Le grand-père du tireur d’Uvalde sous le choc: “Je ne savais pas qu’il avait acheté ces armes”

4

Onde de choc aux États-Unis. Mardi, un adolescent de 18 ans a abattu 19 écoliers et deux enseignants dans une école primaire du Texas. Le grand-père de l’auteur présumé des faits a réagi pour la première fois au micro d’ABC News. Il ignorait que son petit-fils avait acheté des armes la semaine dernière. Il l’a décrit comme un adolescent discret qui passait la plupart de son temps seul dans sa chambre.

L’auteur de la fusillade, Salvador Ramos, vivait avec ses grands-parents. Selon les autorités, il a d’abord tiré sur sa grand-mère, Celia Martinez, avant de commettre un massacre dans une école primaire d’Uvalde, près de San Antonio (Texas). La femme de 66 ans a survécu de justesse à l’attaque de son petit-fils et se trouve aujourd’hui à l’hôpital avec de graves blessures. Le tireur a quant à lui été abattu lors de l’intervention des forces de l’ordre sur les lieux de la tuerie.

Le 16 mai dernier, quelques jours après son 18e anniversaire, l’adolescent a acheté deux fusils automatiques et de nombreuses munitions. Un achat qu’ignoraient son grand-père, Rolando Reyes, 74 ans, comme il l’a déclaré à la chaîne américaine ABC News. “Je ne savais pas qu’il avait ces armes. Si j’avais su, je l’aurais signalé à la police”, a-t-il assuré.

Quant à savoir si son petit-fils avait planifié son attaque, M. Reyes a répondu qu’il n’en n’était pas sûr. “Je ne sais pas. Je ne peux pas dire s’il avait l’intention de le faire ou non. C’est une question qui va me hanter pour le reste de ma vie.”

Selon lui, Salvador Ramos était un garçon discret. “Il était très calme, il ne parlait pas beaucoup.” L’adolescent ne vivait pas avec sa mère, car cette dernière avait des “problèmes”, a ajouté le grand-père, sans donner davantage de précisions.

L’homme était sorti de chez lui lorsque son petit-fils a ouvert le feu. Un voisin l’a alors appelé pour lui dire que sa femme avait été touchée, mais le temps qu’il revienne, le suspect s’était déjà enfui à bord du véhicule de sa grand-mère. Il a ensuite ouvert le feu à l’école primaire Robb d’Uvalde. “C’est difficile de comprendre ce qui s’est passé, je ne réalise pas”, a-t-il conclu.

Relations tendues

La mère du tireur a également déclaré que son fils n’était “pas violent”, avant de confirmer qu’il était très réservé et avait peu d’amis. Elle a ajouté qu’elle compatissait avec les proches des victimes. “Je prie pour ces familles. Je prie pour tous ces enfants innocents.” Cette dernière s’exprimait depuis l’hôpital où sa mère est toujours soignée pour des blessures par balle. “Les médecins ne peuvent encore rien dire sur ses chances de survie”, a-t-elle précisé.

Elle a par ailleurs confirmé que sa relation avec son fils n’était pas au beau fixe. Elle lui aurait parlé pour la dernière fois le jour de son anniversaire.

SOURCE: https://www.7sur7.be/

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Voilà qui ne va pas dépayser ces Ukrainiennes ayant décidées de migrer aux USA de retrouver les mêmes conditions puisque que c’est l’ambiance que sèment ces USA!

  2. C’est là qu’on voit que ce sont ces USA qui posent problèmes par leurs comportements AGRESSIF depuis leur création il y a environ 240 ans en sèmant les conflits et tensions armées partout! C’est dans l’ADN de ces USA!!!

  3. Au lieu d’être sous le choc, il faut se dire comment cela est arrivé? cet enfant avait besoin d’être suffisamment encadré avec des valeurs et des vertus d’humanisme et d’acceptation des autres, mais il passe le claire de son temps à cracher sur les autres en croyant que seul lui il a raison, donc il devient comme un animal féroce à la seule vue des autres. Pauvres peuple américain ressaisissez-vous quand il est encore temps, car vous êtes comme des djihadistes affamés du sahel.

  4. Un enfant hors mariage qu’on appelle chez nous GNAM*ADEN qui fait un tel carnage! 🙄
    Et pourquoi on ne l’appelle pas terroriste comme on l’aurait fait si c’était un musulman qui était l’auteur de ce massacre même si on ne savait pas les motifs?
    Les armes à feu sont un objet de fétichisme pour les américains, je ne sais même pas s’il faut les plaindre car rien n’est entrain d’être fait pour y remédier. Comment un BILA*KORO qui vient de fêter ses 18 ans peut payer des armes aussi puissantes sans “background check” et sans une enquête approfondie sur son environnement?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here