La Libye, prochaine cible de Daech ?

6
La Libye, prochaine cible de Daech ?
Lors d'un rassemblement de la communauté Touareg d'Agadez, carrefour commercial et migratoire dans le Sahel, un jeune homme gardant un dromadaire se repose sur sa moto

Un rapport parlementaire de l’Assemblée nationale tire la sonnette d’alarme : le prétendu califat de Daech vise un repli dans la Libye disloquée.

“La Libye est le back-office de la Syrie pour Daech”, prévient Nicole Ameline députée LR de l’Assemblée nationale, auteur avec Jean Glavany (PS) et Philippe Baumel (PS) d’un rapport très documenté sur l’urgence libyenne. Le pourrissement de la situation politique depuis la chute de Kadhafi sert de “tapis rouge” à l’expansion de Daech dans ce pays très voisin des côtes européennes…

300 milices armées jusqu’aux dents

“Quand c’est urgent, c’est déjà trop tard, disait Talleyrand”, soulignait Nicole Ameline devant la commission des affaires étrangères, le 25 novembre dans son propos liminaire. L’intervention en Syrie et en Irak de la coalition internationale restera vaine tant que la Libye offrira aux troupes de Daech une zone de repli comme c’est déjà le cas. En effet, la secte terroriste dite “État islamique” contrôle déjà une assise territoriale de 250 kilomètres entre les deux camps politiques, celui de Tobrouk et celui de Tripoli, qui disposent chacun d’un gouvernement et d’un Parlement. Chacun de ses deux camps dispose de nombreuses milices – on en compterait 300 au bas mot ! – “armées jusqu’aux dents”, dixit Glavany. Nicolas Hameline précise que la Libye compterait 20 millions de kalachnikovs pour 6,2 millions d’habitants…

Le risque d’une jonction entre Daech au nord et le Sahel

La grande crainte, exprimée d’ailleurs par Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, est que Daech, aujourd’hui confinée au nord du pays, descende vers le sud et fasse la jonction avec les djihadistes du Sahel. Le chaos du Sud favorise ce plan. En effet, dans cette partie du pays, trois groupes sont en concurrence. “Les nomades Toubou (…)

Lire la suite sur LePoint.fr

SOURCElepoint.fr
PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Broulayi,
    Au mieux Mr. Blair a admis une grosse erreur de s’en prendre bêtement dans des mensonges etc…. En irak, espérons que ces potes comme Mr. Le boucher, Bush et autres comme sarkon, Sarkozy et d’autres auront le culot d’admettre leurs destructions du monde. Même aux mains des dictateurs sanguinaires avec leurs complicités , la guerre ne saurait a chaque fois de faire degager quelqu’un, un president, et de l’asassiner. 🙄 .
    Alors comme le cas en Lybie est connu et tous les faits sont là depuis des années qu’est ce que ces connards champions deguisés de sauveurs du Monde attendent poir passer a l’action 🙄 ❓ .

    Quelle hypocrisie 👿 😈 👿 😈 👿 😈 .

  2. Pas d’inquiétude !

    Bernard Henry Lévy viendra sauver le monde ! 🙁

    Les crimes contre l’Humanité étant imprescriptibles… pas la peine de se presser… tous ceux qui sont responsable du chaos en Libye et ailleurs seront poursuivis ! 😀

  3. DAESH occupe déjà une grande zone en Libye qui va de Tobrouk à Tripoli soit quand meme 250 km !!! meme si la Libye n’a que 6 millions d’habitants ,il y a là bas un stock de 20 millions de AK47 soit sans doute le plus grand stock au monde par habitant 💡 💡 💡

    • Vous avez voulu sauver Benghazi et Mishrata… vous serez poursuivis de crime contre l’humanité !

    • Brou je ne peux ni approuver ni critiquer le fait que la communauté occidentale ait voulu se débarrasser de Kadhafi . Si ce con n’avait pas envoyé ses avions bombarder Benghazi et Mishrata on lui aurait certainement foutu la paix .Mais là il a agit de la meme façon que Bachar a fait avec le peuple syrien ,bombarder lee pays ,le détruire ,tuer des femmes et des enfants en faisant balancer par des hélicos des tonneaux de poison . Arrive un moment ou l’on ne peut plus fermer les yeux . Le gros problèmes c’est que ces civilisations arabes n’ont rien de commun avec les notre ,ils sont versatiles et la mort est une chance qui les emmène tout droit au paradis 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 que faire contre çà?

Comments are closed.