faire de la veille sur les discours, les contributions, les actes posés allant dans le sens d’accompagner le troisième mandat. Nos avocats disposent des copies de ces documents. »

Une première liste avait déjà été éditée l’an dernier, sur laquelle figurait le lieutenant-colonel Mamadi Doumbouya, actuel président de la transition. Dans ce nouveau document, le FNDC a retiré son nom, car il s’est rangé du côté du peuple, selon Ibrahim Diallo.

Quand nous avons commencé ce combat, nous avons lancé un appel à toutes les forces du pays, pour qu’on puisse ensemble sauver le pays en luttant contre le troisième mandat. L’armée, à travers le colonel Doumbouya et ses collègues, a répondu à cet appel pour se ranger derrière les aspirations du peuple de Guinée.Le FNDC précise que cette liste est encore provisoire, et devrait s’allonger dans les prochains jours. Une liste que le FNDC compte transmettre à la justice à des fins de poursuites.

Source: RFI.FR

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Cette publication est géniale

    Cette pratique fera peut-être réfléchir tous ceux qui soutiendront les candidats qui changeront la constitution pour ajouter un mandat supplémentaire interdit…

    En Guinée comme ailleurs c’est regrettable que ce soit l’armée qui prenne le pouvoir, mais c’est encore plus regrettable de voir un president qui triche avec la constitution..
    On dit de l’armée c’est une grande muette ,mais on s’aperçoit que les militaires connaissent les institutions avec méthode ..
    Bien sur la crainte c’est que le chef militaire attrape la grosse tête ,qu’il estime qu’il est le meilleur et l’indispensable et qu’il mette en place une DICTATURE….C’est déjà arrivé si souvent en Guinée

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here