Italie/France : Paris convoque l’ambassadrice d’Italie, Luigi Di Maio relance la charge

7

Le directeur de cabinet de Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes, a convoqué ce lundi 21 janvier, en fin d’après-midi, l’ambassadrice d’Italie, Teresa Castaldo, pour obtenir des éclaircissements sur la charge du vice-président du Conseil italien contre la France. Luigi Di Maio, accuse  Paris « d’appauvrir l’Afrique », via le franc CFA, et donc d’aggraver la crise migratoire en Europe. Dimanche, il a également appelé l’UE à adopter des sanctions contre la France et d’autres pays « qui exploitent l’Afrique ». Le cabinet de Nathalie Loiseau a dénoncé des « propos inacceptables ». Mais  le chef de file du M5S a immédiatement relancé la charge.

Du haut de ses 32 ans, le vice-Premier ministre italien et chef politique du Mouvement 5 étoiles, n’exprime aucun regret. Au contraire, Luigi Di Maio continue de fustiger l’utilisation du franc CFA, héritage de la colonisation française en Afrique.

« Je ne pense pas que l’on puisse parler de différent diplomatique. Je pense que tout est vrai. En imprimant de la monnaie pour 14 Etats africains, la France est un pays qui empêche le développement de ces Etats et contribue au départ de migrants qui meurent en Méditerranée ou arrivent sur nos côtes. »

Des propos qui ne vont certainement pas apaiser les fortes tensions entre Rome et Paris. Luigi Di Maio, rappelons-le, a aussi officiellement soutenu les « gilets jaunes », tandis que son homologue au gouvernement, et patron de la Ligue d’extrême droite, Matteo Salvini, a accusé le président Emmanuel Macron de gouverner « contre son peuple ».

Reste l’espoir des talents de médiateur du chef du gouvernement, Giuseppe Conte, qui, lui, est sans étiquette politique.

Les relations se tendent entre Paris et Rome

Les relations entre Paris et Rome se sont tendu quelques mois à peine après l’arrivée au pouvoir de la coalition du Mouvement 5 étoiles et du parti d’extrême droite la Ligue, notamment autour des questions migratoires. Rome accusant Paris de manquer de solidarité dans l’accueil des réfugiés.

Les querelles se sont poursuivies suite à un incident à la frontière franco-italienne, lorsque des gendarmes français avaient reconduit des migrants sur le territoire italien provoquant la colère du ministre de l’Intérieur Matteo Salvini. La crise des « gilets jaunes » est venue s’ajouter aux nombreux sujets de discordes.

Début janvier, le vice-président du Conseil italien Luigi Di Maio a appelé les manifestants « à ne rien lâcher », rejoint par Matteo Salvini qui a ouvertement apporté son soutien aux « gilets jaunes ». Un double appel fraîchement accueilli par Paris.

Enfin, l’arrestation récente en Bolivie de Cesare Battisti a été une nouvelle occasion pour Matteo Salvini d’accuser les autorités françaises de ne pas livrer d’anciens militants italiens d’extrême gauche réfugiés en France. Parmi les 30 personnes en fuite, selon le ministère de l’Intérieur italien, 14 seraient localisées en France.

RFI

Avec notre correspondante à Rome,  Anne Le Nir

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. C’est une vérité brute. Les preuves sont très tangibles des qu’on compare nos pays francophones aux autres pays africains non- francophones. On a beau nié les faits, mais plus l’Afrique (New Africa) avance vers l’émergence plus les effets négatifs de la francofolie (Old Africa -Françafrique) apparaissent plus clairs. . C’est juste une question de temps. Le système est insoutenable avec l’Émergence escomptée, car il ne permettra pas des stabilités économiques viables qui constituent le socle d’une stabilité socio-politique. On peut donc prédire que les tensions politique, les conflits et les révolutions ont encore de beaux jours devant en Afrique Francophones. Avec le système délétère de Françafrique tous les ingrédients y resteront réunis: sous-développement, explosion de populations, corruption, terrorisme, extrémisme religieux, manque d’éducation, famines, immigration etc..
    En terme du développement, des pays comme les Kenya, Tanzanie, Namibie, Ghana, Érythrée se démarqueront des pays comme les Mali, RCA, Niger, RCI etc.. de telle sorte qu’on n’aura plus besoin de se poser la question: pourquoi?

    Seul un partenariat juste pourra faire le compte pour tous.

  2. Vous avez tous bien dit. C’est ca le vrai visage de cette france imperialiste avec son armee partout en Afrique. Est ce que c’est une chose a meme douter. C’est ce que je dis ici a longueur de journee. Ce n’est pas pour rien que la france est tres violent en Afrique avec les assassinats et les coups d’etat letc. pour maintenir une main mise sur la politique, l’economie et les ressources de l”afrique. J’ai toujours dit que la france n’est rien sans l’Afrique c’est pour quoi elle n’arrive pas a inventer d’autres types de relations avec l’Afrique si ce n’est d’opprimer les Africains a travers leurs leaders criminels. N’est ce que Chiraque disait aussi que la france doit changer son comportement avec l’Afrique avant qu’elle ne soit rattraper par l’histoire.

    • leurs leaders criminels, nos bataradens e dirigeants, qui ont vendu leurs âmes au diable franSSais et à son armée criminelle pédophile inpunie …

      Après bagbo, à quand le jugement de sarko ??? fatou la gambienne est trop lâche pour ça !!!

  3. MOT D’ ORDRE :
    REFUSONS TOUTE RÉVISION CONSTITUTIONNELLE AVANT QUE :
    1- LE DERNIER SOLDAT FRANCAIS NE QUITTE LE SOL MALIEN.
    2- L’ ABOLITION DU FRANC CFA

    LES CHOSES SONT CLAIRES: SEUL UN ÉTAT SOUVERAIN PEUT ADOPTER /MODIFIER/RÉVISER UNE CONSTITUTION DIGNE DU NOM, UNE CONSTITUTION QUI N’ INSTITUTIONALISE PAS LE SIMULACRE , LE MENSONGE , LE LARBINISME ET LA SERVITUDE BASSE.

  4. L’ ESCLAVE EN QUESTION , LE LARBIN FRANCOPHONE, A LUI AUSSI DES OREILLES POUR ENTENDRE QUE LE MONDE ENTIER PREND SA DÉFENSE.

    IL RESTE MUET.

    LE PRÉSIDENT MALIEN, LE PREMIER MINISTRE, LA COUR CONSTITUTIONNELLE, L’ ASSEMBLÉE NATIONALE ET TOUS LES PARTIS POLITIQUES DU MALI DOIVENT PRENDRE ET EXPRIMER PUBLIQUEMENT LEUR POSITION PAR RAPPORT AUX DÉCLARATIONS DE MONSIEUR M Luigi Di Maio.

    CES DÉCLARATIONS DE MONSIEUR M Luigi Di Maio ONT UNE PORTÉE INTERNATIONALE.

    LA RÉPUBLIQUE DU MALI, DANS TOUTE SA STRUCTURE INSTITUTIONNELLE DOIT PRENDRE POSITION ET AGIR.

    C’ EST UNE “TSAR-BOMBE THERMO-NUCLÉAIRE” POLITICO-MORALE QUI VIENT D’ EXPLOSER Á LA FIGURE DES DIRIGEANTS FRANCAIS, TOUTES COULEURS CONFONDUES, ET DES DIRIGEANTS SOUS-HOMMES LARBINS DES PAYS FRANCOPHONES DE L’ AFRIQUE TOUS PAYS CONFONDUS.

    POUR NOUS MALIENS, C’ EST LE MALI QUI IMPORTE:
    -LA RÉPUBLIQUE DU MALI, DANS TOUTE SA STRUCTURE INSTITUTIONNELLE DOIT PRENDRE POSITION ET AGIR.

  5. Cet jeune homme italien est comme ses ancêtres romains : il a plus de kouilles que tous nos fougaridens de sous dirigeants qui se laissent exploiter et humilier par la franSS !!!

    la franSS, son armée, sa monaie de singe franSSaise doivent quitter l’afrique francofolle !!!

    Les italiens savent que c’est la franSS qui a détruit le plus beau pays d’afrique la libye… et maintenant ramasse les pots cassés …

  6. M Luigi Di Maio a dit haut tout ce que tout le monde pense tout bas____________________!
    Somme toute, reste à ces Africains de se libérer eux-même de ces jougs. . . . . . . !
    “L’esclave qui n’assume pas sa révolte, ne mérite pas que l’on s’appitoye sur son sort” dixit Thomas SANKARA!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here